Cosmétiques

La revanche des (supposées) "blondes" !

Les vendeuses en parfumerie sont riches, hautaines, radines sur les échantillons et prêtes à tout pour vous faire acheter un parfum… Vraiment ?? Mesdames et messieurs, bienvenue dans le monde des clichés sur la vente en parfumerie.

 

Après vous avoir informé sur le marketing dans le monde de la blogo’ (et ce n’est pas fini !), je vous parle maintenant de mes observations suite à mon expérience de stage en parfumerie. J’ai en effet réalisé un stage en parfumerie super intéressant qui m’a permis d’en apprendre plus sur ce milieu, alors tout de suite, le top 5 des vrai/faux de la vente en parfumerie.

Les vendeuses en parfumerie sont toutes des blondes refoulées

Sous prétexte qu’elles vendent de la beauté et des produits « non indispensables », elles seraient écervelées ?? Etre vendeuse en parfumerie, ce n’est pas juste « pschitter » du parfum sur les clientes ou leur mettre du rouge à lèvres, c’est aussi avoir une réelle connaissance du milieu de la parfumerie, cerner les attentes de la cliente, connaitre l’ensemble des produits proposés dans le point de vente, leurs propriétés, leurs effets…

Comme les esthéticiennes, les vendeuses en parfumerie ont des compétences dans des milieux auxquels vous ne pensez pas forcément : chimie, colorimétrie… Mais il faut bien admettre qu’il existe différentes formations et parcours pour devenir vendeuse en parfumerie qui font que toutes n’ont pas le même talent.

Les vendeuses essayent toujours de vous faire payer le plus cher possible

FAUX mais… Le but des vendeuses n’est pas de vous faire acheter des produits qui ne vous conviendront pas ou de vous faire acheter toujours plus… mais il est vrai que l’aspect commercial est présent. Le but, c’est de vous recommander des produits adaptés à vos attentes et à votre budget, tout en vous encourageant quand même à dépenser un certain prix.

La plupart des vendeuses sont correctes et vous conseilleront des produits qui vous conviendront vraiment, bien sur, elles ne choisiront pas d’emblée les produits bas de gamme… mais elles sauront aussi vous les indiquer si le coût des produits est votre réelle priorité. Il faut bien sûr faire attention aux vendeuses qui participent à des challenges (exemple : challenge Dior pour vendre le plus de maquillage Dior avec récompense à la clé) et qui essayeront de vous « proposer » LA nouveauté ou LE produit à avoir absolument alors que vous n’en avez pas du tout parlé. Votre meilleure « arme », si je puis dire, sera de savoir résister aux sirènes du marketing et de ne pas acheter sur un coup de tête 🙂

 

 

Les vendeuses sont toujours radines en échantillons

FAUX. On a souvent l’impression que les échantillons, ce n’est pas grand chose et que les vendeuses ne nous en donnent pas assez. Il est vrai qu’un quota leur est souvent imposé (un ou deux échantillons par cli

ente) mais cela ne signifie pas qu’elles ne sont jamais généreuses… Souvent, un peu de discussion avec la vendeuse, un bon feeling, un sourire, peut suffire pour que celle-ci se montre plus sympa. En tout cas, j’ai souvent été gâtée quand j’allais à Douglas et parfois à Nocibé.

Par contre, les parfumeries dépendent de leur stock d’échantillons et il arrive qu’elles soient en rupture. Sephora par exemple ne donne pas d’échantillons pendant les soldes. A l’inverse, certains échantillons sont réservés à des clientes qui atteignent un certain montant, « à l’époque », je me souviens qu’on ne donnait des échantillons Chanel ou La Prairie qu’aux personnes qui dépensaient un bon montant par exemple.

Etre vendeuse en parfumerie, ce n’est pas un métier très fatiguant

FAUX ! Vous avez déjà essayé de rester debout toute une journée et courrir de droite à gauche sans cesse ? Si oui, vous savez que ça fait mal aux pieds. Non, ce ne sont pas des plaintes de douillettes, je me rappelle de journées ou je n’en pouvais plus. Ce n’est pas parce qu’on passe sa journée à vendre de l’illusion, de la beauté… que c’est de la pure relaxation !

Il faut être réactive, à l’affût, répondre aux demandes, vérifier que les rayons sont propres… bref, en parfumerie comme partout en vente, on ne passe pas son temps à attendre le client (même s’il y a des moments plus calmes que d’autres).

Les vendeuses se jettent sur toi dès que tu entres dans le magasin !

VRAI/FAUX. Certes, ce n’est pas aussi caricatural… mais ça fait partie des consignes. Lorsqu’une cliente entre dans la parfumerie, en tant que vendeuse, on doit l’accueillir dans les minutes qui suivent son arrivée. Ce n’est pas toujours agrèable c’est vrai, moi-même j’aime ne pas me sentir « pressée » d’acheter quand je suis en parfumerie mais il ne faut pas oublier qu’elles font leur travail.

Egalement, lorsque vous avez l’impression qu’une vendeuse vous suit un peu lorsque vous regardez les parfums, ne pensez pas automatiquement que votre tête ne lui revient pas. Lorsque le vigile est absent ou si une cliente se trouve dans un espace qu’il ne peut pas surveiller, il est demandé à la vendeuse de garder un œil sur elle, qu’elle ait l’air d’être pauvre ou riche 🙂

Connaissez-vous d’autres clichés sur les vendeuses en parfumerie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply Sandrine août 26, 2010 at 9:05

    Autant j’apprecie le fait des vrai/faux et des clichés, cependant, je trouve que n’aborde pas un sujet qui me semble essentiel… Niveau salaire et commission. Y’a-t-il comme dans d’autres filieres de vente des comission si on vent telle ou telle marque ? (il me semble que oui, mais je trouve dommage de ne pas en parler, car du coup ca influence vachement le coté sincere du conseil… Surtout que ca doit pas etre payé des masses….)

    • Reply Malicia août 26, 2010 at 9:11

      En fait j’ai pensé en parler mais… je n’avais pas de sources assez fiables. Donc, de ce que j’en sais, une vendeuse en parfumerie est payée comme une vendeuse, ses compétences en esthétique ne sont pas valorisées dans ce salaire. Il existe en effet des challenges, qui font remporter des produits ou avantages aux vendeuses selon ce qu’elles ont vendu. Bien sur, ça joue et il ne faut pas tout « gober » 😉

  • Reply mademoiselle A. août 26, 2010 at 9:46

    Vendeuse en parfumerie ça a été mon boulot d’étudiante pendant des années chez Sephora et je suis tout a fait d’accord avec toi. Les gens pense que l’on est des nunuches qui ne connaissent que les couleurs de vernis et pas capable de lire l’étiquette!!!! Ensuite faudrait juste que les gens se mettent une journée a avoir des odeur partout de parfum qui a la fin font mal a la tête, supporter les clients agressifs, désagréable, qui te prennent de haut… Mais en même temps je n’en ai garde que presque des bons souvenirs!

  • Reply Miss lipstick août 27, 2010 at 7:24

    Bonjour, je vais essayer de vous raconter ma lointaine expérience dans le domaine de la vente en parfumerie.
    J’ai travailler pour une grande marque de cosmétiques et parfums il y a 15 ans de cela.
    A l’époque, dans le grand magasin parisien où je travaillais, il y avait deux types de vendeuses:les salariées du magasin et les démonstratrices.
    J’étais démonstratrice, salariée directement par la marque.Il m’arrivait même parfois de changer de magasin(pour remplacer pendant des vacances par exemple)
    Les démonstratrices sont affiliées à une marque, sont dans le stand de la marque et n’en bouge pas, sont payées par la marque et touche une commission.
    A l’époque, nous avions un uniforme (que les salariées de la marque ont toujours d’ailleurs, je le vois quand je vais aux galeries), obligation de nous maquiller /parfumer avec les produits de la marque.
    J’ai fait ça deux ans, en alternance (je faisais mes études de commerce en même temps), c’était très formateur et ça a renforcé mon amour des cosmétiques.

    • Reply Malicia août 27, 2010 at 4:04

      Merci pour ce témoignage 😉

  • Reply Emilie août 27, 2010 at 3:55

    Moi je n’avais aucun à priori sur les vendeuses en parfumerie 😉

  • Reply naturalinside août 27, 2010 at 4:22

    J’ai travaillé en parfumerie, il y a dix ans environ. Ce que j’ai aimé, c’est conseillé le client, pouvoir répondre à sa demande, découvrir les nouveautés avant tout le monde, tester parfois les produits en avant première… vivre dans l’univers de la beauté.
    Ce que j’ai moins aimé c’est les relations peste entre les vendeuses…
    Le patron qui se mettez les cadeaux vendeuses dans la poche ou qui les revendait…
    J’ai décidé de partir….Aujourd’hui, je vends de la cosmétiques et c’est moi qui dirige ;))

    • Reply Malicia août 27, 2010 at 5:33

      Oui j’ai vu ça 😉 D’ailleurs j’ai vu l’ajout de calinesse au catalogue, bon choix ^^

  • Reply nonotiteblonde août 28, 2010 at 7:22

    Merci merci & merci pour cet article! car je suis moi meme vendeuse en parfumerie (actuellement à la recherche suite à mon déménagement ^^) et les clichés m’énervent… c’est comme dans tous les métiers, on tombera sur des nulles et des moins nulles! Ce que je trouve dommage dans ce métier, c’est que les connaissances en esthétique sont parfois « inutiles » puisque l plupart ne sont pas titulaires de diplomes d’esthétiques mais uniquement de vente …. C’est dur je pense de conseiller quand on ne connait pas toutes les vertues de tel ou tel composant…
    Bref moi je suis esthéticienne, vendeuse en parfumerie, et je te remercie pour cet article!

    • Reply Malicia août 28, 2010 at 8:13

      De rien 😉

  • Reply soenen septembre 1, 2010 at 12:13

    je trouve quelle font leurs metier et heureusement qu elle son la pour nous conseiller

  • Reply Profession : vendeuse en parfumerie | La boite à malices novembre 5, 2010 at 7:31

    […] loin des icônes glamour des parfums qu’elle vend et des clichés, la vendeuse en parfumerie est une travailleuse sociale de la beauté, critiquée à tort comme à […]

  • Reply Sì, la belle surprise de Giorgio Armani | La boite à Malices novembre 5, 2013 at 12:48

    […] Armani est une marque que j’ai connu lors d’un stage en parfumerie (il y a fort fort fort longtemps^^) et je l’ai tout de suite trouvée prestigieuse et très […]

  • Leave a Reply