Cosmétiques

Sommes-nous des cruches ?

Entre propositions incongrues et sollicitations bien réfléchies, certaines blogueuses beauté sont régulièrement courtisées par les marques. Prescriptrice, la blogueuse semble être devenue une alliée de choix pour qui souhaite promouvoir un produit… mais alors pourquoi est-elle parfois traitée comme une « ouvrière de seconde main » ?


Non, parce que là, je pense qu’il y a un GROS problème de compréhension entre certaines marques et les blogueuses. C’est un peu comme les marques et Facebook, la plupart reconnaissent que ça devient indispensable pour elles d’être présentes mais certaines débarquent un peu, sans prendre la peine de connaitre les règles. Sérieusement, ce n’est pas parce qu’on sait shooter dans un ballon qu’on peut bien jouer au foot… et ce n’est pas parce que c’est devenu facile de communiquer sur internet que toutes les marques peuvent le faire correctement sans se renseigner auparavant.

Quelques cas pratiques ?


Matraquer avec des billets sponsorisés, c’est mal

En octobre, j’avais déjà pointé du doigt l’erreur de Monoprix, dont les billets sponsorisés avaient étouffé la blogosphère. Fin novembre, c’est Teddy qui s’est agacé des 93 billets (et plus…) sponsorisés publiés pour promouvoir la gamme Garnier Bio. Avec des dizaines de commentaires sur chacun des billets, on ne peut pas qualifier les retombées comme « positives » pour les marques concernées.

Une campagne de billets sponsorisés sur la blogosphère ne doit pas être traitée comme une banale campagne d’affichage. Les blogs ne sont pas des pancartes à pubs… tenus par des « vraies » personnes, leurs lectrices sont d’autant plus exigeantes (à leurs heures, les vilaines ^^ )… ces lectrices qui peuvent lire des dizaines de blogs par jour.  Selon l’effet voulu, il est indispensable de miser sur du qualitatif plutôt que sur du quantitatif.

4 à 5 blogueuses impliquées, c’est une opération d’image. 5 à 15 blogueuses, ça devient une opération de visibilité. 15 à 30 blogueuses et on en arrive à contribuer à l’image et à la notoriété de la marque/du produit. 30 à 50 blogueuses ? C’est du gâchis, la plupart des lectrices ont déjà lu un à plusieurs articles du même genre sur d’autres blogs, elles zappent. Plus de 50 blogueuses ? Félicitations, vous êtes sur la voie du bad buzz.

Prendre la blogueuse et son blog pour de la pub gratuite et facile, c’est à vos risques et périls

Parce que la blogueuse n’est pas une professionnelle, parce qu’après tout elle parle d’une grande quantité de produits qu’elle a payé elle-même, certaines marques ou agences pensent qu’il suffit de lui faire « l’honneur » de lui proposer un partenariat, selon des conditions qui avantagent la marque (bien sur), pour qu’elle se précipite sur l’occasion.

Eh bien NON, ça ne fonctionne pas comme ça. Passons sur certaines marques qui pensent qu’il suffit de demander pour obtenir, sans aucun échange réel. Attardons-nous sur les concours entre blogueuses, qui se sont quelque peu multipliés, cad, les concours ou plusieurs blogueuses sont mises en « concurrence » pour gagner un lot de la marque qui organise le concours. Quand une marque arrive, qu’elle te propose un concours ou toi et des dizaines d’autres blogueuses « sélectionnées » (qu’ils disent) vont devoir s’entre-cyber-tuer (lol) pour obtenir un maximum de votes et remporter le lot final, sans aucun avantage pour les perdantes… tu as un peu l’impression qu’on te prend pour une grue.

Non pas qu’une blogueuse ait besoin d’être récompensée pour parler de quelque chose… mais dans le cadre d’une campagne de grande ampleur, elle n’est plus participante ou relayeuse, elle est actrice. Bien plus que les blogueuses, c’est la marque qui est mise en avant… et  résumer la collaboration avec les blogueuses à une relation mal équilibrée, ça devient tout simplement inacceptable (voire lassant).

Les marques/agences de presse ne sont pas des supermarchés gratuits et les blogueuses ne sont pas des panneaux publicitaires sans aucun frais. Si tout le monde le comprenait et l’acceptait, tout se passerait bien mieux entre marques et blogueuses.

Vous voulez des exemples ? Direction le groupe Facebook « On est pas des cruches« , sur lesquelles les blogueuses apportent leurs témoignages sur toutes ces marques qui les prennent pour de la pub’ gratuite (voire à leurs frais).

Vous vouliez la célébrité… eh bien vous pouvez toujours rêver !


Classement, concours, en tant que blogueuse, on peut vite se retrouver au cœur d’initiatives assez exceptionnelles. C’est le cas avec le classement ELLE, un classement des blogs établi par le célèbre magazine chaque année. Celui-là, je l’avoue, j’aurais aimé y être. Être au top Wikio ou remporter un concours de votes, c’est bien… mais être sélectionnée par des professionnels, c’est carrément très flatteur !

Quoi qu’il en soit, cette opération n’a pas été sans polémique. En effet, cette année a été marquée par les tricheries concernant la sélection du public (il était possible de voter plusieurs fois à la suite pour un blog à cause d’une faille du système) et une entorse au règlement pour le coup de cœur beauté du jury (la gagnante est pigiste chez ELLE, ce qui n’est pas autorisé par le règlement). Envie d’en savoir plus, c’est par ici pour un article de Poc et pour les « excuses » de ELLE (et les « jolis » commentaires qui vont avec!), voir aussi cet article concernant la tricherie pour les votes. Ceci dit, je précise que je n’ai rien contre « La vie en blonde », dont je lis régulièrement le blog hein 😉

Le manque de transparence ne semble pas être l’apanage des classements… Entre Pantene Pro-V qui tourne un clip « avec des blogueuses » pour finir par le diffuser en mode « no blogueuses » comme le souligne (à tort ou à raison ? Je ne me prononcerai pas la-dessus) Guillaume et Nocibé qui pratiquait le montage vidéo sélectif chez Babillages , il semblerait que des initiatives qui partent de « bonnes intentions » tournent en sabordage… comme par hasard, toujours au détriment des blogueuses.

La blogueuse n’est pas une stagiaire à qui on propose des missions intéressantes en entretien pour finir par la reléguer à la photocopieuse une fois embauchée.

Mais alors, qu’est-ce que la blogueuse ??? Sûrement pas une cruche… et c’est à leur détriment que certaines marques risquent de le découvrir, si elles persistent à vouloir s’assurer une visibilité sur un espace dont elles ne maitrisent pas les règles. Pour cela, l’expérience d’un community manager ou l’aide d’une blogueuse peuvent être très utiles. Avoir la curiosité de se renseigner, de fréquenter les blogs, permet également de comprendre ce qui peut déplaire. L’indulgence doit être de mise, bien sur, toutes les marques ne sont pas de « mauvaise foi », certaines ont juste la maladresse de l’inexpérience… à elles de savoir s’entourer des bonnes personnes pour éviter un « fatal faux pas » !

PS : Au cas ou, je tiens à préciser qu’il s’agit de l’expression d’un ressenti personnel, je ne remets en cause les compétences professionnelles de personne, et je ne suis pas à l’abri d’avoir fait une ou plusieurs erreurs sur certains points évoqués (vous pouvez me le signaler si c’est le cas). Simplement, je pense qu’il y a une réelle nécessité de sensibiliser certaines marques à la façon dont elles doivent considérer les blogueuses. Certaines pensent qu’elles peuvent traiter les blogueuses comme de la pub’ gratuite, sans vraiment penser à mal, simplement parce que le blog est une passion et qu’il n’est pas dédié à être un support professionnel (même s’il le devient). Ça n’est pas le cas… et si certaines marques peuvent le comprendre en lisant cet article, écrit sans colère, j’en serais contente. J’ajoute aussi que, bien sur, il y a autant à en dire sur les blogueuses qui  ne sont pas toujours très « réglo » comme l’évoque Anne-Claire … je ne me fais pas le fer de lance de la bataille anti-marques ou pro-blogueuses, je dresse un constat 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply Etincelle décembre 5, 2010 at 5:42

    Tu as tout à fait raison, il ne faut pas prendre les blogueuses pour des cruches.
    Certains tentent de profiter du phénomène blog pour faire parler d’eux ou se faire de la pub, sans réfléchir à « comment bien faire les choses ».
    En tout cas pour Elle, c’est vraiment un très mauvais buzz, car j’ai vu pas mal d’article là dessus.

  • Reply Amélie décembre 5, 2010 at 5:52

    Perso je trouve que c’est un très bon article que tu as écrit! 100% vrai et grâce à toi, j’ai rejoint le groupe « ON est pas des cruches », je sens que je vais criser 😉

    Bisous,
    Amélie

    http://www.sogirlyblog.com

    • Reply admin décembre 5, 2010 at 6:44

      Lol génial, je devrais toucher une commission :p

  • Reply gwenlovelayot décembre 5, 2010 at 6:41

    article intéressant!

  • Reply sandrine@Grains De Beauté décembre 5, 2010 at 7:10

    Excellent article Malicia, bravo!

    • Reply admin décembre 5, 2010 at 7:21

      Merci miss Sandrine de Grenoble… aujourd’hui je suis allée au ski sur le sancy… brr qu’est-ce qu’il faisait froid :p

  • Reply Tweets that mention Sommes-nous des cruches ? « La boite à Malices -- Topsy.com décembre 5, 2010 at 7:13

    […] This post was mentioned on Twitter by idcarrieres and Flocon, Malicia. Malicia said: La blogueuse beauté, une cruche ? (ou pas) http://bit.ly/fm2exM […]

  • Reply Les Coquetteries de Laetitia décembre 5, 2010 at 7:33

    Je suis assez d’accord dans l’ensemble mais c’est à la blogueuse de se faire son réseau fonction de ses convictions. Il y en a beaucoup qui font un peu n’importe quoi aussi.

    • Reply admin décembre 5, 2010 at 7:38

      C’est vrai, je ne dis pas « le contraire », on est bien d’accord, il n’y a pas d’un côté les méchantes marques et de l’autre les gentilles blogueuses 😉
      Il est aussi vrai que c’est difficile de faire le choix parmi les propositions qu’on peut avoir (ou pas^^)… et parfois, on fait le mauvais choix, justement. J’essaye d’éviter de mon côté, de toujours me demander si c’est vraiment une bonne chose d’accepter une proposition, mais je ne suis pas à l’abri de faire n’importe quoi…
      Après c’est vrai, c’est à chacun de se faire son réseau en fonction de ses convictions… et d’espérer qu’une « bonne âme » saura gentiment nous le faire comprendre si on part un peu en live lol

  • Reply lolli décembre 5, 2010 at 8:02

    hmm je suis blogueuse depuis 10 mois et mes « sollicitations » se compte sur les doigts d’une seul main (et encore), donc non toutes les blogueuses de sont pas régulièrement courtisées, en tout cas ce n’est pas mon cas, et je ne pense pas être toute seule… ça c’était juste pour le début de l’article parce que pour le reste bah forcément je me sens pas vraiment concernée pour le moment

    • Reply admin décembre 5, 2010 at 8:10

      Coucou
      Je te rassure, je ne croule pas non plus sous les propositions hein 😉 C’était une accroche « globale », comme on pourrait dire « Les journalistes rencontrent souvent des personnalités reconnues »… en sachant que ce n’est pas le cas de tous.
      Je vais modifier ça en « certaines », ce sera plus « juste », merci 😉

  • Reply Esméralda décembre 5, 2010 at 8:19

    J’espère que beaucoup de marques liront ton article!!!!Moi je suis pas bloggeuse donc pas de soucis pour moi perso mais je trouve que les marques se foutent beaucoup des potentiels clients alors j’imagine avec les bloggeuses sensées etre là juste pour les promouvoir!!!

  • Reply Montaw décembre 5, 2010 at 8:46

    J’aime beaucoup ton article 🙂

  • Reply Marine décembre 6, 2010 at 11:35

    Très bon article

    • Reply admin décembre 6, 2010 at 11:50

      Merci Marine !

  • Reply Sandrine décembre 6, 2010 at 3:43

    Perso, ce qui m’agace le plus c’est les trucs sans aucune personnalisation, la marque te contacte, mais tu vois clairement dans le mail qu’elle a meme pas yieuté ton blog… Surtout moi qui ai un créneau assez spécifique, ca se voit illico. Je trouve que ca donne une super mauvaise image de la marque, et ca donne pas envie de travailler avec :/
    (apres, le reste, evidemment, y’a ceux qui nous prennent pour des connes, genre le bon de réduction de 2€ XD)

    • Reply admin décembre 6, 2010 at 8:53

      Looool oui 🙂

  • Reply Hélène décembre 7, 2010 at 7:03

    « il est indispensable de miser sur du qualitatif plutôt que sur du quantitatif. »

    MON DIEU, depuis le temps que j’attendais que quelqu’un dise ça…

  • Reply chouby36 décembre 7, 2010 at 3:03

    bonjour bravo une remise au point est parfois nécéssaire un coup de gueule sa fais du bien c’est vrai que garnier bio j’ai temps entendu d’article identique sur les blogs beauté qu’au final j’ai etais lassé et n’ai aucune envie de découvrir la marque c’est comme la radio avec les chansons en ce moment ils nous bourre le crane avec la derniere chanson de jennifer moi sa m’agace ont est pas des pantins.

  • Leave a Reply