Cosmétiques

Avant Carrie Bradshaw, il y avait Carrie l’ado !

Avant Carrie Bradshaw, fashionasta prête à se damner pour une paire de Manolo Blahnik et chroniqueuse à la plume acérée dont le destin fait rêver, il y avait Carrie, adolescente provinciale dans un lycée provincial. Avant « Sex and the City », il y avait donc « Le journal de Carrie ».


« Le journal de Carrie », ce n’est autre que le « nouveau » livre écrit par Candace Bushnell qui retrace l’adolescence de Carrie Bradshaw dans une banlieue du Connecticut et ses histoires lors de sa dernière année de lyçée. Fan (mais pas accro) de Sex and The City, ce livre m’intriguait et j’ai fini par craquer. Nous retrouvons donc une Carrie discrète et banale qui tombe sous le charme de Sebastian, le petit nouveau qui fait tomber toutes les filles… mais qui semble avoir aussi jeté son dévolu sur elle. Cependant, d’embrouilles en trahisons, la jeune fille qui rêvait de devenir écrivain va finir par s’envoler pour son rêve New-Yorkais pour partir à la conquête de la Grosse Pomme !

Attention, les lignes qui suivent contiennent quelques éléments révélateurs de l’intrigue du livre

Si le sujet du livre ressemble à n’importe quel livre classé « Jeunesse » , il sait éviter le ton trop mielleux/naïf (que l’on pourrait retrouver dans nos propres journaux intimes !) qui peut vite rendre une lecture insupportable. La qualité de rédaction reste cependant assez « simple » mais très correcte.

Coté intrigues, Carrie est le genre d’adolescente dans laquelle on se retrouve facilement : une fille ordinaire  qui rêve de grand amour, d’une carrière d’écrivain, avec des amis en qui elle a pleine confiance et dont la moindre situation « problèmatique » se transforme en véritable aventure ! Si les « rebondissements » restent dans l’ensemble prévisibles, on les suit cependant avec plaisir, notamment lorsque la gentille Carrie devient peu à peu la Carrie affirmée et determinée que l’on connait.  Loin d’être la reine du lyçée, Carrie, c’est un peu la fille normale qui a su accomplir son rêve et devenir une jeune fille accomplie et prendre le contrôle sur sa vie.

Je regrette cependant quelques incohérences, notamment au niveau familial. Ainsi, le père absent devient père prenant en charge sa famille alors que la mère est décédée. Les liens entre Carrie et ses deux soeurs : Missy et Dorrit sont également largement exploités… au contraire de la série dans laquelle il me semble que jamais elles n’ont été mentionnées.

Mon moment préféré reste la fin du livre, en totale cohérence avec la suite des aventures de Carrie in the City que nous connaissons toutes !

Agréable à lire mais pas indispensable, « Le journal de Carrie » reste une lecture qu’on ne regrette pas, mais dont le coté trop « teen-movie » est susceptible de déplaire à un certain nombre.

Vous avez déjà lu ce livre ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply chanatalib avril 17, 2011 at 3:03

    yes yes yes!!!!!!! Demain je cours me l’acheter!

    • Reply Malicia avril 17, 2011 at 3:09

      @chanatalib : héhé, dommage il n’est pas en format pocket, il faudra dépenser une 15 ne d’euros :s

  • Reply galerie d'art avril 18, 2011 at 2:20

    Pas encore lu, je me tâte…

  • Reply Froufrouandco avril 18, 2011 at 7:30

    Carrie Bradshaw, SATC, c’est toute mon adolescence. Ce livre sera parfait pour les vacances d’été à la mer, pour se prélasser et rêver de cette vie New-Yorkaise.

  • Leave a Reply