Cosmétiques

Être plus mince, c’est être plus heureuse ?

« Perdre quelques kilos », « Faire un régime », « Mincir »… voilà un exemple de résolutions qui revient pour un grand nombre de personnes chaque année… mais pas seulement. C’est quelque chose qui me revient – plus ou moins – à chaque fois que je pense à avancer, à me sentir mieux et plus heureuse dans ma vie : vouloir perdre du poids. Alors quoi, pour que je sois plus heureuse, il faut absolument que je sois plus mince ? Je me le suis demandée…

Pourquoi ai-je besoin d’évoquer une perte de poids quand je pense à un futur plus heureux ? Pourquoi est-ce le cas de nombreuses femmes qui rêvent de maigrir en se disant qu’elles seront alors plus heureuses, que tout ira mieux ? Est-ce qu’on doit être mince pour être heureuse ?



Je ne suis pas malheureuse, j’ai la chance d’avoir des amis, du travail, un chouette appart’, des chachas aussi crétins que calins, il y a pire comme situation. Mais voilà, je ne m’aime pas particulièrement et je ne me sens pas heureuse et sereine dans ma vie, beaucoup de choses manquent et certains événements ont laissé un vide.

Alors je mange. Manger, c ‘est cool, j’aime ça. En plus des sucreries, ce que j’apprécie tout particulièrement, ce sont les repas de type « familial » : les raclettes, tartiflettes, pizzas… c’est bon, c’est chaud, c’est gras et je les associe à la convivialité. Au plaisir de faire une raclette avec des amis ou de manger une pizza ou une tartiflette ensemble.  Dernièrement, ce type de convivialité me manquait et quand je suis allée chez ma meilleure amie, je lui ai demandé de faire une raclette, parce que je voulais ressentir cette ambiance que j’apprécie.

Bref, faisons le compte :

Une fille pas « heureuse » avec des manques affectifs +  L’abus de sucreries, parce que c’est vraiment trop bon et joyeusement régressif + L’abus de plats gras parce que c’est convivial et ça m’apporte de bons moments = Une fille qui prend du poids parce qu’elle n’est pas heureuse.

Au final, je pense que beaucoup de filles en surpoids ont ce problème en partie parce qu’elles ne sont pas heureuses. Ce n’est pas pour rien que beaucoup prennent du poids après un évènement « traumatisant ». Bien sur, ce n’est pas une nouveauté, c’est fréquent de manger pour compenser un manque affectif,  j’ai d’ailleurs fait un gros travail sur moi-même en 2011, notamment avec le programme Control. Cependant, je pense que je n’avais pas pris toute la mesure de cette révélation :  Les kilos en trop ne sont pas la cause d’un mal-être, ils sont la conséquence. La perte de kilos n’est pas l’objectif, c’est une conséquence de ce qui peut arriver si on arrive à être plus heureuse et en accord avec soi-même.

A partir de là, je me dis qu’une de mes résolutions pour 2012, ce ne serait pas de perdre du poids… mais de me sentir mieux avec moi-même et ma vie actuelle.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply Paillettes et Futilités janvier 13, 2012 at 8:51

    Hum, c’est vrai que ça fait réfléchir… Perso j’ai perdu 11 kg il y a 3 ans (depuis j’en ai repris 3, et là je suis vraiment à mon poids « de forme) et je me sens vraiment plus heureuse comme ça.
    Je ne me prive de rien, je mange aussi de la raclette, de la tartiflette et du mc do, mais en contrepartie je fais du sport pour éliminer les excès 🙂

  • Reply Rimmelandglitters janvier 13, 2012 at 8:54

    que faire quand on a toujours été plutôt ronde et mal dans ma peau et que maintenant j’ai perdu 12 kilos je suis « normale » mais toujours mal dans ma peau…cest à rien y comprendre ! 🙁

  • Reply MissBavarde janvier 13, 2012 at 9:03

    c’est une excellente résolution, t’es bien dans tes pompes t’es bien dans ton corps et tu t’aimes comme t’es 🙂

  • Reply Helenebl janvier 13, 2012 at 10:00

    T’inquiètes Bichette, 2012 sera fabulous 🙂

  • Reply Beauté People janvier 13, 2012 at 10:07

    Tu as bien résumé la situation pour beaucoup. Et qu’il s’agisse d’avoir ou non des kilos à perdre nombreuses sont les filles à nourrir (c’est le cas de le dire) une relation conflictuelle avec leur corps et la nourriture parce que justement la relation avec cette dernière est souvent quasi strictement psychologique (un peu saupoudrée de gourmandise évidemment – du moins dans mon cas). Il faut donc arriver à trouver l’équilibre (ha ce sacré équilibre) entre bien être dans sa tête, accepter son corps (non je ne serai jamais une brindille) et le juste milieu côté nourriture. Je crois que faire la paix avec sa moi-même permet d’harmoniser les trois, encore faut-il y parvenir et je te le souhaite (ainsi qu’à moi ^^)
    xoxo

    • Reply Malicia janvier 13, 2012 at 6:12

      @Beauté people
      @Helenebl : yes WE are fabulous 🙂
      @Rimmelandglitters perdre du poids ne fait pas tout malheureusement, il faut chercher ce qui ne va pas à côté
      @Paillettes : oui c’est sur que ça doit « soulager » !!

  • Reply samra janvier 13, 2012 at 11:41

    combler un manque affectif par la nourriture c’est un peu pareil pour moi !
    mais moi aussi cette année j’ai pas pris de résolution de ce genre qui me semble dur à tenir puisque en grande partie indépendant de ma volonté …
    moi ce que je cherche maintenant c’est avoir un poids qui ne mette pas en danger (ma santé) et qui me permette d’etre bien dans ma peau et dans mon corps !
    merci ^_^

  • Reply Amelie janvier 13, 2012 at 10:26

    Ce qui est important c’est de sentir à l’aise dans son corps. Manger à sa faim (surtour!!) et se faire plaisir sans abuser 🙂 Mais je pense que l’essentiel c’est d’être heureux dans sa vie 😉

  • Reply Julie janvier 25, 2012 at 10:43

    BeautéPeople a raison la recette est je pense de trouver l’équilibre. J’adore manger alors je mange et après je déprime quand tout me serre et je me sens mal, pourquoi ? Je sais pas mal dans mon corps mal dans mon image c’est pas facile mais bon c’est sûr que je compense pas mal dans la bouffe pourtant tout va bien j’ai tout ce que je veux…
    En tout cas merci pour cet article !

    • Reply Malicia janvier 27, 2012 at 5:16

      @Julie : de rien 🙂 Ugly Beauty parlait du no diet il y a pas longtemps, elle a une bonne méthode aussi 🙂

  • Reply « Mince alors ! », un film qui n’en fait pas des tonnes ! | La boite à Malices juillet 27, 2012 at 5:25

    […] carrément. Déjà parce que ça a été un gros coup de coeur mais aussi parce que ça parle de surpoids. Et pour ne pas faire les choses à moitié, je me suis dit : autant leur parler de mon avis […]

  • Leave a Reply