Un démaquillant yeux qui protège & renforce les cils ?

Lait, huile, lotion… chacun sa méthode pour se démaquiller les yeux. Pour moi, ça a été l’huile démaquillante pendant un moment et puis j’ai fini le produit et je n’en ai pas encore racheté. Donc pour l’instant, j’opte pour la lotion et c’est d’une lotion bi-phasée dont je vais vous parler aujourd’hui : la lotion « Exponencils Demaq yeux » du Professeur Christine Poelman.

Des cils parfaitement, protégés, fortifiés, visiblement plus épais et plus denses.

C’est la promesse de ce démaquillant pour les yeux de la gamme Exponencils, dans laquelle on retrouve également un soin des cils. La formule bi-phasée associe des huiles démaquillantes et un complexe du nom de « Prodensyl » pour protéger et renforcer les cils tout en évitant leur chute lors du démaquillage. Un flacon de 100 ml coûte 7 euros en promotion sur le site internet du Club des Créateurs de Beauté.

Et sinon, en vrai, ça marche ?

Le démaquillant ne pique pas et il enlève très facilement les fards et liners. Il faut un peu plus « frotter » pour enlever le mascara mais il en vient à bout sans irriter.

Qu’en est-il de son action sur les cils ? Eh bien, certes, je n’ai pas perdu de cils lors du démaquillage mais je n’en perds pas non plus à chaque fois. Et quant à son action sur les cils, franchement, je pense que « ça ne peut pas faire de mal » mais ce n’est pas flagrant au point de faire que cette lotion se démarque par rapport à une autre. Mais à 7 euros, elle vaut tout à fait son prix et il peut être intéressant de l’utilisant en complément du soin des cils du même nom, pour renforcer son effet. Ah, et je suis fan de l’effet bi-phasé :)

Donc pour conclure, avec cette lotion, le démaquillage de vos yeux est entre de bonnes mains. J’aime bien l’huile démaquillante car elle est particulièrement efficace pour le mascara et vient à bout de « tout » mais la lotion a un côté bien moins contraignant. Genre, on peut la laisser dans sa chambre avec quelques cotons et se démaquiller comme ça les yeux rapidement, sans devoir prendre trois plombes pour rincer.

Et vous, vous utilisez quoi pour vous démaquiller les yeux ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je veux de la tomate à la sauce cosméto’ pour ma peau !

Dans ma salle de bains, j’ai quelques produits insolites. Et parmi eux, il y a le masque Tomatox de Tony Moly et la Crème d’eau Diabolique Tomate de Garancia. Leur point commun ? Avec eux, je redécouvre la tomate à toutes les sauces !

 

Tomatox et Diabolique Tomate : Présentation

Avec Tomatox de Tony Moly, on joue à la dinette

La tomate que vous voyez sur la photo aurait pu être un simple accessoire… mais il s’agit bien d’un cosmétique ! Et plus précisément d’un masque blanchissant de la marque Tony Moly. Cette marque coréenne a fait sensation lors d’une offre Trendybees et j’en avais profité pour découvrir la marque. Ici, Tomatox promet de revitaliser, détoxifier et clarifier la peau.  

Avec Diabolique Tomate de Garancia, on ajoute une touche de magie au quotidien

Ce produit est un des produits Garancia qui m’a toujours beaucoup intriguée en raison de sa texture particulière. En effet, colorée orange-rouge, cette crème se « transforme » en eau lorsqu’on l’applique. C’est avant tout une crème hydratante à destination des peaux normales et mixtes (si vous avez une peau sèche, préférez la crème enrichie) qui promet aussi un effet anti-âge et bonne mine.

Elle doit sa couleur rouge orangé au lycopène de tomate qui est aussi anti-oxydant. Elle est sans colorant.

Application et efficacité

 

 

Du côté de Tomatox, il faut appliquer la crème sur le visage et masser durant une à deux minutes. La crème sent bon (mais pas la tomate^^) et ça pénètre bien le visage. Ce qui est agréable, c’est que contraire au masque Montagne Jeunesse smoothie aux fruits par exemple, il ne sèche pas sur la peau, il reste plutôt comme une crème donc il n’y a pas de sensation désagréable.

Avec masque / Après le masque

On le laisse poser ensuite une dizaine de minutes et on rince, attention on ne relave pas après. Et là, ah oui, quand même, on a une peau plus éclaircie. Bref, je n’ai pas grand-chose à reprocher à ce masque qui reste de plus raisonnable au niveau du prix, 15 euros les 80 ml.


Chez Garancia et sa Diabolique Tomate, il suffit d’une pression pour avoir la bonne dose de produit pour toute la figure. Comme vous pouvez le voir, la coloration orange-rouge ne reste pas et le produit se fond dans la peau.

Niveau hydratation, je trouve que c’est franchement une bonne crème. Elle a une texture bien légère et agréable à appliquer qui convient bien à ma peau mixte et je m’amuse toujours autant à voir le produit qui sort de la pompe en vernis rouge orange. Pour l’effet bonne mine, bof, je n’ai pas vraiment vu de différence avec mon utilisation d’autres crèmes. Un petit bémol, son prix, une trentaine d’euros, à la hauteur des prix de la marque mais un peu cher tout de même.

Verdict ?

L’un comme l’autre me plaisent et j’aime beaucoup leurs effets aussi bien que le côté un peu insolite. J’aime vraiment bien la crème d’eau Diabolique Tomate et je regrette un peu son prix qui reste cher pour ce que je considère comme une simple crème hydratante (et je remercie Meï Ling qui m’a gentiment ramené celle-là) avec quelques « bonus ». Le masque Tomatox me plaît bien aussi mais je ne pense pas qu’il deviendra un essentiel de ma salle de bains car je recherche d’autres choses pour ma peau à imperfections. Et vous, vous avez testé l’un ou l’autre ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Décrire un parfum exotique indescriptible : le Buriti

Noix de coco, vanille, cédrat, musc… lorsqu’on parle de ce genre de parfums pour un produit d’hygiène de type gel douche, on s’imagine tout de suite ce que ça va sentir. Mais si on vous parle de fragrances plus exotiques, de Maracuja, de Pitanga, de Castanha, de Buriti, est-ce que vous pouvez aussi vous imaginer ce que ça va sentir ?

Ces senteurs nous proviennent du Brésil et on les retrouve dans la gamme Ekos de Natura Brasil. Et aujourd’hui, je vous fais découvrir la gamme Buriti pour que vous puissiez vous imaginer, la prochaine fois qu’on vous parlera de Buriti, ce que ça peut sentir ;) Parce que des gels douche au Buriti, ce n’est pas ce qu’il y a de plus courant dans nos supermarchés !

Le Buriti désigne un palmier tropical, son nom signifie « celui qui contient de l’eau ». Au Brésil, il pousse dans la région de l’Amazonie et dans la savane du Cerrado. C’est aussi un arbre essentiel pour les habitants du Cerrado car son fruit est utilisé pour préparer des remèdes et de la nourriture. Sa paille et son tronc sont utilisés pour la construction d’habitations, l’huile extraite de sa pulpe est un remède anti-douleurs mais aussi un ingrédient de préparations cosmétiques connu pour rendre la peau plus douce.  Bref, tronc, huile, paille, fruits, tout est bon dans le buriti :)

Dans la gamme Ekos Buriti de Natura Brasil, on retrouve des savons exfoliants, une crème de douche (l’équivalent d’un gel douche), l’huile triphasée et la fleur de crème corps. Pour ma part, c’est la crème de douche et l’huile triphasée qu’Anna a souhaité me faire découvrir à ma dernière visite sur Paris.

La crème de douche est enrichie en huiles végétales et sert donc comme gel douche, si t’as tout compris. Son parfum ? Eh bien, je dirais qu’il se rapproche de celui d’un yaourt à l’abricot, ou à la pêche. D’un fruit du soleil, velouteux et fruité, tout en ayant un côté « bonne humeur ». Bien sûr, ce n’est pas tout à fait ça, il a aussi une petite touche de je-ne-sais-quoi difficile à définir. Mais voilà, si tu te demandes « qu’est-ce que ça sent le buriti », je pense que c’est la comparaison qui s’en rapproche pas mal et qui te donne une idée du parfum. Qui sent bon d’ailleurs, je peux te le confirmer, je ne suis pas plus que ça fan des senteurs type abricot – pêche mais j’ai bien aimé utiliser cette crème de douche (qui est maintenant terminée).

L’huile triphasée, c’est ce produit qui m’avait fait craqué chez Natura Brasil. On l’applique après la douche, sur tout le corps ou pour moi sur les jambes. C’est frais, ça hydrate et ça ne laisse pas de fini gras, d’ailleurs après on rince à l’eau. Ici, le parfum est beaucoup plus juteux. En fait, c’est simple, quand j’ai envie que ça « embaume » dans ma douche, je prends une de mes huiles de douche Natura Brasil. Non seulement, j’aime toujours autant les utiliser mais en plus, ça sent vraiment super bon sur ta peau et dans ta salle de bains, plus que la crème de douche. Et donc je disais, un parfum plus juteux, qui se rapproche un peu plus de l’orange que de la pêche – abricot cette fois-ci. Ouais, limite t’as l’impression de donner un verre de jus d’orange à ta peau. Et j’aime bien ce côté justement très vitaminé.

Donc on résume en simplifiant : yaourt pêche-abricot pour la crème de douche Buriti et jus d’orange avec un zeste de fruits du soleil pour l’huile triphasée. Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me donne l’impression de commencer la journée du bon pied ;)

Voilà, j’espère vous avoir aidé à mieux imaginer à quoi ça peut bien ressembler, une gamme au buriti. Et si vous l’avez déjà essayé, dites-moi comment vous définiriez son parfum.

Pour trouver les produits Natura Brasil, RDV sur le site ou auprès d’une conseillère Natura Brasil. Il y a aussi une boutique à Paris :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Montagne Jeunesse : Cocktail pour peau en détresse

Et voilà le retour des masques Montagne Jeunesse sur le blog avec le masque Smoothie aux Fruits. Après le masque au chocolat blanc, celui à la fraise, ce nouveau masque Montagne Jeunesse promet un cocktail de bienfaits pour une peau purifiée.

Un masque Smoothie aux fruits, c’est forcément plein de fruits !

Il  n’y a pas que de la framboise et de la mangue dans ce masque, on peut aussi trouver de la pêche, de l’abricot, de la grenade, de l’aloe vera. On trouve aussi dans les composés principaux du kaolin, du sel de la mer morte et de la vitamine E. Il coûte environ 2 euros et on peut le trouver comme beaucoup chez Claire’s par exemple.

Il s’agit d’un masque nettoyant destiné à purifier la peau et la laisser propre et fraîche.

En avant pour le test…

Dès qu’on ouvre le masque, miam, quelle odeur délicieuse de framboise, ça sent juste trop bon ! Par contre, l’application est un peu plus compliquée car le masque devient vite pâteux sur la peau, il faut bien l’étaler et appliquer en couche épaisse. Et faire attention à pas trop en mettre dans les cheveux au passage… Ensuite, on le laisse poser jusqu’à ce qu’il soit sec, environ 10 minutes.

 

Le masque devient sec sur la peau et un peu désagréable. Au moment de l’enlever, on galère un peu mais la peau est nette et plus lisse, on voit que le nettoyage a été bien efficace.

Alors pour conclure, pour deux euros, ce masque est parfait pour purifier la peau et en plus, il sent juste trop bon et s’emporte même en voyage grâce à son format unidose. Terrible, non ?

Et n’hésitez-pas à redécouvrir mes tests Montagne Jeunesse du masque chocolat blanc et du soin fraise-chantilly.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sunday Nail Battle : Happy Halloween !

Une Sunday Nail Battle. Un thème : associez un vernis brillant et un vernis mat. J’ai tout de suite su que dans cette manucure, il y aurait du vernis crack… parce que c’est mon seul vernis mat. Oui mais avec quoi l’associer ? J’ai d’abord pensé à reprendre un classique doré + crack noir. Et puis, quand j’ai vu ma lime à ongles Tokidoki, j’ai su : mon thème, ce serait Halloween ! Et voilà le résultat…

Je suis partie avec une base de vernis Orange, j’ai nommé Vernis Agnès B. 40 secondes Orange Pampelonne. Le concernant, il est vraiment très facile à appliquer, ne fait pas de paquets et sèche vite.
J’ai ensuite appliqué du crack Debby Noir sur chaque ongle, sauf le pouce. C’est dommage, je trouve qu’avec le temps, le vernis crack Debby devient un peu pâteux. Mais l’avantage de cette manucure, c’est qu’elle n’a pas besoin d’être parfaite, ni la couche de base, ni la couche de crack.

Pour le pouce, je vous avoue que j’ai bien réfléchi : que faire pour représenter Halloween ? J’ai pensé aux têtes de mort, mais j’aime pas trop ça en fait (d’ailleurs, je n’ai pas fait la SNB sur ce thème). J’ai pensé au chat noir, mais en fait, bof. Et puis, illumination : une CITROUILLE ! Ni une, ni deux, j’ai d’abord appliqué du vernis en bande sur le dessus d’un rouleau de scotch et laissé sécher. Puis, avec une paire de ciseaux, j’ai coupé des petits triangles et voilà, j’ai fait comme ça ma citrouille.

Récapitulatif en images

Je suis assez fière d’avoir réussi à faire une manucure thématique spécial Halloween (en août, soit, mais l’inspiration ne choisit pas son moment^^) sans m’estimer douée artistiquement parlant. Même s’il y aurait encore à gagner en précision au niveau du découpage. Alors bien sûr, cette manucure n’est pas portable au travail. Entre la citrouille et le crack noir sur vernis orange, je n’ai même pas tenté le coup mais pour une soirée Halloween, je trouve que ça le fait :)

Alors, vos impressions ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You’re the one that I want, wooh wooh wooh Alice !

C’est assez marrant car Urban Decay est une marque qui communique très peu sur la blogo’… et pourtant, sans les articles de blogueuses à son sujet, je pense qu’on serait nombreuses à ne pas connaitre la marque. Ou plutôt l’acheter. En tout cas, pour ma part, je n’aurai probablement jamais acheté le moindre produit Urban Decay si je n’avais pas lu d’autres blogs qui en parlaient. Et c’est d’ailleurs à cause de ça que je suis passée à côté d’une très jolie palette : la fameuse Palette Alice Au Pays des Merveilles de Urban Decay.

 

 

Oui, j’avoue tout, je suis une fausse blogueuse beauté, je n’ai pas 15 palettes Urban Decay, j’ai même pas la Naked, tu te rends compte ! En fait, je n’en ai qu’une, la Book of Shadows IV, la dernière qui est sortie. Et en plus, je l’ai payée au prix fort, j’avais tellement eu peur qu’elle soit out of stock… pour rien^^ Je l’utilise quasiment à chaque fois que je me maquille, souvent les mêmes couleurs mais parfois je varie et je m’amuse un peu. Ca a été ma petite « folie » Urban Decay, moi qui me disait « c’est beau mais c’est trop cher » quand je passais devant le rayon Urban Decay à Sephora avant. Aujourd’hui, je me dis toujours ça mais je ne suis pas à l’abri d’un petit craquage.

 

 

D’ailleurs, ce serait le cas si je tombais sur la palette Alice. En fait, je suis tombée une fois dessus à mon Sephora… enfin SUR L’EMBALLAGE. Quand j’ai demandé à la vendeuse ou était la palette « ah ben si c’est pas dans le présentoir, c’est qu’on en a plus ». Vous croyez que j’aurais été privée de BB crème à jamais en punition si je lui avais fait bouffer l’emballage ? :) Bref, cette palette, je la trouve trop belle déjà avec son packaging tout poétique. Et les fards, je les trouve juste super beaux aussi. J’ai déjà certaines de ces couleurs mais je sais que je pourrais utiliser très souvent Oraculum, Muchness, Mushroom, Drink me eat me, Midnight Tea Party…

Pourquoi je te parle de tout ça ? Déjà, cette palette est tellement belle que ce serait dommage de se priver de sa vue^^. Et parce que dernièrement, je suis passée à côté de cette palette parce que la personne qui a aidé à la vendre ne savait pas que je la voulais. DONC si jamais on se connait, et que ça fait quelques temps que tu te dis que cette palette ne te sert pas trop ou encore que tu t’en es lassée, je suis là. Pour un « échange » ou pour un achat, tu peux te dire que tu as ta cliente. Sauf si tu me la revends plus cher que son prix original, je la veux mais pas à ce point-là, désolée :) (autant être « claire » tout de suite hein^^).

Et si toi aussi, tu veux rêver, tu peux aller regarder l’article de Temptalia d’ou proviennent les photos :)

Et toi, tu avais craqué sur la palette Alice ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Récap’ blogs – Des manucures en veux-tu, en voilà !

Aujourd’hui, pas de Sunday Nail Battle pour moi… mais je compense en vous proposant un récapitulatif spécial manucure des articles que j’ai aimé lire cette semaine sur les autres blogs !

Spécial Sunday Nail Battle : os et têtes de mort

La journée n’est pas finie et j’ai déjà vu beaucoup de Sunday Nail Battle spécial os et squelettes. La première qui m’a fait sourire, c’est celle de Mouchtique et de sa tête de mort semi-bavante. Parce que justement, je ne m’attendais pas à rigoler devant une tête de mort et même si la miss s’est plaint d’avoir raté, ben moi je l’aime bien sa manucure :)

J’ai aussi aimé celle de Bouille de Gum avec plein de pointillés et de couleurs et j’ai adoré celle de La Demoiselle Beta et ses dessins un peu « naïfs » ! Et enfin, quand j’ai regardé celle de 10tubes, je me suis dit que si moi aussi j’avais eu l’idée des stickers, j’aurais pu la faire cette SNB. Comme quoi, des fois, faut pas chercher trop compliqué :)

Spécial « Découvertes » : Jeux Olympiques et « The New Black »

Mais on ne va pas parler uniquement de la Sunday Nail Battle ! J’ai beaucoup aimé les articles thématique JO du Boudoir de Vesper, dont celui sur les nail-art des athlètes.

J’ai aussi craqué sur la marque « The New Black » découverte chez Lilith Grey. Je suis ULTRA fan de toutes ces couleurs et des packagings, on m’a dit que ce serait bientôt chez Sephora… je pourrais bien craquer ^^

D’ailleurs, moi je m’interroge sur le stamping nail art qui me tente de plus en plus.

Au rayon des « horreurs »

Et enfin, j’ai ri, mais alors j’ai RI devant l’article de Mon Beau Miroir sur la manucure velours. Non pas parce que cette blogueuse a un humour de ouf’ mais parce qu’elle nous parle de son expérience de la manucure velours… qui est encore pire que ce que je croyais. Et, mais ce n’est pas sa faute hein, surtout qu’est-ce que c’est moche !

De mon côté, j’ai aussi découvert les duck feet  nails… et je vais vous laisser juger de la chose par vous-même par ici. Je n’aime pas du tout cette manucure que je trouve peu harmonieuse au possible…

Bien entendu, vous avez le droit d’aimer faire ça et d’aimer porter ces manucures, moi j’ai bien aimé la manucure caviar alors que d’autres trouvent ça aussi moche donc no offense hein ;)

Et voilà, on se donne sûrement rendez-vous pour la prochaine Sunday Nail Battle, j’ai déjà trouvé mon idée ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Curiosité ongulaire : le stamping nail art

Si tu as déjà été dans une foire ou une grande braderie, tu as déjà probablement posé ton regard  sur le stand Konad et le fameux stamping… et moi aussi ! D’ailleurs, avec Galinette, j’avais été super hésitante lors de la Foire de Lille. 

 

Le stamping, qu’est-ce que c’est ?

C’est une technique qui te permet de faire des petits dessins sur tes ongles grâce à un « tampon ».  Sur « le papier », la méthode semble simple : sur une plaque contenant des motifs gravés, tu choisis ton motif et tu appliques dessus ta ou tes couleurs de vernis. Avec une râpe spéciale, tu enlèves le surplus. Tu presses ensuite un tampon sur le motif pour le « tranférer » et hop tu presses sur ton/ tes ongle(s).  Et si tu veux découvrir un tutorial tout en photos, tu peux aller consulter cet article ou chez Konad (en anglais, désolée).:)

Si je dis que « sur le papier », ça a l’air facile, c’est qu’en pratique, j’en connais pas mal qui galèrent encore.  Et parce que justement, pour ce genre de méthodes, on a toujours un peu peur de ne pas savoir « faire comme le vendeur ». Un peu comme tous ces « produits-miracles » qui ont l’air super simples à utiliser en démonstration… et que tu n’arrives pas à bien utiliser une fois chez toi.

 

Craquer ou ne pas craquer, telle est la question

En fait, le stamping, je connais depuis longtemps. Depuis avant que je mette du vernis, même ! Mais j’ai toujours eu un peu peur que ce soit comme tous les autres trucs du genre, de me lasser. Parce que, mine de rien, l’investissement est réel (et au final, si c’est  pour le donner à une copine dans un an en mode « tiens, tu le veux ? Je m’en sers plus », c’est un peu dommage).

Mais j’avoue que , depuis que je me suis mis plus sérieusement au vernis à ongles, j’hésite. Parce que je n’ai absolument aucun talent artistique pour faire évoluer mon niveau de nail-art en mode « petits dessins sur les  ongles » (à part formes géométriques).  Et justement, le stamping, ça me semble être la solution de facilité pour celles qui ont envie d’aller plus loin dans le nail-art sans s’improviser artiste. Genre, j’avais vu un stamping chez Psychosexy, j’ai trouvé ça super joli. Sobre, raffiné mais original.

 

Du beau stamping chez Psychosexy

Alors, au final, j’hésite encore et toujours. Je me demande si je suis assez « accro » pour vraiment en avoir l’utilité (si je fais deux manucures dans la semaine, c’est bien, mais je peux très bien ne pas mettre de vernis à ongles pendant deux semaines sans que ça me manque). Et si je deviendrais assez accro du concept pour l’utiliser régulièrement. Mais du coup, ça me servirait bien d’avoir vos avis, autant de celles qui hésitent comme moi, que de celles qui adorent ou se sont lassées :)

________________

INFOS PRATIQUES

Pour acheter : un kit avec râpe, plaque, tampon et vernis Konad coûte environ 25 euros. Ensuite, une plaque coûte environ 7 euros et . Pour acheter ces kits et plaques, on en trouve souvent sur les marchés, foires et salons. Il existe aussi un site français qui semble fiable, le site Konad France et on peut en retrouver sur Ebay mais attention aux contrefaçons.

La petite astuce : tous les vernis ne fonctionnent pas de la même manière pour le stamping, en général les Konad sont recommandés. Mais pour celles qui ont pas envie d’acheter que des Konad, Pshiiit a fait une petite liste des marques qui marchent bien pour le stamping, vous pouvez aller la lire ici. Et si vous en avez testé qui manquent à sa liste, n’hésitez-pas à lui dire :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma star, c’est mon parfum

Maintenant que le parfum Reb’L Fleur de Rihanna est disponible en France, j’ai eu envie de vous parler de celui que j’ai chez moi. Mine de rien, même si en France, les parfums de star sont souvent relégués aux rayons « parfums pour adolescentes »…  à l’étranger, on les trouve nombreux en parfumeries !

Oh, vraiment, dépenser quelques dizaines d’euros pour un parfum de star, mais t’as quel âge ?

L’âge d’acheter ce que je veux, non mais ^^ Et plus sérieusement, Malicia, victime du marketing ? Totalement, et consentante en plus. Soyons honnête, ce parfum, je m’y suis intéressée parce que c’était « celui de Rihanna » avant tout.

Lorsque j’ai appris que Rihanna sortait un parfum, j’ai été limite aussi hystérique que le jour où j’ai pu avoir plein de boiboites Nivea + Rihanna en édition limitée. Oui, je suis fan, et non ça ne m’empêche pas d’écouter des trucs dits plus « intellectuels » (et des trucs bourrins aussi).

Pourtant, à part d’être celui de Rihanna, ce parfum n’avait pas grand-chose pour me plaire. Son nom, Reb’L Fleur, ne me plait pas. Il n’évoque rien pour moi, même si pour la chanteuse il a une grande signification (surnom donné par sa grand-mère). Il ne me fait pas rêver.

Son flacon, au début tout au moins (mais on va en reparler), ne m’inspirait pas particulièrement. Pas de quoi en faire toute une histoire.

Les notes de Reb’L Fleur ? Décrites comme florales et sensuelles, avec de la rose, de la violette, de l’hibiscus et de la noix de coco. Ah, déjà mieux, ça ne m’avait pas l’air « mauvais » à proprement parler mais pas non plus extraordinaire.

En dehors d’être un parfum de star, est-ce un parfum qui vaut le coup ?

Je ne regrette pas mon achat. D’ailleurs, j’ai revu mon avis sur le flacon. Cette forme toute en féminité, parsemée de noir texture cuir, ça me fait penser à elle. Enfin, à l’image qu’elle donne d’elle, à ce qu’elle montre au public. Au final, je trouve qu’il lui ressemble bien et qu’il n’est pas si quelconque.

De même, sa fragrance n’est pas si quelconque que je l’aurais pensé. C’est un parfum très agréable, sans être pesant. C’est la rose et la violette qui ressortent le plus, par contre la noix de coco pas du tout. Il fait femme sans faire « trop » femme, un entre deux âges qu’on pourrait voir aussi bien sur la fan de 18 ans que sur la femme de 30 ans.

Est-ce que je le rachèterais ? Je ne pense pas. Bien sûr, ce parfum, s’il ne sentait pas bon, au final je ne l’aurais pas acheté. Et je le porte toujours avec plaisir, je vais regretter qu’il se finisse. Mais l’avoir acheté une fois a suffi à apaiser ma lubie un peu obsessionnelle ;) Par contre, si vous hésitez, je vous recommande de ne plus attendre, ça oui !

En tout cas, ce parfum de star, ce n’est pas QUE le parfum de Rihanna, c’est aussi un « vrai » parfum qui est vendu dans les parfumeries Douglas (à partir de 30 euros pour 30 ml). Et même si vous ne pourrez pas forcément vous « débarrasser » de l’image parfum de Rihanna = daube si vous n’êtes pas fan… essayez de le sentir une fois en oubliant ça et dites-moi ce que vous en pensez ;)

PS : Oui, je sais, mon titre on dirait un slogan de publicité :D

Source montage photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

Après la MadBox, la SamparBox ! (+ contenu)

Pour celles qui avaient lu le post original, RDV à la 2ème partie qui vous en dit plus sur le contenu, la valeur et l’intérêt (ou pas) d’acheter cette Sampar Box :)

Après la Madbox, GlossyBox tape aussi fort pour son prochain coffret édition limitée ( ou « box privée » ) avec… une SamparBox (intitulé très originalement inventé par moi-même :) ) ! On peut le dire : la box beauté sans surprise n’a pas fini de nous étonner…

Montage créé par mes soins – visuel non officiel ;)

 

Madbox : succès unanime ? Au vu des retours, oui ! Je n’ai pas encore lu qui que ce soit se plaindre de la MadBox, box privée lancée par GlossyBox en partenariat avec Madame Figaro. Il faut dire qu’elle avait tout pour plaire : des marques connues et un peu moins connues, des full size, un contenu sans surprises, de valeur « égale » pour tous… le tout pour 15 euros.

Bref, cette box-là, j’ai été à deux doigts de l’acheter  tellement elle me faisait baver. Mais je me suis retenue en me rappelant que j’avais déjà pas mal de produits, similaires.

Prochaine GlossyBox Privé : 100% Sampar, un futur carton ?

La collaboration GlossyBox + Sampar n’est pas nouvelle : dans la box anniversaire, on a pu retrouver par exemple : la Mousse Fraîcheur Vitale et le Peeling équilibrant moussant. Il faut croire que la collaboration a été fructueuse puisque fin août, c’est une box contenant 5 produits Sampar qui nous attendent !! LE truc de dingue qui va sûrement nous rendre hystériques puisqu’il n’y aura que 100 exemplaires de cette fameuse Sampar Box (intitulé NON officiel^^). Autant dire que les premières arrivées seront les premières servies… et j’espère pouvoir arriver à m’en commander une ou pourquoi pas deux, pour vous en faire gagner !

Parce que Sampar est une marque que j’apprécie. Déjà, j’aime son packaging. Ne me demandez pas de le justifier en quinze lignes, il n’y a pas de raison-phare, juste une jolie harmonie qui me plait. De même, Sampar a inventé le concept de la cosmétique urbaine. En gros, des produits qui vont venir un peu « réveiller » la peau, agressée par l’environnement urbain dans lequel nous évoluons. Elle véhicule vraiment une image moderne de la beauté. Genre, son coffret Sun in a Kit contient deux soins qui te permettent de bronzer sans prendre le soleil, en hydratant et en activant la production de la mélanine (ce qui donne à la peau sa couleur caramel en somme^^). Ce kit-là, j’ai de la chance, c’est ma blogocopine Blood is The New Black qui me l’a offert et j’ai adoré le coté très « pour celles qui bossent et qui partent pas en vacances » :)

Alors, cette GlossyBox Privé Sampar, elle te branche ? Voici son contenu :

- Lait démaquillant (100ml)
Fluide Ultra Hydratant (tube 15ml)
- Renaissance Contour des yeux (2,5ml) (anti poches, cernes et rides)
Glamour Shot yeux (full size) (contre les rides et ridules)
Stylo absolu Pureté (full size) (contre les imperfections)

SOIT une valeur d’une centaine d’euros pour celles que ça intéresse ;)

A première vue, je trouve qu’on a une jolie box avec de bons basiques pour se démaquiller, hydrater la peau, corriger les imperfections… si j’arrive, je pense que j’en achèterai une pour vous la faire gagner et une pour moi :) Bon, par contre, vous l’aurez peut-être remarqué, tous les produits ne sont pas des full size. Le lait démaquillant fait normalement 200 ml, le fluide hydratant en 50 ml, et le contour des yeux renaissance en 20 ml. MAIS le fluide hydratant est aussi le produit vendu le plus cher, à 65 euros. Alors, au final, est-ce qu’elle vaut le coup ?

Niveau valeur, carrément, tu payes 20 euros à la place de 100, en gros. Niveau utilité, je trouve qu’il y a un bon équilibre entre des basiques (nettoyer, démaquiller) et des produits spécifiques (anti-imperfections, ridules, poches, cernes…). C’est aussi une box qui peut s’adapter plus ou moins à tous les types de peau. Donc en fait elle a tout pour vous plaire SAUF si les produits spécifiques vous intéressent peu ou que vous n’allez pas les utiliser. Parce que mine de rien, deux des trois produits spécifiques sont en full-size, alors si c’est pour ne pas les utiliser, ça « sert un peu à rien » d’acheter cette box.

Voilà pour ma critique personnelle, c’est  à vous de voir si vous essayez d’être parmi les 100 personnes à pouvoir l’acheter ou pas, vous avez tous les éléments en main :)


En vente le 20 août, au prix de 19 euros ! Vous allez l’acheter ?

Rendez-vous sur Hellocoton !