Cosmétiques

Le temps d’un concert, je suis retournée en Islande

Vous le savez, j’ai super envie de retourner en Islande depuis que j’y suis allée en juin. Et quand j’écoute de la musique islandaise, j’ai l’impression de retourner à la quiétude et au dépaysement que j’ai rencontré là-bas. D’ailleurs, je vous conseille les compilations Icelandair pour ça, elles sont parfaites.

Alors quand j’ai été invitée à Rock-en-Seine le vendredi soir et que j’ai vu qu’il y avait Sigur Rós, un des groupes islandais les plus connus, j’ai fait des hiiii, des haaa, des hoooo. Parce que Sigur Rós, c’est le premier groupe islandais que j’ai connu, c’est « Vaka », c’est tout un univers bien particulier qui valait le détour.

Première fois à Rock-en-Seine avec So Music

C’était ma première fois à Rock-en-Seine, je ne savais absolument pas à quoi ça ressemblait. C’est grâce à la Société Générale et plus précisément So Music que j’ai pu vivre ce chouette moment. Pour précision, je n’ai pas été invitée dans le cadre de ce blog mais j’avais tout de même envie de vous en parler vu que je sais qu’il y a aussi des fans de l’lslande parmi vous !

 

So Music fêtait ainsi la fin de la troisième édition de son opération « Mission Festival » lancée durant quelques mois. Le principe était simple, So Music a proposé à des jeunes passionnés de musique d’organiser la tournée d’un artiste en postulant sur leur page fan Facebook.Lors du festival Rock en Seine, Dave Dario et les Starliners se sont notamment produits sur l’espace So Music. Malheureusement, je suis arrivée tardivement à cause des transports et de quelques galères, je n’ai donc pas pu y assister. J’ai par contre pu rencontrer le community manager de la marque et découvrir le bus So Music et un espace très sympa.  

Les concerts, les concerts, les concerts : Sigur Rós, et les autres

Lors de cette soirée, j’ai donc pu voir notamment The Shins, que vous connaissez si vous êtes fan de Garden State, C2C, et SIGUR ROS.

La Scène de la Cascade se trouvait juste à côté de l’espace So Music, et disposait de deux écrans géants pour mieux voir. J’ai beaucoup apprécié la ponctualité du groupe et dès son arrivée, on est mis dans l’ambiance. Des sons, qui alternent entre moments lyriques et moments plus rock. La voix du chanteur, un truc de dingue, une voix aigüe, totalement inhabituelle.

Photo et article : Discordance.fr

Et puis le moment où tu entends Sæglópur, et t’en as les larmes aux yeux parce que cette chanson te fait un truc. Et Hoppípolla qui te donne envie de sauter partout (d’ailleurs c’est un peu le titre). Et tout le concert qui enchaine. Et bref, pendant ce moment, je me suis retrouvée de nouveau en Islande le temps d’un concert. J’ai juste regretté deux petites choses : le manque d’interactivité avec le public et la façon dont le groupe a utilisé les deux écrans géants pour mettre des fonds d’ambiance avec très peu de moments ou on voyait le groupe. Même si c’était très sûrement volontaire, j’ai trouvé ça un peu frustrant parce qu’on vient aussi à un concert pour voir les artistes, pas seulement pour écouter leur musique « en vrai », en tout cas c’est mon cas.

Et vous, vous êtes allés à Rock-en-Seine ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Juliette blog féminin septembre 1, 2012 at 10:47

    Je suis un peu jalouse là^^ Je n’y suis pas allée mais le groupe qui me tentait particulièrement était justement Sigur Ros ! Et l’Islande me fait rêver aussi !

    • Reply Malicia septembre 3, 2012 at 7:38

      J’espère que tu pourras les voir un jour alors !

  • Reply Sandrine septembre 2, 2012 at 9:13

    J’ai tenu deux morceaux, et j’me suis barrée. Vraiment pas pour moi XD.

    • Reply Malicia septembre 2, 2012 at 2:13

      Lol c’est vrai que c’est pas un style pour tout le monde 🙂

    Leave a Reply