Cosmétiques

Les collègues : mes amis, mes amours, mes emmerdes.

Et de un article Humeurs, un ! Il faut dire que vous êtes majoritaires à réclamer plus d’articles Humeurs dans le questionnaire que j’ai dernièrement diffusé (vous pouvez d’ailleurs toujours y répondre ici). Alors parlons des collègues aujourd’hui ! Aaaah les collègues, c’est souvent un peu comme la famille : on ne les choisit pas, parfois on s’en réjouit, trop souvent on les subit. Et pour avoir expérimenté le bon comme le moins bon… je peux dire que oui, les collègues, on peut en faire toute une histoire.

 

Mes amis. C’est la meilleure situation : avoir des collègues avec qui tu t’entends bien, avec qui tu fais des activités, des choses en dehors. Vous êtes pas meilleurs potes mais avec eux, tu trouves un équilibre entre vie pro’ et perso’. Tu te confies sur certains trucs, ils te motivent à tester certaines activités. Bref, mine de rien, ces collègues là, même si des fois y’a des coups de gueule, t’es bien avec eux. Et c’est un peu le piège. Parce que une fois que t’as des collègues avec qui t’es trop bien, même si la boite l’est moins, t’as plus envie de partir. Ben oui, tu bosses avec des gens qui te font pas chier ET qui te motivent à faire des choses, à sortir de ta coquille… et t’as pas envie de retourner dans une boite ou les collègues sont de simples collègues avec qui tu n’échanges rien de plus que du boulot.

Un conseil : profitez-en. Bon, ne vous reposez pas sur vos lauriers comme on dit, les conflits ça peut facilement éclater surtout au travail. Mais quand même, avoir de bons collègues c’est un luxe qui se savoure.

Mes amours. Le saviez-vous ? Environ 30% de couples en Europe se sont formés sur leur lieu de travail, ça laisse pensif hein ? Parce que oui, on n’est pas à l’abri du petit crush au boulot. Et dans ce cas-là, plusieurs situations : le collègue sur lequel tu craques mais qui ne craque absolument pas sur toi (vécu), le collègue sur lequel tu craques et qui pourrait peut-être craquer sur toi s’il n’était pas pris (vécu), le collègue qui craque sur toi mais pas toi (vécu), et le collègue avec lequel tout est beau, vous vous plaisez mutuellement et youpi tralala (pas vécu) (mais pourquoiiiiii).

C’est toujours un peu compliqué à gérer quand tu vois tous les jours un mec qui te plait avec qui il ne se passera rien, je trouve. Parce que même si tu sais raison garder, dans ta tête, tu gardes pas DU TOUT la raison^^Mon seul conseil, ce serait de rester toujours le plus professionnel possible surtout si c’est vous, celle qui n’intéresse pas. Ah ça, à moins d’une discrétion totale, votre collègue se rendra compte que vous lui plaisez. Mais tant que vous ne devenez pas collante / envahissante / intrusive, ça devrait aller.

Mes emmerdes. Ah, les emmerdes au boulot, parlons-en ! Il y a deux types d’emmerdes au boulot : les collègues chiants qui te compliquent la vie au quotidien et les collègues chiants qui n’en ratent pas une pour te foutre dans la merde. En gros, les incompétents et les imbéciles.

Malheureusement, c’est le pire climat dans lequel on peut bosser. Soit il va falloir apprendre à gueuler pour se faire entendre, soit au contraire il faut apprendre à se fondre dans le moule pour ne pas trop « détonner ». Rester à sa place en gros, et se faire son chemin avec un cercle réduit de collègues. Et parfois aussi savoir se taire. Comme me l’a dit une ancienne responsable de stage : parfois tu sais que ta responsable a tort, que toi tu as raison, mais tu dois quand même fermer ta gueule parce que c’est comme ça. Au final, les fois ou j’ai été dans ce genre d’environnements, je ne suis pas restée… et je n’aurais pas voulu rester de toute façon.

Ah les collègues, au final, on passe nos journées avec et qu’ils soient amis, amours ou emmerdes, ils occupent une place importante dans notre quotidien. Et autant quand on a les emmerdes, on est très heureux de les quitter, autant quand on a les amis, on a très peur de tomber mal. C’est un peu la roulette russe en fait mais je pense que c’est aussi pour ça que je préfère certains milieux, parce que je préfère viser moins haut et avoir de bons collègues que de viser le mieux et devoir tailler avec les requins. Et vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Hélène septembre 17, 2013 at 8:38

    Je confirme pour la partie « Mes amours », ta partie « non vécue » 😉

    • Reply Malicia septembre 17, 2013 at 9:04

      Ahahaahah 😀 C’est bon hein fais pas ta craneuse 😀

  • Reply la beauté des marmottes septembre 18, 2013 at 8:55

    J’ai rencontré mon chéri au travail, ou plutôt dans les transports pour aller bosser ;o)

    Sinon je te suis tout à fait pour les collègues, j’ai eu de gros pincements au coeur en quittant des collègues… Et ceux que j’ai actuellement son géniaux ^^

    Bref le travail m’a bien réussie niveau rencontres ;o)

    • Reply Malicia septembre 20, 2013 at 7:19

      Oh c’est trop mignon comme rencontre <3

    Leave a Reply