Cosmétiques

Ecrire au féminin : et pourquoi pas moi ?

Ma maman voulait que je devienne chanteuse, moi, j’ai toujours préféré écrire. Après tout, je ne suis pas blogueuse pour rien 😉 Et justement, aujourd’hui, je me suis lancée un nouveau défi : participer au concours de nouvelles organisé chaque année par Aufeminin.

concours aufeminin

Le principe

Une nouvelle courte (moins de 6 000 caractères, ça fait maximum deux pages Word), sur l’un des 4 thèmes proposés et une phase de vote jusqu’au 31 août. A l’issue de la phase de vote, il y aura 12 finalistes, 6 selon le nombre de votes, 6 choisis par le jury. La finale récompensera trois textes choisis par le jury.

Pourquoi ce concours ?

Vous le savez peut-être, j’ai repris l’écriture de nouvelles depuis maintenant deux ans et je participe à de nombreux appels à texte. Mais le texte court, je n’ai jamais fait. Et j’ai à côté le projet de me lancer dans un roman de style « fiction » et pas « fantastique » comme ce que je fais d’habitude. Participer au concours Aufeminin, c’est donc un double défi pour moi : un exercice de style et un test pour voir si je suis prête à changer de registre. Mais pas que…

Pourquoi ce texte ?

Pourquoi je vous raconte tout ça plutôt que de vous balancer mon lien en trois lignes ? Parce que j’ai voulu aborder un sujet tabou, difficile, et que j’ai vraiment envie que vous lisiez ce texte pour cette raison, pas seulement que vous votiez pour moi par copinage.

Si vous voulez lire ma nouvelle « La tarte de discorde » et voter pour elle si elle vous plait, c’est par ici.

Pour voter, il faut cliquer sur le « J’aime » en haut à droite du texte, comme ci-dessous. Et c’est un vote unique pour toute la durée du jeu, après vous serez tranquille 😉

vote auf

Merci d’avance !

Attention : ce texte comporte des scènes susceptibles de choquer le lecteur.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Adeline L août 24, 2015 at 12:14

    Pas mal, tu as du cran de te lancer ainsi, je vais aller lire ça bisous à toi

    • Reply Malicia août 24, 2015 at 1:08

      Merci à toi 🙂 ben c’est un peu intimidant, on y met ses tripes, et finalement il faut toujours travailler, travailler, ne pas se formaliser si un texte ne plaît pas…
      C’est ça qui est dur avec l’écriture, mais ça en vaut le coup 😉

    Leave a Reply