Et aussi..., Vie du blog

Marques / blogueurs : 5 signes qui annoncent la rupture (et pourquoi ça craint)

A l’heure ou certains sortent déjà leur best-of cadeaux de noël, de mon côté j’ai eu envie de vous sortir un nouvel article spécial « Les blogs et les marques » de derrière les fagots ! Ça faisait un moment que je n’avais pas parlé du sujet, sûrement parce que vous êtes maintenant nombreuses à savoir comment ça se passe des deux côtés. Et puis aujourd’hui, je me suis surprise à ne pas oser répondre au mail d’une marque par peur de me faire « basher ». Une marque, que j’achète, partenaire du blog depuis des années, avec qui j’ai toujours été réglo… et qui, pourtant, semble commencer à m’envoyer des signes que la rupture est proche.

via GIPHY

Car oui, se « faire larguer » par une marque, ça n’arrive pas qu’à vous et vous ne serez pas la première à vous demander si vous êtes parano’ ou pas de penser que non, décidément, cette marque ne veut pas / plus de vous. C’est comme ça que j’ai eu envie de vous faire le top 5 des signes qui montrent qu’une marque est en train de vous larguer. Et pourquoi, concrètement, ça peut craindre presque plus que la mort de Georges Michaël (non, en fait, pas possible, faut pas déconner).

via GIPHY

La personne chargée des relations blogs est absente pour une durée indéterminée

Oui, comme toute personne travaillant (à priori), la chargée des relations blogueurs prend des congés. Parfois, il arrive même que ce soit carrément le bordel en interne et que les congés deviennent une démission, ce qui peut entraîner une longue période sans nouvelles d’une marque. Ce sont malheureusement des choses qui arrivent et parfois, le problème n’est pas tant la volonté de la marque de travailler avec vous que des soucis financiers.

via GIPHY

Par contre, clairement, quand la marque vous dit qu’elle va revenir vers vous en fin de semaine, puis en début de semaine prochaine, puis la semaine d’après quand la chargée de presse reviendra, je confirme, vous êtes probablement en train de vous faire balader.

Votre contact ne parle plus qu’en communiqués de presse

Parfois, je me dis que je devrais renommer un bon nombre de contacts par « #CP1 », « #CP2 », « #CP3″… Alors bon, parmi ces contacts à CP, il y a beaucoup d’agences RP qui ne font pas le distinguo entre journalistes & blogueurs et limite, je leur pardonne.

via GIPHY

Et puis, il y aussi ces agences ou marques qui sont présentes dès qu’il s’agit de distribuer un CP mais qui sont aux abonnés absents dès lors que vous montrez un quelconque intérêt sur le sujet. Ou alors qui vous répondent que la marque n’a pas de stock, ne fait pas de tests produits pour le moment, mais qui se gardent bien de revenir vers vous quand elles organisent des opé’ avec ladite marque. Bref, tu prends l’info’, mais c’est tout ce que tu auras et tant pis si c’est nous qui venons TE chercher. Ok.

Votre contact passe sous un très long tunnel

via GIPHY

« No answer is an answer », vous connaissez ? En gros, votre contact ne répond plus. Ou n’a jamais répondu. Vous avez beau avoir envoyé un premier mail. Puis un mail en mode « coucou, au cas ou vous auriez pas reçu le premier mail », rien n’y fait, vous n’avez pas eu une seule réponse. Franchement, ici, y-a-t-il le moindre doute permis ? Un tunnel, c’est long, mais 3 mois de tunnel, ça s’appelle « partir et ne jamais revenir ».

Il n’y a plus de stocks. Pour le reste de l’année (2017).

Oui, les problèmes de stock pour les envois presse, ce n’est pas une légende urbaine ! Même dans le cas d’une marque avec qui vous avez l’habitude de travailler, il peut arriver que le nombre de produits fournis soient insuffisants et qu’une marque refuse un envoi demandé car « plus de stock » sans que ce soit de mauvaise foi.

via GIPHY

Là ou ça devient suspect, c’est forcément quand il n’y a jamais de stocks. Une fois, deux fois, trois fois, toute l’année ? On finit par comprendre qu’on s’est fait jetées par la marque, sauf que souvent, il faut plusieurs refus pour commencer à confirmer ses doutes. Autant pour la fierté hein.

Le colis n’est jamais arrivé

Ah, le fameux « Ah bon, le colis n’est pas arrivé, bizarre ! ». La Poste et les blogueuses, c’est toute une histoire et la marque est souvent de bonne foi. Roseline de chez Pierre Fabre en sait quelque chose, puisqu’il y a déjà eu plusieurs soucis de colis lors de ses envois… mais justement, quand souci il y a eu, les choses se sont réglées par l’envoi d’un autre colis ou par un ajustement d’adresse.

via GIPHY

Conclusion : si le colis n’est jamais arrivé, et qu’en plus avant il n’y avait plus de stock, et que zut alors le contact est en vacances, bref que c’est accompagné de tout un tas de problèmes et d’aucune solution concrète, c’est que vous êtes sûrement en train de vous faire balader (décidément).

Et alors, toutes ces excuses, pourquoi ça peut craindre ?

Bien sûr, le but de cet article n’est pas de faire un scandale concernant ces marques qui ne travaillent pas / plus avec moi ou d’autres blogueuse. En tant que blogueuse beauté, je me réserve le droit de choisir avec qui je travaille selon mon affinité avec les produits, ce que ça peut apporter à mes lectrices, mon envie du moment, bref en fonction de MES critères que je n’ai pas à justifier. En tant que potentiel partenaire, une marque beauté a le même droit de choisir avec qui elle veut travailler ou pas, et ça même si ses choix vous semblent mauvais ou injustes.

via GIPHY

Là ou ça me chagrine un peu, c’est quand la marque laisse volontairement planer le doute, par peur de fâcher ou envie de « profiter ». Comme sûrement toute blogueuse, je me suis plusieurs fois retrouvée sans nouvelles d’une marque du jour au lendemain alors que tout se passait bien. La coupure est nette (et pas franchement classe), mais au moins ça a le mérite d’être clair. Mais pour toutes les marques qui veulent continuer de te faire parler de leurs produits sans s’impliquer ? Il n’y a rien de mal à ne plus souhaiter travailler avec une blogueuse, on ne pourra jamais vous reprocher en toute légitimité d’avoir été honnête (« Nous sommes désolées, mais nous ne travaillions plus qu’avec un nombre restreint de blogueuses. N’hésitez-pas à me dire si vous souhaitez toujours recevoir nos CPs« ). Mais dans ce cas, autant faire les choses jusqu’au bout et arrêter de solliciter la blogueuse à force de communiqués de presse si c’est pour la baratiner par la suite. Non seulement, on le repère vite, mais ça finit par ne plus donner envie de vous accorder la moindre visibilité sur nos espaces. Ce qui ne va pas changer la face du monde, mais si c’est ainsi que toutes les blogueuses à qui on « fait le coup » réagissent, alors c’est autant d’ambassadrices de la marque de perdues, non ?

En tout cas, je ne m’étais pas exprimée sur le sujet depuis un bail (vous savez, cette époque innocente ou on enfonce des portes ouvertes sans s’en rendre compte ? ^^), mais j’espère que cet article vous aura fait rire, rassuré, rappelé des choses, bref, que ça vous aura plu 🙂

PS : le titre « putaclic » façon « Glamour spécial « Découvrir s’il vous trompe », c’est fait exprès hein, autant jouer le jeu jusqu’au bout ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

22 Comments

  • Reply Djahann décembre 26, 2016 at 8:10

    Tout est dit ! Moi ça ne me dérange pas qu’une marque ne veuille plus de moi (et la question ne s’est posée qu’une fois car j’ai très peu de partenariats) mais au moins qu’elle ait l’honnêteté de dire les choses. Rien n’est dû d’un côté comme de l’autre, donc pourquoi pas dire les choses simplement. ça évite à tout le monde de perdre du temps !

    • Reply Malicia décembre 26, 2016 at 8:26

      C’est vrai que je ne vais pas « me plaindre », j’ai vu passer de nombreuses marques durant ces années de blogging et du coup, c’est normal que ça me « touche plus ». Je suis justement en train de discuter avec une blogueuse suite à sa lecture de mon article qui est sur la même longueur d’onde et a pu ressentir la même impression d’être prise pour une imbécile sans savoir comment réagir face à ces « signes »… C’est le jeu que les choses puissent évoluer, en bien comme en mal, mais après, comme tu dis, le minimum, c’est avoir l’honnêteté de dire les choses ou au moins, celle de couper franchement les contacts.

  • Reply Forty Beauty décembre 26, 2016 at 9:45

    Coucou !
    D’une manière générale, la marque qui me prend pour une bille (du genre : on voudrait que vous communiquiez sur nous mais sans que vous ne testiez rien : ne bougez pas, on va même vous envoyer un CP pour dire quoi écrire), ça me gonfle ; cela ne m’est pas encore arrivé avec un partenaire, mais avec des nouvelles demandes, oui.
    Donc, je souscris cent fois à ton propos.
    Bises

    • Reply Malicia décembre 26, 2016 at 10:19

      Perso’, ça ne m’est pas arrivé tout de suite niveau blog, plutôt après quelques années de blogging 🙂 Après oui, pour ce qui est du souci de CP, c’est souvent une confusion entre journalisme (qui n’a pas forcément besoin de tester quelque chose pour faire un sujet) et blogging (pour qui la valeur ajoutée EST l’expérience !) :/
      Bises aussi !

  • Reply Cecilia décembre 27, 2016 at 4:34

    Ton billet est du vécu pour moi point par point.^^ Donc, pas grand chose à ajouter si ce n’est que concernant la coupure nette et franche, je l’ai « testée » avant les fêtes et je l’ai trouvée violente, surtout quand tu avais un très bon contact avec l’attachée de presse.
    Le coup du « plus de stock » pendant des mois, c’est juste grossier et malhonnête.
    Une petite astuce : tu leur demandes de ne plus jamais te contacter, ça il y a toujours du stock…
    Après, depuis 7 ans de blogging, j’ai aussi été très gâtée et le suis encore, alors je me vois mal me plaindre d’autant que ce n’est pas un dû, mais tout comme toi, je suis très touchée et concernée par tout cela.
    Pour les ambassadrices, pas de soucis, il y a les instagrameuses.

    • Reply Malicia décembre 27, 2016 at 7:54

      Arf oui la coupure nette et franche peut être mal vécue car c’est vrai qu’on peut s’attacher aux contacts que l’on développe et nouer de vraies affinités… et quand on réalise qu’il ne s’agissait finalement « que » du business :/
      Pareil pour moi, en 6 ans de blog, j’ai aussi été gâtée et je ne me plains pas, à l’inverse en fait ! A un moment, je préfère que les marques qui ne veulent plus de moi me quittent « à l’amiable » ou « en bons termes », plutôt que de jouer à me prendre pour une imbécile alors que j’ai toujours été réglo avec elles. Question de considération mutuelle quoi 😀

  • Reply Serena décembre 27, 2016 at 11:24

    Hello la belle,
    Voilà un article que j’ai adoré lire ! C’est vrai que la marque qui t’envoie des produits pour test, puis silence radio (même pas un merci…), par contre les CP continuent à affluer en masse (mais il n’y a plus de stock bien sûr ou alors on ne te répond jamais, c’est variable !), c’est pas top, je n’apprécie pas… J’aimerais mieux qu’on m’explique franchement qu’on a pas aimé mon article ou tout simplement que la marque limite son nombre de blogueuses mais ça, c’est difficile j’ai l’impression ahah !
    Gros bisous à toi et bonnes fêtes de fin d’année 🙂

    • Reply Malicia décembre 28, 2016 at 3:20

      Hello et bonnes fêtes aussi 🙂
      Pour ma part, ça, ça me dérange moins car les changements d’organisation peuvent aussi arriver (même si c’est relou). Après voilà, je pense que beaucoup de marques préfèrent ne pas se mouiller en étant franche… au risque de finir quand même par se décrédibiliser :/

  • Reply Needs and Moods décembre 28, 2016 at 1:55

    Coucou toi!

    Je comprends ce que tu as pu ressentir. Je n’ai jamais eu ce cas de figures. J’ai eu la chance de pouvoir également tisser d’excellentes relations avec les agents de presse avec qui je collabore. Cela me chagrinerait vraiment que l’un d’entre eux coupe nos échanges, sans être transparent. .. Fingers crossed!
    J’en profite, puisque je n’avais pas encore eu l’occasion de le faire, pour te souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année.
    A bientôt,
    Lili.

    • Reply Malicia décembre 28, 2016 at 3:16

      Hello,
      Il faut dire que j’ai quelques années de plus au compteur et qu’heureusement, les 4 premières années, je n’ai eu que très peu de cas de ce genre. Mais forcément, par la suite, avec les changements de stratégie des marques et les évolutions d’un blog qui peut perdre ou gagner en popularité, c’est là que tu commences à voir les premières déceptions arriver, peu importe les excellentes relations que tu as avec les gens :/

      Bonnes fêtes de fin d’année également 🙂

  • Reply A.M. Thepeller janvier 3, 2017 at 12:00

    Hey,
    Je suis un bébé blog, donc pas de problème de ce côté-là ! Mais c’est vrai que le manque d’honnêteté des marques, la technique de ne plus répondre, « faire le mort », rend ton titre très pertinent ! Aguicheur oui, mais ça rappelle bien les signes de la rupture… :p

    http://shortrelationships.blogspot.fr/

    • Reply Malicia janvier 8, 2017 at 8:47

      Oui exactement ! 🙂

  • Reply Astrid janvier 6, 2017 at 1:27

    Dans le monde de la cuisine c’est pareil, des excuses plus ou moins recevables. C’est vrai que parfois un simple « vous n’avez pas assez de followers pour qu’on vous envoie ça » suffirait

    • Reply Malicia janvier 8, 2017 at 8:46

      Oui voilà, j’ai déjà eu ça et je ne me suis pas vexée ^^

  • Reply Astrid janvier 6, 2017 at 3:07

    Ah les agences! Elles veulent toujours qu’on parle de leur produit mais sans que ça ne leur coûte grand chose!

    • Reply Malicia janvier 8, 2017 at 8:46

      Ah ça oui… mais c’est encore pire quand elles veulent que tu en parles gratos car elles ne t’estiment pas assez bonnes pour t’inclure dans leurs opés 😀

  • Reply LaRoxStyle janvier 6, 2017 at 3:32

    N’ayant pas eu beaucoup de partenariat, je ne suis pas encore confrontée à cela mais c’est bon d’avoir un retour pour m’y préparer!

    • Reply Malicia janvier 8, 2017 at 8:45

      Oui après plus ça dure sans y être confronté, mieux c’est 🙂 mais ce n’est pas évident de savoir comment réagir des fois à ça !

  • Reply Cynthia janvier 9, 2017 at 11:58

    Je te rejoins, je pense que ce qui énerve le plus les blogueurs c’est le manque de franchise ! notamment, les messages faussement personnalisés. Ça ne me dérangerais pas recevoir un message adressés à « chers blogueurs, chères blogueuses » plutôt que les faux compliments.

  • Reply Caro* janvier 12, 2017 at 10:07

    Coucou, j’espère que tu vas bien ? Je te souhaite une excellente année 2017 ma belle !
    Ton article me parle beaucoup suite à une mauvaise expérience avec un partenaire qui n’a pas tenu ses engagements… Et pourtant, on ne peut pas dire que j’accepte beaucoup de partenariat mais du coup, cela m’a bien refroidit ! Bisous et à bientôt 🙂

    • Reply Malicia janvier 15, 2017 at 9:50

      Oui, ce n’est pas évident car il y a toujours des mauvaises surprises ! Bonne année aussi 🙂

  • Reply Lunathys mai 1, 2017 at 8:06

    Ton article m’a bien fait rire.
    Je ne suis pas encore concernée par les partenariats, étant encore une débutante. Mais Merci de partager les premiers signes qui montrent que la marque veut nous larguer.
    Je ne pensais pas que les marques pouvaient être lâche, parce que j’ai cru comprendre que Octoly étaient assez franche . Je ne supporterai pas que l’on me fasse tourner en bourrique, je leur aurait déjà dit de garder leur produits et que je n’en veux plus, vu qu’à priori c’est ce qu’ils souhaitent

  • Leave a Reply