Saisona : à chaque saison ses besoins pour la peau

Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé des cosmétiques de saison sur le blog, ces cosmétiques qui basent leurs rituels sur les saisons, pour vous expliquer les raisons pour lesquelles, selon moi, le concept ne « prenait » pas. Alors quand Saisona, une des marques que j’avais cité à l’époque (soit en 2011!) m’a envoyé un mail pour me proposer de tester leurs cosmétiques, j’ai trouvé ça « drôle » et intéressant aussi de voir comment l’offre avait évolué, car cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas intéressée à la question, mais aussi de faire un point plus détaillé pour vous aider à comprendre comment et pourquoi faut-il adapter ses soins aux saisons.

radiance saisona

Pourquoi faut-il adapter ses soins visage aux saisons ?

Tout simplement parce que selon les saisons, la peau est soumise à rude épreuve et qu’on ne la soigne pas de la même manière en été, lorsqu’il fait bien chaud, qu’en hiver, alors que le froid la fragilise. Même s’il ne faut pas jeter toute sa trousse à la poubelle, il faut donc tout de même prendre en compte la saison lorsqu’on définit sa routine beauté. En effet, en été par exemple, la peau produit plus de sébum et évacue plus d’eau, ce qui fait qu’elle a besoin d’être hydratée et de « respirer » tandis qu’en hiver, la peau sensibilisée par le froid a besoin de crèmes nourrissantes. Voici donc quelques bases pour vous aider à choisir vos soins selon la saison… n’hésitez-pas à les compléter en commentaires ;)

saisons arbre

Au printemps, saison entre le froid de l’hiver et la chaleur de l’été, la peau respire mieux mais elle se purge aussi de l’hiver et de certaines toxines accumulées ! Ainsi, il peut être utile d’aider la peau à évacuer ces toxines sans y aller trop agressivement non plus, car toutes les toxines ne sont pas mauvaises. Mais surtout, il faut éviter de tomber trop vite dans la crème légère car votre peau n’est pas encore remise de l’hiver. C’est le moment d’opter pour une crème « normale » et basique pour passer l’entre-deux.

En été, la peau a besoin d’être hydratée, sans être étouffée sous une crème trop grasse, elle secrète déjà assez de sébum comme ça ! Il faut donc plutôt penser crème hydratante légère voire matifiante et avec indice solaire.

En automne, la peau se prépare à entrer dans une période plus froide et plus dure : pensez cocooning ! Masques hydratants, vitamines, tout est bon pour donner à votre peau un surplus d’énergie ;) C’est aussi éventuellement le moment de réutiliser votre crème « normale » (oui celle du printemps) (si elle est encore bonne bien sûr) en complément d’autres soins pour assurer la transition.

Enfin, en hiver, saison la plus rude, on pense hydratation mais surtout nutrition, confort, avec des crèmes hydratantes plus riches (mais pas non plus extra riche en cas de peau grasse, faut pas déconner non plus hein) avec vitamines si possible pour garder un teint éclatant :)

Ce que je reprochais aux cosmétiques de saison

La marque Saisona avant son relooking

La marque Saisona avant son relooking

Bien sûr, il existe des marques qui proposent des rituels tout faits pour les changements de saison et se basent sur ça, ça s’appelle les cosmétiques saisonniers et je vous en avais déjà parlé ! A l’époque (soit il y a 3 ans), pour moi, les cosmétiques de saison avaient plusieurs problèmes :

- Un prix trop élevé : avec des produits qui tapaient à plusieurs dizaines d’euros, cela donnait l’impression de payer « pour le concept » plus que pour les produits. Mouais.

- Des gammes peu variées et pas assez ciblées : les gammes étaient assez uniformes et restreintes et ne convenaient pas vraiment à tous les types de peaux. Et vu qu’on est nombreuses à choisir des cosmétiques spécifiques à notre type de peau, l’offre ne se montrait pas véritablement satisfaisante.

En somme, les cosmétiques de saison donnaient un peu l’impression de surfer sur un « concept » sans avoir pensé à aller plus loin, leur principal argument c’était « hé mais ça se base sur le véritable rythme de ta peau, c’est LA BASE quoi » et que ces marques avaient oublié de se demander si cela correspondait vraiment aux habitudes des consommatrices. Car justement, cela recoupe des avis reçus à l’époque, beaucoup de personnes adaptent aussi leur routine beauté aux saisons, de manière plus ou moins « naturelle » parce que justement, elles commencent à connaître leur peau et à savoir comment elle fonctionne… alors forcément, une fois l’argument « oui mais comme ça tu as des rituels tout prêt selon les saisons » mis de côté, ces cosmétiques n’avaient plus « grand » intérêt.

Je sais, c’est assez « cash » comme constat, mais je suis volontairement « dure » dans mes propos pour bien vous « figurer » le problème… et vous le verrez dans la conclusion tout en bas, il y a un véritable changement dans ce qui se fait maintenant.

Et maintenant, avec Saisona, ça donne quoi ?

Eh bien, le premier constat, les cosmétiques de saison ont bien changé ! Et surtout, pour Saisona tout au moins (qui faisait partie quand même des plus présentes sur le marché), on voit que la marque a su écouter les clientes, s’adapter, garder son identité tout en élargissant son offre. Bref, aujourd’hui, la marque (bio) Saisona ne se base plus uniquement sur cet argument vite écarté du « on est trop biens, on a des rituels tout fait selon les saisons » mais sur une gamme de produits qui s’adaptent aux types de peaux et aux saisons.

saisona gammes

La gamme de soins Saisona maintenant

Des soins selon les saisons et les besoins de votre peau

La marque a ainsi compris qu’il ne suffisait pas de revendiquer un concept original pour s’imposer mais qu’il fallait AUSSI s’adapter aux consommatrices et à leur façon d’acheter leurs produits de beauté. Ainsi, à la place des deux gammes avec produits complémentaires d’avant, nous avons aujourd’hui 4 gammes de produits adaptées à 4 types de peau : Balance pour les peaux déséquilibrées (comprendre : peau mixte à grasse à imperfections), Radiance pour les peaux déshydratées (donc les peaux sèches, oui, je donne l’équivalent commun hein^^), Repair pour les peaux fatiguées (gamme générale anti-âge) et Protect pour les peaux fragilisées (peaux sensibles).

gammes soin

Dans chacune de ces gammes, on retrouve une « Eau active » adaptée au type de peau mais aussi d’autres produits visage et corps correspondant aux besoins spécifiques de la peau : lait démaquillant, exfoliant corps, gelée démaquillante, peeling… il y a une large gamme de produits selon les besoins.

repair automne saisona

Mais ce n’est pas tout ! Car Saisona a su garder son identité de cosmétiques de saison, d’ailleurs si vous avez bien regardé les codes couleurs de chaque gamme, vous aurez sûrement compris que chacune de ces gammes correspond à une « saison » en particulier : Balance au printemps, Radiance en été, Repair en automne, Protect en hiver… En gros, il y a deux façons différentes d’aborder les cosmétiques Saisona, soit par type de peau, soit par saison. Et puis il y a une troisième façon, celle qui consiste à coupler les gammes , en choisissant la gelée démaquillante fraîcheur de la gamme Radiance et l’Eau Active Pureté de la gamme Balance par exemple. Et ça, on peut le faire de soi-même mais on peut aussi faire confiance à la marque qui propose les rituels sur sa page Facebook  !

body routine été

J’ai moi-même pu tester en été deux produits de la gamme Balance : l’eau active pureté et l’exfoliant corps Réveil Tonic : on est clairement en automne et pourtant, je continue de les utiliser. En effet, l’Eau Active Pureté est parfaite pour faire peau nette et parfaire mon démaquillage tandis que l’exfoliant corps Réveil Tonic sert parfaitement au quotidien.

exfoliant corps saisona

Un bon rapport qualité-prix !

17 euros pour l’exfoliant corps, 18 euros pour l’Eau Active, on est carrément loin des prix prohibitifs d’avant ! Bien sûr, on est pas dans du premier prix mais on retrouve enfin une gamme de qualité qui ne soit pas hors de prix. En effet, aussi bien au niveau de l’exfoliant que de l’eau active, j’ai trouvé que les packagings étaient jolis, sobres, les produits efficaces et utiles, agréables à utiliser (et j’adore l’odeur très « tonic » justement de l’exfoliant corps ainsi que les petits grains qu’il y a dedans)… bref, des produits qui ont tout bon !

eau active pureté saisona

 

Alors voilà, en conclusion (ou le mot de la fin) (oui, aujourd’hui, je mets des trucs évidents en commentaires, appelez-moi Captain Obvious) : BRAVO SAISONA ! S’adapter, évoluer, sans perdre son identité, ce n’est pas facile pour une marque mais Saisona a relevé le pari haut la main avec des produits bio, frais, utiles… Bref, ne serait-ce que pour les récompenser de cet énorme travail, je vous incite à vous rendre sur leur site internet pour y jeter un œil parce que ça vaut le détour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Halloween : l’important, c’est de se déguiser ou d’effrayer ?

Chaque année au moment d’Halloween, sur la blogo’ beauté, c’est un vrai défilé de tutos et d’idées de déguisements / maquillages pour Halloween… et à plusieurs reprises, devant certains articles, la question a pu se poser : un déguisement d’Halloween doit-il faire forcément peur ? Ou l’important c’est de se déguiser ? J’ai notamment eu cette pensée en tête en lisant cet article de Babillages sur son très joli maquillage de Blanche-Neige… et je me suis dit que ça méritait réflexion.

10346289_10152513432587462_3654745267605785676_n

Source : Babillages

Déjà, pourquoi fête-t-on Halloween ?

Première piste de réflexion : l’origine de cette fête. Son origine profonde remonte à plus de 3 000 ans, lorsque l’année Celte se terminait non pas le 31 décembre mais le 31 octobre. La dernière nuit de l’année Celte était la nuit de Samain, le dieu de mort. En effet, comme on le sait encore maintenant, c’est l’époque où les nuits rallongent, et la légende racontait que la Nuit de Samain, les fantômes des morts en profitaient pour rendre visite aux vivants et Samain veillait au grain et se chargeait de rassembler les âmes des morts dans l’année.

Bref, lors de cette nuit, pour être surs d’éloigner les mauvais esprits, car tous les fantômes n’étaient pas de gentils fantômes, les villageois enfilaient les costumes les plus terrifiants et les maquillages les plus affreux pour les effrayer. Peu à peu, la Nuit de Samain est devenue Halloween, une fête pour les enfants durant laquelle ils vont frapper aux portes déguisés en monstres en clamant un « des bonbons ou une farce ? » pour obtenir des friandises.

A l’origine, le costume d’Halloween est donc bien un costume destiné à effrayer, faire peur, et non un simple déguisement mais la fête étant aujourd’hui plus une fête pour enfants, elle a vu ses dérives avec des costumes de personnages de dessins animés, de films…

Et alors, ce déguisement, il doit être absolument effrayant ?

Aujourd’hui, et la blogo’ beauté n’en est qu’un exemple, il y a deux types de personnes (adultes) qui se déguisent pour Halloween : ceux qui le font pour le plaisir de se déguiser et qui estiment que l’important c’est le déguisement, et celles qui estiment qu’un déguisement d’Halloween se doit d’être effrayant sinon « ce n’est plus Halloween ». Mais je trouve aussi qu’il y a une tendance à la « glamourisation » (ou alors ce n’est que parmi les blogueuses beauté, faut dire qu’on aime bien profiter de n’importe quelle occasion pour jouer du pinceau^^) : un beau maquillage d’Halloween, ce n’est pas forcément LE maquillage le plus effrayant, c’est aussi un maquillage artistique beau à voir. On trouve donc un peu de tout au moment d’Halloween :

8cde7bd95cea91976457ade6e237ff26

Et moi, dans tout ça, qu’est-ce que j’en pense ? Bon, déjà, disons-le tout de suite, ce que j’en pense en général, c’est « faites ce qui vous plaît ». Si c’est pour faire un déguisement effrayant juste pour coller au thème alors que votre rêve, c’est de vous déguiser en Cléopâtre, ça ne sert à rien, autant jouer le jeu à fond et se faire plaisir. Même si ce déguisement n’est peut-être pas celui qui vous va le mieux, même si oui c’est vrai vous n’avez pas la bonne morphologie pour ça, le maquillage d’Halloween peut « sublimer » mais il peut aussi être tout simplement l’occasion de se dire « allez, je le fais, je m’éclate, je réalise mes envies » sans se soucier de « oui mais est-ce que ça va bien m’aller et est-ce que ça va plaire ? est-ce que je vais avoir l’air canon comme ça ? ». On peut avoir tendance à l’oublier lorsqu’on enchaîne les tutos beauté Halloween plus géniaux les uns que les autres, mais c’est justement le bon moment pour tester, expérimenter, tenter, et parfois oui, il y a des râtés ^^ Attention, je n’ai pas dit qu’il faut TOUT essayer au risque de se ridiculiser hein, mais il ne faut pas non plus avoir peur de ne pas faire les choses parfaitement.

Et plus en détails, c’est vrai que j’aime particulièrement Halloween pour ce côté « déguisement ». C’est l’occasion d’oser, de s’affirmer, de montrer une part de soi, ça peut être le côté sombre, sexy, féline, créatif… Il y a vraiment une notion « artistique » qui me plaît, et qui permet de se mettre dans la peau d’une autre personne le temps d’une soirée… et en ce sens, oui, n’importe quel déguisement peut être un déguisement d’Halloween. Il faut aussi voir les choses d’un point de vue plus moderne après tout, à la base, Halloween, ce n’est même pas dans notre culture, c’est normal que la fête change. De plus, je sais que certaines personnes ne sont pas très adeptes des maquillages qui font super peur, justement parce que ça fait peur :)

zombie_109048

Là, c’est freaky ! Source

Maintenant, je suis aussi attachée au côté un peu plus « traditionnel ». Ben oui, à la base, Halloween c’était censé être effrayant alors je mets toujours un point d’honneur à faire quelque chose qui soit « dans la thématique » tout en me faisant plaisir. Par exemple, en ce moment, je fais une fixette sur Frozen, ben si j’avais dû faire un déguisement / maquillage Halloween sur le thème, j’aurais peut-être fait une « Anna » zombie, ou poupée cassée, ou avec du sang plein les mains et une tête de bonhomme de neige accrochée à la ceinture (ouais, je sais, c’est gore, je vous ai démoli votre image toute innocente d’Anna). Bref, j’aurais été au bout de mon envie, tout en l’assaisonnant à la sauce Halloween. Parce que j’aime l’idée aussi de perpétuer une tradition qui remonte à des milliers d’années, j’aime l’idée de faire les choses « à ma façon » tout en respectant quelques bases, de garder l’essence de la fête, je pense que c’est mon côté passéiste. Pareil, à Noël, je suis la première à clamer qu’il y en a marre des repas qui durent trois plombes avec une dinde qui coûte une blinde alors que le poulet c’est meilleur… mais essayez de me refuser un sapin de noël, et vous allez vous heurter à un mur ;)

Alors voilà, pour un bon déguisement d’Halloween, je pense que l’essentiel c’est de faire ce qui vous plaît, comme ça vous plaît. Même si vous pouvez avoir quelques ratés et qu’à l’inverse, ça fait toujours plaisir que le déguisement plaise. Si vous vous mettez à fond dans votre costume, que vous montrez aussi que vous avez choisi ce déguisement là pour une raison, les gens s’en foutront que ce ne soit pas parfait, mais surtout, vous, vous vous serez amusé. En tout cas, c’est toujours comme ça que je fais quand je le fête, et je n’en ai que de bons souvenirs. Et Joyeux Halloween à ceux qui le fêtent :)

Rendez-vous sur Hellocoton !