Browsing Tag

perdre 20 kilos en 6 mois

Et aussi..., Perdre du poids

Comment perdre 20 kilos ? Mon expérience

Je me décide enfin à vous parler de mon régime ou « rééquilibrage alimentaire ». Presque 20 kilos, une quinzaine de centimètres de tour de taille et deux tailles de pantalons en moins plus tard, j’ose faire mon « coming out » de régimeuse. Parce que ça faisait quelques temps déjà que je postais des photos de moi sur lesquelles je me trouvais bien, jolie. Que je me disais, j’ai envie de dire combien je suis contente, de partager ce qui est un des plus gros défis de l’année 2014/2015 pour moi. Bref, j’ai perdu du poids, j’ai encore du poids à perdre, et quand j’ai vu vos réactions sur mon post Facebook montrant le avant / après (et que certaines d’entre vous m’ont demandé comment j’avais procédé), j’ai eu envie de vous en parler un peu plus.

avant après réequilibrage alimentaire

Avant le rééquilibrage alimentaire…

J’ai toujours beaucoup complexé sur mon surpoids et mes formes trop généreuses à mon goût mais…  le problème s’est accentué autour de la vingtaine et depuis, ça prenait de plus en plus d’ampleur. Je prenais de plus en plus de poids, jusqu’à dépasser les 100 kilos (et vraiment, ce chiffre-là est dur à assumer pour moi). Je m’empiffrais de bonbons, de chocolats, il y en avait toujours dans mon placard, des plats préparés, des pizzas… C’était compulsif et quasiment obsessionnel.

Parallèlement, j’ai fait quelques efforts sportifs et alimentaires mais je n’ai jamais entamé de régimes à fond. Je n’ai jamais suivi un programme de plus de quelques semaines. Je disais toujours que les régimes, ce n’était pas mon truc parce que je n’aimais pas qu’on me dise quoi faire, quoi manger, en quelles quantités. C’est dans cet état d’esprit que j’étais lorsque Hélène a commencé son rééquilibrage alimentaire. La preuve en images…

témoignage réequilibrage alimentaire

Elle m’en avait parlé, oui, mais d’emblée, le fait de suivre des menus en m’empêchant de manger certains aliments, je ne me sentais pas prête. Et puis, je sais pas, ça a eu le temps de tourner dans ma tête. J’y ai réfléchi, j’ai pensé au mal-être que je ressentais avec cette prise de poids qui se voyait de plus en plus et qui me dérangeait à un tel point que je ne supportais plus ma propre image. Des amies à Hélène s’y sont mises aussi, on en a parlé. Et j’ai fini par prendre RDV avec la diététicienne d’Hélène en me présentant au premier RDV avec le discours suivant :

Je sais qu’il faut que je perde du poids, mais je sais pas si j’en suis capable et si j’arriverais à suivre votre programme ou même si ça me motive mais je veux tenter quand même, on verra. 

Pendant le rééquilibrage alimentaire…

Concrètement, le premier RDV a été consacré à un bilan de ce que je mangeais et au sortir de ce bilan, j’avais un menu de 1900 kcal et une liste de produits interdits. Car oui, il y avait une longue liste d’aliments interdits : les produits transformés (tout ce qui est préparé en gros), les bonbons, le fromage, les chocolats, les pizzas, les frites, les potatoes, la charcuterie, les aliments trop sucrés tels que la banane, l’avocat ou même la carotte… Mais à côté, le menu était très « riche » : des féculents, de la viande ou du poisson, des légumes (à volonté), des fruits, des produits laitiers.

Menu typique (1900 calories) du début de régime

Petit-déjeuner : 100 grammes de pain complet avec un peu de beurre, un produit laitier, un fruit (ou un yaourt aux fruits)

Déjeuner : Une viande ou un poisson de 100 grammes (poids une fois cuit), un bol de crudités, des légumes à volonté, 200 grammes de féculents, un produit laitier, un fruit (ou yaourt aux fruits)

Dîner : Une viande ou un poisson de 100 grammes, un bol de crudités, des légumes à volonté, 150 grammes de féculents, un produit laitier, un fruit (ou yaourt aux fruits)

repas légumes viande

J’ai tourné pendant plusieurs semaines à ce menu, puis on a baissé le nombre de calories et les quantités peu à peu. Ce qui est bien, c’est que la diététicienne n’a pas un programme tout prêt genre, au bout de une semaine, tu dois prendre tel menu. Elle s’adapte aux personnes et fait en sorte de vous booster sans vous brusquer trop pour ne pas risquer les rechutes.
repas reequilibrage
Côté alimentation, aujourd’hui, j’en suis arrivée à 80 grammes de pain complet le matin (au lieu de 100), 150 grammes de féculents le midi (au lieu de 200), plus de fruit et plus de féculents le soir. Pour le reste, c’est tout comme le menu du début. Et ça va très bien ! J’ai beaucoup craint l’absence de féculents du soir mais en fait je me suis rendue compte que ce que je pensais indispensable ne l’était pas et que ça n’avait rien de frustrant de ne manger que des légumes et de la viande ou du poisson le soir.

Bon du coup, il me faut vraiment Beaucoup de légumes, vive Picard Surgelés !

Bon du coup, il me faut vraiment Beaucoup de légumes, vive Picard Surgelés !

Ce que j’ai aussi aimé avec ce réequilibrage alimentaire, c’est que j’ai appris à apprécier les légumes, je teste beaucoup, j’essaye de varier les saveurs, je me suis découvert une passion pour l’endive… Bref, moi qui ne mangeait quasiment pas de légumes, je prends plaisir à m’en faire à chaque repas aujourd’hui.

Les questions sur le rééquilibrage alimentaire…

Alors bien sûr, on m’a posé de nombreuses questions depuis que j’ai commencé, voici les plus fréquentes.

– Et t’as pas un jour autorisé ou tu peux craquer ?

Alors ça, c’est vraiment la question la plus fréquente ! Et la réponse est Non. Non, je n’ai pas de jour autorisé pour craquer, ou de quota de craquages autorisé. Mais… je craque quand même. A Pâques, je me suis fait plaisir. A Noël aussi. La diététicienne le sait, je suis honnête avec elle et à vrai dire, la plupart du temps, je ne culpabilise pas car je sais que le lendemain ou le jour-même, je vais reprendre le programme normalement sans atténuer ma motivation. Comme le dit ma diététicienne (à raison) :

Bien sûr que je sais que vous allez craquer ! On ne peut pas se priver de tout ça durant des mois. Mais si j’autorise des craquages, au début ça va aller. Et puis vous allez en abuser de plus en plus et vous n’allez plus contrôler. Donc je préfère vous dire que vous n’avez pas le droit pour pas que vous vous donniez des excuses !

Eh oui parfois je craque... mais je le fais quasi sans culpabilité parce que je sais que c'est occasionnel !

Eh oui parfois je craque… mais je le fais quasi sans culpabilité parce que je sais que c’est occasionnel !

– Mais c’est pas trop dur de te priver de tout ça ? Quand même, c’est un peu extrême.

Honnêtement… au début, ça fait peur. On se dit, mais c’est pas possible d’arrêter tout ça, j’ai trop l’habitude, je ne vais pas y arriver. Et en fait… ça se passe bien. Bien sûr, des fois, c’est dur, j’ai envie de craquer mais peu à peu, on sent que le corps se déshabitue au sucre et on a moins d’envies très vite. A côté, je n’ai pas faim, j’ai toujours des légumes à volonté et les repas sont bien complets. L’impression d’extrême vient du fait – je pense – qu’on a tellement l’habitude de « mal manger » que ça parait absolument fou de supprimer tout le gras « comme ça ».

– Est-ce que tu as fait du sport à côté de ton rééquilibrage alimentaire ?

Oui mais pas dans l’excès. Deux à trois fois par semaine maximum, de la marche, de la natation, du fitness… Mais je ne fais pas du sport pour maigrir, j’en fais pour me maintenir en forme. Pour moi, c’est important de faire de l’exercice quand on fait un régime pour éviter de perdre du muscle en même temps que de la graisse et parce que ça booste bien.

comment perdre 20 kilos

 

Et si je veux faire un rééquilibrage alimentaire pour maigrir aussi ?

Si vous avez envie de perdre du poids, je ne suis peut-être pas la mieux placée pour vous donner des conseils mais j’ai une chose à dire (que je vous répéterai sûrement dans un futur article) : pour faire un régime, il ne faut pas être « super-motivée, super-courageuse », parfois c’est juste une question d’avoir envie d’essayer. La volonté, le courage, c’est bien. Il en faut pour tenir, pour accepter de continuer de ne pas manger tout ce dont on a envie. Mais pour autant, je sais que beaucoup d’entre vous se disent qu’elles n’ont pas assez de volonté pour perdre du poids. Et je trouve ça dommage parce que finalement, lorsqu’on est dedans, lorsqu’on accepte de jouer le jeu, de faire les concessions, on se rend compte que c’est beaucoup moins dur que ce qu’on pensait et on y prend peu à peu plaisir (même si bordel, des fois ça fait du bien de craquer un peu pour un bon dessert au chocolat :p) (ok, je sors).

Et maintenant ?

J’ai perdu une vingtaine de kilos et je souhaite en perdre encore une dizaine. J’en ai pour trois mois environ, jusque mi-juillet. J’essaye de gérer au jour le jour, de ne pas me mettre la pression, en me disant que « je verrai ». Je n’aime pas m’avancer sur ce genre de choses… et je pense que c’est ce qui me permet d’appréhender les choses sereinement. Après ce régime a été efficace pour moi, mais chaque personne est différente. Mais en tout cas, sachez que c’est possible, même si vous trouvez que vous n’avez pas assez de volonté ou de courage, je peux vous assurer que c’est possible… parce que j’étais dans le même état d’esprit que vous y’a moins de 6 mois et le résultat est plutôt pas trop mal pour une fille pas motivée et pas courageuse, non ? <3

Avant...

Avant… (bon sang cette photo je crois que je vais finir par l’avoir en horreur tellement j’aime pas me voir comme ça… mais c’est là qu’on se rend bien compte du changement aussi -_-)

 

Après... c'est quand même mieux hein ? Moi aussi, je trouve...

Après… c’est quand même mieux hein ? Moi aussi, je trouve… (bon j’aurais toujours une mâchoire bien prononcée quand même, merci papa…)

PS : Je ferai probablement d’autres articles sur le sujet plus tard donc si vous voulez que je vous parle de quelque chose en particulier, n’hésitez-pas à me le dire en commentaires !

Rendez-vous sur Hellocoton !