Nous savons que l’alimentation joue un rôle primordial dans le fonctionnement de notre organisme. Aussi, si certains troubles peuvent être soignés à l’aide de traitements, ils peuvent également être évités grâce à certains aliments.

Les fuites urinaires, par exemple, touchent près d’une femme sur quatre en France. Elles affectent majoritairement les personnes de plus de soixante ans. Mais elles peuvent évidemment se manifester à tout âge de la vie.

Heureusement, il existe de nombreux aliments à privilégier pour lutter contre cette affection. De la même manière, d’autres sont à proscrire si vous ne désirez pas aggraver le problème. Voici donc quelques astuces !

L’incontinence, c’est quoi ?

Avant de commencer à trouver des solutions, il faut évidemment comprendre le problème. Comme nous le disions, les fuites urinaires touchent près d’un quart de la population féminine. Très embarrassante au quotidien, cette affection n’est malheureusement que très peu diagnostiquée. En effet, la plupart des personnes qui en souffrent sont souvent trop gênées pour en parler à leur généraliste.

De plus, l’incontinence n’est, dans la majorité des cas, pas grave. Néanmoins, il est toujours important d’avoir un avis médical pour s’assurer qu’elle n’a pas une origine plus préoccupante.  Les fuites urinaires sont généralement causées par un affaiblissement du plancher pelvien.

Ce dernier est un ensemble de muscles qui soutiennent les organes génitaux, mais également la vessie et l’anus. Le périnée peut notamment être endommagé par une pression accrue dans l’abdomen, comme la grossesse, par exemple, ou un effort physique. Ses muscles vont donc perdre de leur tonicité, et être moins efficaces dans leur fonction de maintien des organes. Aussi, la vessie risque plus facilement de subir de légères pertes d’urine au cours de la journée.

Évidemment ces fuites peuvent être favorisées par une activité sportive ou une augmentation de la pression dans l’abdomen, notamment en riant ou en toussant. De manière générale, les médecins vont prescrire une rééducation périnéale pour lutter contre l’incontinence. Cela va permettre à la patiente de renforcer les muscles du plancher pelvien, pour éviter de nouvelles fuites de la vessie.

Néanmoins, il est possible de lutter contre cette affection avec de simples mesures hygiénodiététiques. En changeant notre alimentation, il est alors possible de réduire les risques d’incontinence.

Quels sont les aliments à éviter ?

Évidemment, notre alimentation quotidienne va fortement influencer les facteurs de risques de certaines affections. Pour lutter contre les fuites urinaires, par exemple, il faut éviter de consommer des aliments irritants pour la vessie.

Malheureusement, les premiers coupables sont les fruits dotés d’une certaine acidité. Particulièrement bons pour la santé, les agrumes seront donc à proscrire si vous souhaitez réduire les risques d’incontinence. En effet, leur acidité a tendance à affecter notre système urinaire. Pour limiter les risques, il faut donc éviter de consommer des oranges, pamplemousses, citrons, ou mandarines. De plus, les épices ont également ce type d’effets sur notre vessie.

Lorsque vous consommez des plats préparés, il vaut donc mieux que vous vérifiez la liste d’ingrédients. Si elles sont savoureuses, certaines épices sont très irritantes pour le système urinaire. Malheureusement, les férus de pâtisseries vont devoir faire l’impasse sur le sucre et le chocolat en cas de fuites urinaires. Le premier est particulièrement irritant pour le système urinaire, et va donc favoriser l’incontinence.

Il peut être consommé, mais doit être considérablement réduit pour limiter les facteurs de risque. Mais cela inclut évidemment les sucres naturels comme le miel, ainsi que les synthétiques. Vous pouvez donc dire adieu aux édulcorants dans votre café.

Pour ce qui est du chocolat, ses effets sont un peu différents. En fait, c’est plutôt le cacao qui va augmenter les fuites urinaires. En effet, il s’agit d’un stimulant, qui risque d’augmenter l’impériosité mictionnelle. Il va donc accentuer votre envie constante d’uriner, ainsi que les légères pertes.    

Enfin, il faut évidemment éviter les aliments et les boissons qui ont des vertus diurétiques. On pense notamment aux légumes comme l’asperge et les tomates. Pour ce qui est des breuvages, il vous faudra diminuer votre consommation de café, et d’alcool. Ces derniers ont tendance à augmenter la quantité d’urine produite, et donc à rapidement remplir votre vessie. À l’instar de la caféine, la théine sera également à proscrire. Aussi, pour leur fort taux de sucre, les sodas ne sont pas recommandés en cas d’incontinence.

Peut-on privilégier certains aliments ?

Comme nous avons pu le voir, certains des aliments à proscrire pour réduire l’incontinence sont particulièrement bons pour la santé. Toutefois, ne vous en faites pas. Vous n’êtes pas obligés de faire totalement une croix sur le « vert » pour éviter l’incontinence. Les experts recommandent d’ailleurs de continuer à consommer des aliments riches en fibres pour conserver un certain équilibre. De plus, cela favorise un bon système digestif, et vous garantit un apport nutritionnel sain.

Pour cela, vous pourrez privilégier des légumes comme le poireau, le chou, la laitue et le navet. Aussi, lorsque les beaux jours reviennent, nous vous recommandons de favoriser certains fruits rouges comme les framboises, les groseilles et les myrtilles. 

Vous l’aurez compris pour lutter contre l’incontinence urinaire cela se passe aussi dans nos assiettes !

error

Alors les filles 👩 vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋