C’est à l’âge de 29 ans que Pauline commença à perdre ses cheveux. On lui diagnostiqua le syndrome des ovaires polykystiques, un trouble hormonal des plus fréquents chez les femmes, qui provoque, entre autres, une hypertrophie des ovaires et une calvitie masculine.

Le médecin l’informa qu’il n’y avait pas de remède miracle et que les symptômes de la maladie comme la perte des cheveux, la suivrait malheureusement toute sa vie.

 En découvrant que sa calvitie naissante ne ferait pas marche arrière, le choc fut viscéral et glaçant pour Pauline. Cette jeune femme élégante et sûre d’elle, ayant passé sa jeunesse à chérir sa longue chevelure blonde, était confrontée à une épreuve qui, sur le moment, lui parut insurmontable et qui créa chez elle un immense mal-être.

Son fiancée, Thomas, n’acceptant pas de voir sa chérie sombrer dans la tristesse et la dépression, mit tout en œuvre pour trouver une solution. Il chercha sur le web des témoignages de femmes ayant rencontré un problème similaire. Certaines conseillaient de recourir à de la chirurgie esthétique capillaire en Turquie pour des tarifs allant de 2 000 à 5 000 euros, mais cette solution n’était pas envisageable pour le jeune couple au budget limité. Il fallait trouver un moyen plus économique.

C’est ainsi qu’il découvrit les prothèses capillaires, également nommées compléments capillaires, et leur prise en charge par l’assurance maladie.

“ C’est quoi une prothèse capillaire ? Je ne veux pas porter un postiche de vieux ! ”

Ce fut la première réaction de Pauline. Pour la rassurer, Thomas lui exposa le fruit de ses recherches.

Une prothèse capillaire est une perruque haut de gamme et sur-mesure spécialement conçue pour les patients qui ont perdu leurs cheveux en raison de maladie ou de soins médicaux, tels que l’alopécie androgénique ou la chimiothérapie ou toute autre maladie clinique ou traitement entraînant une perte de cheveux. Pour les hommes ou pour les femmes, c’est aujourd’hui une des solutions les plus utilisées pour la lutte contre la calvitie.

Ce qui différencie les prothèses capillaires des perruques classiques, c’est avant tout leur qualité supérieure et leur vertu médicale. Elles aident le cuir chevelu à respirer et facilitent la repousse des cheveux tout en permettant de retrouver une belle chevelure. La prothèse capillaire est personnalisable et sur-mesure, le but final étant de la fusionner avec la chevelure de la personne pour un résultat indétectable.

Elle peut être fabriquée avec des cheveux naturels ou synthétiques. La première option sera plus résistante et offrira un rendu plus élégant tout en demandant un entretien régulier tandis que la seconde sera plus facile à entretenir, moins couteuse, mais le rendu visuel et le toucher seront un peu moins authentiques.

“ C’est confortable ? Ça se fixe comment ? Est-ce que ça ne va pas me gratter ? ”

Le complément capillaire peut se fixer de plusieurs manières :

  • Avec de la colle dermique capillaire. Si c’est votre première fois, cette méthode délicate nécessite le recours à un professionnel en institut capillaire. Par la suite, avec de l’expérience, vous pourrez sans soucis effectuer la pause vous-même. Ce procédé permet de coller durablement la prothèse à votre cuir chevelu, vous permettant ainsi de vivre et de dormir avec sans vous en soucier.
  • Avec des bandes adhésives capillaires double-face, une manière rapide de coller et décoller ou de clipser la prothèse capillaire. Pour une première fois, il est conseillé de demander de l’aide à un professionnel pour apprendre et maîtriser la technique.

Si elle est correctement ajustée à votre crâne, votre perruque sera confortable. Les premiers temps, quand votre cuir chevelu n’est pas habitué, il est possible que des démangeaisons surviennent. Dans ce cas, il est recommandé de porter un bonnet sous-perruque en coton.

“ Comment se passe l’entretien d’un complément capillaire ? Je vais pouvoir me laver avec ? ”

L’entretien varie en fonction de la nature des cheveux du complément capillaire, mais les maître-mots sont les mêmes : hydratation, douceur et délicatesse.

Pour une prothèse capillaire synthétique, il est nécessaire d’utiliser un shampoing adapté vendu chez un spécialiste et de laver à l’eau froide ou tiède. Pour le séchage, vous devez privilégier un porte-perruque et éviter à tout prix l’exposition à des sources de chaleur comme le sèche-cheveux sous peine d’endommager les fibres synthétiques.

Pour une prothèse capillaire naturelle, l’entretien est plus simple. Il vous suffit de la laver de la même manière qu’avec vos vrais cheveux, en préférant un shampoing doux et hydratant et de l’eau tiède. Il est important que la chevelure soit démêlée avant de la mouiller pour éviter les nœuds.

Vous pouvez inclure dans votre routine l’usage d’un après-shampoing pour redonner de la souplesse et de la brillance aux cheveux. Le séchage quant à lui s’effectue délicatement à la serviette. Comme pour la prothèse capillaire synthétique, le sèche-cheveux est à proscrire.

“ C’est réellement pris en charge par mon assurance-maladie ? ”

Oui, une prothèse capillaire et ses accessoires sont pris en charge pour des patients, adultes ou enfants, atteints d’alopécie temporaire ou définitive, partielle ou totale, consécutive à une pathologie ou à son traitement.

La prescription de la prothèse capillaire doit être effectuée par un médecin ou un dermatologue. Pour être intégralement remboursé, il faut s’assurer que la facture ne dépasse pas les 700 euros, ce qui vous laisse une bonne marge de manœuvre au vu des tarifs pratiqués actuellement sur les compléments capillaires. Si vous souhaitez des précisions au sujet de votre remboursement, n’hésitez pas à contacter un conseiller.

“ Merci ! Je suis rassurée, je vais pouvoir reprendre une vie normale sans dépenser une fortune ! ”

Pour conclure, sachez qu’aujourd’hui de nombreux moyens existent pour lutter contre la perte des cheveux, qui constitue une des plus grosses sources de complexes tout sexe confondu. La popularité pour les prothèses capillaires est en plein essor et les spécialistes n’hésitent pas à les proposer à leurs patients. C’est une des solutions si ce n’est La solution la plus adaptée et la moins onéreuse, à la perte de cheveux.

error

Alors les filles 👩 vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋