5/5 - (1 vote)

Généralement, beaucoup de femmes aiment mettre en valeur certaines parties de leur corps, comme les seins et les fesses, qui sont souvent les plus accentuées. Cependant, il semble qu’une autre partie du corps puisse parfois devenir source de gêne. Heureusement, il y a des solutions pour cela. Découvrez comment y remédier en détail dans cet article.

Lèvres de chameau, un détail qu’on a pas envie de voir

Le terme « Cameltoe », ou « patte de chameau » en français, désigne une situation souvent embarrassante où le vêtement se moule de manière visible autour de l’entrejambe, créant une division qui peut être inesthétique. Ce phénomène, loin d’être glamour, rappelle visuellement les lèvres d’un chameau.

Ce terme a été popularisé en 2003 par la chanson « Cameltoe » de FannyPack, un groupe féminin américain. Le morceau a rencontré un grand succès de 2003 à 2007.

Personne n’est à l’abri de ce phénomène, pas même les célébrités. Pour combattre ce désagrément vestimentaire, nous vous proposons quelques conseils efficaces.

1.    Portez un sous-vêtement

Certaines personnes peuvent conseiller de ne pas porter certains vêtements pour des raisons de décence. Cependant, il est toujours préférable de porter des sous-vêtements, surtout si vous souhaitez éviter l’apparition du fameux « cameltoe », particulièrement avec un legging. Étant donné que ces derniers sont extensibles, l’absence de sous-vêtements peut en effet aggraver le problème.

2.    Utilisez un protège-slip

Un truc souvent employé par les participantes aux concours de beauté consiste à placer un protège-slip horizontalement dans la culotte, en repliant les bords l’un sur l’autre. Vous trouverez une variété de marques disponibles en magasin. Pour ceux qui préfèrent une option plus écologique, il existe également des modèles lavables qui se ferment avec des boutons-pressions.

3.    Choisissez les bons tissus

Les tissus élastiques, comme le spandex à 100 %, ont tendance à accentuer l’effet « patte de chameau », ce qui peut rapidement devenir gênant. Il est également conseillé d’éviter les tissus en lin et en polyester durant l’été, car ils peuvent exacerbé le problème.

L’erreur vestimentaire est la cause principale

Le phénomène souvent désigné sous le terme de « patte de chameau » se manifeste fréquemment avec certains types de vêtements comme les maillots de bain, les jeans serrés, les leggings et les shorts très courts. Avez-vous déjà prêté attention aux coutures de vos vêtements ? Par exemple, un pantalon avec une seule couture centrale au niveau du pubis est plus susceptible de créer cet effet indésirable.

Optez plutôt pour des pantalons dotés d’une couture en forme de V, qui sont moins susceptibles de provoquer ce problème. Le choix de vêtements est crucial : alors que certaines personnes sont indifférentes, pour d’autres, c’est une source majeure de malaise et elles cherchent par tous les moyens à masquer cette marque inesthétique.

Il est vrai que de nombreuses femmes choisissent des vêtements qui valorisent leur silhouette. Cependant, des vêtements trop ajustés peuvent épouser de trop près les parties intimes, créant un effet « patte de chameau ». Cet effet est souvent plus marqué sur des parties intimes entièrement épilées.

Durant les mois d’été, il est courant que certaines choisissent de ne pas porter de sous-vêtements pour diverses raisons, qu’elles soient de confort, de santé ou de désir de se sentir plus proche de la nature. Toutefois, il est conseillé de ne pas négliger cette précaution pour la santé de vos parties génitales.

Ne pas porter de sous-vêtements expose davantage aux infections génitales, notamment dans des lieux publics où vous pouvez vous asseoir. De plus, un sous-vêtement bien ajusté mais non restrictif peut aider à protéger contre les mycoses, qui peuvent être provoquées par les frottements avec des vêtements trop serrés, et à éviter l’apparition de ce gonflement indésirable.

La mode orteil de chameau… Top ou flop ?

Nous avons partagé des astuces pour dissimuler l’effet « orteil de chameau », mais que dire de son statut dans la mode actuelle ?

Des célébrités comme Lady Gaga, Mel B et Miley Cyrus ont été photographiées affichant cet effet, ce qui semble indiquer qu’il est devenu un choix de style dans certains milieux, avec certaines personnes l’adoptant délibérément pour attirer l’attention sur les podiums.

De nombreuses entreprises travaillent à concevoir des vêtements qui minimisent ces contours visibles. Par exemple, la marque américaine Cuchiny a introduit un accessoire innovant appelé le « Cameltoe Guard ». Ce dispositif, semblable à un protège-slip rigide, est conçu pour masquer l’entrejambe, rendant ainsi les contours indétectables.

Il est clair que l’effet « orteil de chameau », qui divise visuellement les parties intimes et peut exposer des détails comme des poils ou des boutons, peut être source de gêne. Si un décolleté plongeant peut captiver le regard, fixer l’entrejambe lors d’une conversation peut, quant à lui, créer un malaise.

Conçu pour les femmes voulant se faire remarquer

Après la mode du string apparent au-dessus du pantalon il y a quelques années, vous serez peut-être surpris d’apprendre que le Japon a embrassé une tendance similaire avec enthousiasme. Nos amis japonais ont développé une culotte spéciale conçue pour mettre en valeur les reliefs des parties intimes grâce à un rembourrage synthétique.

Ces culottes, qui ressemblent extérieurement à de la lingerie traditionnelle, se distinguent par des coussinets placés à l’avant qui imitent la forme de la vulve. Disponibles en plusieurs modèles et coloris, ces sous-vêtements rembourrés peuvent être comparés aux soutiens-gorge push-up, car ils visent à accentuer les formes de manière artificielle.

Un outil sexuel vulgarisé

Pour rappel, le terme « patte de chameau » désigne la forme exagérée de la vulve visible à travers des vêtements trop serrés, au point de pouvoir distinguer distinctement la fente.

Ce phénomène a suscité une vive controverse à l’échelle mondiale, avec des opinions le qualifiant de laid, dégoûtant et honteux. Cependant, pour certains, cette tendance est vue comme source d’excitation, voire enviable.

Malgré tout, le « cameltoe » reste un cauchemar pour de nombreuses femmes. Bien qu’il existe diverses solutions pour dissimuler cette apparence, comme les cache-vulve disponibles sur le marché, il est parfois exhibé de manière vulgaire, notamment sur certains sites érotiques. L’industrie pornographique, en particulier, valorise souvent un sexe lisse et bien formé, ce qui peut être source de fascination pour certains hommes et alimenter la polémique.

Il est important de noter : cette vulgarisation de la féminité est principalement présente sur internet. Il est peu probable que vous trouviez ces gadgets dans votre boutique de lingerie locale ou même à la pharmacie du coin.

Et les hommes dans cette histoire ?

Cela peut sembler surprenant, mais les hommes aussi adoptent cette mode. En effet, il existe une version masculine de cette culotte spéciale, conçue pour les hommes, les personnes transgenres, les homosexuels, ou même comme accessoire humoristique pour un enterrement de vie de garçon.

Tout comme la version féminine, ces « pattes de chameau » masculines sont disponibles sur des sites asiatiques. Cependant, elles sont adaptées pour dissimuler les parties intimes masculines.

Pour le moment, cette tendance n’a pas encore atteint l’Europe. Qui sait si elle gagnera un jour une popularité mondiale ? De nombreux internautes n’apprécient toutefois pas le produit, le qualifiant de laid et provocateur, tandis que d’autres s’inquiètent avant tout de la sécurité des jeunes filles.

Une chose est certaine : l’habillement continue de susciter des débats. Et vous, quel est votre avis sur l’effet « patte de chameau » ?

Google search engine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici