La sélection sea & sun pour surmonter l’été sans vacances

Ah heureusement qu’il y a le parfum des fleurs de tiaré et du monoï pour donner l’impression d’être au soleil au bout du monde… même quand il pleut chez soi (vive le Noooord) ! Et comme je sais que plusieurs d’entre vous ne partent pas en vacances en août (et que les lilloises ont un temps qui laisse à désirer), je vous ai préparé une petite sélection de produits au monoï ou à la fleur de tiaré pour réveiller votre été 🙂

gamme rivadouce fleur de tiaré

La gamme Rivadouce Fleurs de Tiaré et Monoï

J’ai pu découvrir cette gamme dans le cadre d’une mission avec Co-Créatrices et j’ai bien aimé cette gamme accessible qui sent bon le soleil.

rivadouce 4

J’ai aimé la gelée scintillante corps à 9,50 euros qui hydrate le corps en laissant un léger voile nacré. Je trouve que cette gelée s’applique et pénètre super bien. Petite anecdote : elle peut aussi faire office de gel douche 😀 En effet, j’ai pris les produits à peine reçus en voyage et sur le coup, je m’étais trompée entre le gel douche et la gelée scintillante… qui a très bien fonctionné et dont j’ai beaucoup aimé l’onctuosité 😉

J’ai aussi aimé le duo Fleurs de Tiaré qui est proposé à 16,60 euros avec une huile au monoï et un gel douche Fleurs de Tiaré. Je regrette un peu le côté trop « transparent » du gel douche, je trouve que ça fait trop « gel douche quelconque » même si le parfum est bon et qu’il n’y a rien à redire sur la qualité tout comme pour l’huile de monoï.

rivadouce 3 rivadouce 2

Les Perles Solaires des Bougies La Française

perles solaires bougies la française

Ce qui se passe derrière cette petite boite de conserve ? Une bougie ! Ou plutôt les Perles Solaires des Bougies La Française avec un doux parfum d’été et des couleurs qui font penser à un coucher de soleil estival. J’ai beaucoup aimé son packaging original qui fait un cadeau insolite, même si sa diffusion reste légère dans la pièce. Profitez-en, cette bougie est en soldes, à moins de 7 euros !

L’elixir de monoï Polysianes

polysianes elixir de monoï

Encore une huile au monoï… ou plutôt un elixir ! L’elixir de monoï est une huile multi-usages (corps, visage, cheveux), elle sent vraiment super bon et pénètre  bien. Pour ma part, je l’utilise surtout pour le corps après une exposition au soleil ou quand j’ai simplement envie de sentir bon le soleil 🙂 J’aime son aspect multi-usages, à utiliser toute l’année.

La gamme au monoï Yves Rocher

parfum monoi yves rocher

Comme chaque année, la gamme monoï Yves Rocher est une gamme incontournable pour sentir bon le monoï ! Entre l’eau hydratante, le shampooing douche, le parfum… cette gamme est juste une tuerie et à chaque fois, elle me donne envie de craquer et tout acheter !

Les éditions collector au Monoï Heï Poa

11224495_1015792465098863_3722663201850502957_o

Ah ce que les éditions limitées Heï Poa au monoï sentent bons ! L’année dernière, j’avais découvert « Ode à l’audace », monoï de tahiti à la vanille et j’avais adoré son parfum si enrobant, même s’il coûte une quinzaine d’euros. Il est à réserver aux moments de pur bien-être, et à ne pas laisser traîner dans la salle de bains si vous ne voulez pas en perdre une goutte. L’édition de cette année, Happy, s’est vendue comme des petits pains mais si vous la trouvez, n’hésitez-pas :p

Alors, pour quel monoï avez-vous envie de craquer pour illuminer votre été ? 🙂

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Read more

Testés et approuvés : les solaires A-Derma Protect pour peaux sensibles

Puisque juillet pointe son nez à la fin de la semaine, j’imagine qu’il est communément admis que c’est le moment parfait pour vous parler produits solaires avec une sélection de solaires par A-Derma, testée et approuvée suite à un séjour dans le Sud ☼

produits solaires peaux atopiques

Car oui, le soleil était bien présent la semaine dernière… mais dans le sud !! Je suis en effet partie quelques jours pour profiter de la nature au Parc des Écrins, et le temps était au beau fixe, particulièrement lors d’une randonnée près du Glacier Blanc.

Résultat : je me suis protégée à fond les ballons car avec une peau de rousse, ben forcément, au soleil, je bronze pas, je « roussis » (et non pas « je sens le roussi », faut pas pousser^^). J’ai donc dégainé toute la panoplie de produits solaires de la gamme A-Derma Protect, une gamme spécialement dédiée aux peaux fragiles. Vous le savez, je ne sais pas bronzer, je vire direct rouge écrevisse donc je fais attention aux protections que j’utilise.

gamme solaires a derma

J’ai reçu toute la gamme A-Derma Protect, j’ai donc pu tester l’efficacité du spray haute protection SPF 50, du lait réparateur après-soleil et du fluide matifiant pour le visage SPF 50. Alors, clairement, si vous voulez avoir mon avis simple sur les solaires A-Derma Protect (et savoir quelle est la meilleure crème de protection solaire) : ça fonctionne ! Je n’ai pas pris un seul coup de soleil, ni une seule rougeur, malgré une rando’ de plusieurs heures en plein soleil et avec t-shirt sans manches. J’ai eu aussi un petit coup de cœur au passage pour le fluide matifiant A-Derma !

fluide matifiant aderma

En effet, c’est souvent le souci quand on sait qu’on va s’exposer, mais qu’on a quand même envie d’éviter la peau qui luit… On ne sait pas quelle crème solaire mettre sur le visage ! Ce que j’ai aimé avec le fluide matifiant très haute protection d’A-Derma, c’est que je n’hésite pas avant de l’appliquer en mode « bon, vu que ma peau va briller, est-ce que je peux l’appliquer ou j’ai un truc qui fait que je dois être présentable ? ». Avec le fluide matifiant, on a une crème solaire qui protège et qui matifie, hop problème réglé ! Du coup, j’en mets de manière plus régulière, sans trop me poser la question.

Du coup, si vous cherchez encore quelle est la meilleure crème solaire, je peux vous dire qu’avec les solaires A-Derma Protect, vous reviendrez probablement de la plage avec des marques de bronzage… mais sans les coups de soleil 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
Read more

Color Me Rad 5k : cours toujours baby !

Enfin, j’ai fait ma première « color run » avec la « Color Me Rad » et je peux enfin vous répondre à l’éternelle question : alors, ça vaut le coup ou pas ? Car oui, ces dernières années, on a pu voir tout un tas de courses originales se développer (et les prix de certaines qui ne le sont pas grimper sans raison…) et c’est à chaque fois la même question : ça a l’air cool, mais est-ce que ça en vaut vraiment le coup ? Et SURTOUT le coût (car en général, ce n’est pas donné) ? Réponse immédiatement !

color me rad lille

Les faits : ma première Color Me Rad à Lille (enfin Villeneuve d’Ascq)

La Color Me Rad, c’est une course durant laquelle tu te fais – littéralement – aspergé de poudres de couleurs ! Dans un premier temps,  chaque kilomètre parcouru et à l’arrivée, avec les canons, lors de la fête qui a lieu devant le podium.

Lorsque vous vous inscrivez, vous récupérez un kit pour la course avec un t-shirt Color Me Rad, de la poudre de couleur, des bracelets et une paire de lunettes de soleil (et pas mal de pubs). La course fait au total 5 kilomètres et il y a un départ environ toutes les demi-heures. Le prix est de 28 euros en pré-vente (et 24 euros si inscription à plusieurs).

départ course

color me rad lille v2

gymstreet color run

Le principal attrait de la course, c’est le côté festif ! De la musique à fond au départ et à l’arrivée, un DJ pour mettre l’ambiance, des cadeaux, un animateur, bref c’est la fiesta. Pour le côté sportif, c’est un peu plus léger car même si les participants ont un dossard, il n’y a pas de chronomètre ni de classement.

Les questions : tout ce que vous rêeeeeevez de savoir sur la Color Me Rad

Bon, ok, peut-être pas tout mais en tout cas, les questions qui reviennent le plus quand j’en parle 🙂

  • Ah, c’est pas trop galère avec toute cette poudre, ni trop toxique ?
  • Et tu galères pas trop avec les gens pour courir ? C’est pas genre une course qu’on fait en marchant ?
  • D’ailleurs, est-ce que tu t’en prends vraiment plein la tête ?
  • Quasi 30 balles, c’est cher quand même ?
  • Ouais mais si y’a pas de chronomètre ni rien, à quoi ça sert ?
  • Faut pas être genre avoir l’habitude de courir pour faire une course ?
  • Pfff, ce serait pas QUE du marketing ?

Les réponses avec mon récit de la Color Me Rad 5k de Lille

J’ai eu la chance d’être invitée par l’organisation pour découvrir la course, je ne pourrais donc pas vous parler de l’avant, notamment la récupération des kits à Euralille ( apparemment il y avait parfois pas mal de queues). J’ai néanmoins eu le même kit que tout le monde avec le t-shirt, le dossard, les lunettes, un tatoo éphémère… Pas de problème de taille au niveau du t-shirt ni des lunettes qui serviront bien 🙂 Juste avant le début de la course, je croise Miss France 2015 venue pour donner le départ de la première course (et la faire, je la recroiserai par la suite :!), l’occasion d’une petite photo (elle est belle hein ? ^^) 🙂

color me rad camille cerf collage 2

Nous rejoignons le départ pour la première course… et après un peu d’attente avec un animateur qui « chauffe » un peu l’ambiance, c’est parti ! Un tour du stade et on continue la course à travers petits chemins, parcs, un peu de forêt… Le premier kilomètre arrive vite avec les premiers jets de couleur. Pour éviter d’en avaler, fermez la bouche, gardez vos lunettes de soleil pour vous protéger les yeux et il n’y aura pas de souci ! A savoir : la couleur utilisée est non-allergisante, non toxique, ni cancérigène, elle est composée d’amidon de maïs (plus d’infos).

départ color run course color me rad avis

Dès le départ, je vois rapidement des gens qui s’arrêtent pour prendre des photos, pour marcher. Heureusement, personne ne squattait les « Color Stations » à chaque kilomètre pour se faire plus asperger et tant mieux. Pour ma part, jusqu’au troisième kilomètre avec Tiffany, j’ai tenu le coup mais j’ai fini par m’arrêter trois fois dans les deux derniers kilomètres. Il faut dire que je n’avais pas couru depuis longtemps et que le départ avait été speed 🙂 La ligne d’arrivée finit enfin par se montrer, j’ai fait mes 5 kilomètres en à peu près 35 minutes, je suis contente et j’ai été bien bombardée de couleurs.

qui a testé la color me rad

festival color me rad

Mais ce n’était pas fini ! Après avoir bu au point « eau », direction la scène où un DJ met l’ambiance ainsi qu’un animateur et là… c’est la fête ! Clairement, après les efforts, le réconfort, c’est la première fois que je vis ce genre d’ambiance après une course mais j’adore. Toutes les 15-20 minutes environ, les canons à poudres de couleur nous bombardent, de quoi être encore plus colorée qu’à l’arrivée. J’ai vraiment adoré ce moment, ça valait le coup de faire la course pour l’ambiance au départ mais c’est surtout l’ambiance à l’arrivée qui est géniale et ce côté très festif. Je me serais bien vue rester pour faire la fête jusqu’à ce que ça se termine 🙂

festival color me rad avis

qui connait la color me rad ambiance color me rad ambiance à la color me rad

La sentence : je dis oui !

Pour tout vous dire, j’avais un peu peur avant de faire la course. Peur que ça soit trop marketing, mal organisé, pas si génial que ça. Le résultat, c’est que j’ai beaucoup aimé ! Bien sûr, ce n’est pas un « énorme » challenge sportif, niveau chrono’, classement, ou distance. C’est d’ailleurs aussi le but de la course, que les jeunes comme les moins jeunes et même les familles puissent passer un bon moment.

test color me rad villeneuve d'ascq 2016

Le prix n’est pas donné, et je trouve que c’est dommage si vous ne pouvez pas rester pour profiter du festival car c’est clairement ce qui fait la différence pour moi. Car oui, c’est marrant de se faire un peu bombarder à chaque kilomètre, mais l’ambiance devant le podium, les nuages de couleurs, la musique, je me suis super bien amusée et je ne demande qu’à recommencer en 2017 . Attention, pour 2016, il n’y a plus qu’une Color Me Rad à Nantes 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Read more

Ces choses qu’on me disait lorsque j’avais 20 ans…

Et que je crois enfin maintenant que j’ai 30 ans ! Car oui, certains le savent, j’ai 30 ans. Et beaucoup me demandent : alors, qu’est-ce que ça fait d’avoir 30 ans ? Bien sûr, je peux répondre que ça fait rien de trop différent par rapport à 29 ans. Ah et ça fait du bien aussi. Et ça fait surtout que ces dernières années, je me rends compte que j’ai bien avancé. Je me rends compte aussi que je suis bel et bien entrée dans l’âge adulte et que par conséquent, je commence enfin à croire et à comprendre à 100% ces phrases d’adulte que j’ai pu entendre étant plus jeune, entre 15 et 20 ans. Ces phrases qui me permettent de faire un bilan sur ma vingtaine, et qui me rendent heureuse d’aborder la trentaine.

lo

Eh oui, incroyable, une photo de moi en mode « naturelle », histoire de bien fêter ça :)

 

  • L’âge, c’est dans la tête !

Cette phrase, quand on te la dit à 15/20 ans, tu penses « oui et la beauté est intérieure, CAUSE TOUJOURS ». Parce que toi, tu n’y crois pas, carrément pas. Genre l’âge c’est dans la tête et quand j’aurai 30 ans, dans ma tête j’en aurais toujours 20 ? Tsss, foutaises. Sauf que si. Sauf que quand t’as 30 ans, tu te rends compte que cette phrase n’est pas une manière de dire à plus jeune que toi « nan c’est bon, je suis pas si vieille d’abord ». Que c’est vraiment dans la tête, en partie. Alors oui, ton corps te montre parfois que tu as vieilli. Les souvenirs aussi, ton mode de vie. Mais tu gardes parfois cette naïveté, la spontanéité, la folie, l’envie de t’amuser, toutes ces choses que tu avais déjà dans ta petite tête à 20 ans (et accessoirement, tu réagis parfois toujours comme une « gamine » de 15 ans^^), sauf que t’en as 30 ans et là, tu peux le dire, l’âge c’est dans la tête.

13230307_10153787628444601_2411192442952442331_n

Coucou, j’ai 30 ans !

 

  • 30 ans, c’est le meilleur âge, c’est l’âge ou tu te sens enfin en paix avec toi-même.

GENRE. Genre comment je pourrais me sentir plus jolie à 30 ans qu’à 20 ans ? SOIT AVEC 10 ANS DE PLUS. Sauf que vous savez quoi ? Je me sens tellement dix fois mieux avec moi-même à 30 ans que je ne suis pas sûre que j’aimerais avoir de nouveau 20 ans si ça veut dire redevenir celle que j’étais à l’époque. Alors, on ne va pas se mentir, ce n’est pas arrivé par magie ou grâce à un déclic qui se produit comme ça à 30 ans. Ce qui arrive, c’est juste que tu grandis et que tu as eu 10 ans pour te prendre des claques, avancer, renoncer à ce qui te pourrit pour apprendre à te sentir en accord avec toi-même.

  • 30 ans, c’est le début de ta vie !

Sérieusement ? SERIOUSLY ? 30 ANS c’est deux fois 15 ans ! C’est la moitié de 60 ans et plus d’un quart de siècle ! Voilà un peu en gros ce que tu penses quand on te sort ça à 20 ans. Parce que oui, les 30 ans, tu les vois tellement loin que non, tu te dis, c’est même pas possible, je vais avoir la vingtaine pour toujours, ça ne m’arrivera pas, PAS A MOI. Sauf qu’à 30 ans, quand tu vois que tu cherches encore le travail qu’il te faut, que tu as plein de rêves en tête, plein de trucs à faire et d’envies, que tu te sens enfin prête à vivre en couple (mais que tu ne l’es toujours pas), franchement, t’as vraiment pas l’impression que c’est bon, y’a plus qu’à attendre la retraite. Et tant mieux parce que ce serait quand même vachement ennuyant de ne plus avoir rien à accomplir après 30 ans.

rievaulx abbey

  • A 20 ans, j’étais comme toi et j’aurais bien voulu savoir ça !

Souvent, cette phrase-là ressort quand un(e) trentenaire tente de vous rassurer en mode « mais non, c’est pas si important d’être à la mode tu verras » ou « mais oui, tu vas t’en remettre de cette peine de cœur ». Bien entendu, sur le coup, tu t’en fous parce que toi tu veux une solution, pas qu’on tente de te dire que « c’est pas si grave ». Sauf qu’en fait, c’est tellement pas si grave qu’à 30 ans, tu as envie de retrouver la toi de 20 ans et de lui dire « mais tu t’en fouuuuuus » ou encore « je te jure, tu t’en fous, dans 10 ans, tu trouveras ça ridicule de t’être autant pris la tête ».  Et comme c’est impossible (du moins pour le moment) (qui sait, dans 1000 ans ?), tu le dis à ces jeunes de 20 ans qui te rappellent celle que tu as été. Et qu’ils te regardent comme tu regardais les trentenaires à l’époque, avec cet air de « ouais c’est ça, cause toujours ».

  • Finalement, 30 ans, c’est pas si pire !

Et voilà qui fait office de conclusion 🙂 Alors, bon, cette phrase-là, je te le dis tout de suite, jusque 29 ans, tu n’y croiras pas. Tu te diras « SI C’EST PIRE parce que j’aurais 10 ans de plus qu’à 20 ans et je serai vieille » (je force le trait) (ou pas ?). Sauf que ces 30 ans, à quelques semaines de l’événement, je les attendais. J’avais envie d’avoir 30 ans. J’avais envie de laisser derrière moi la vingtaine et toutes ses galères, toutes ses peines, tous les événements. J’avais envie d’un recommencement, j’étais contente d’avoir 30 ans et je le suis toujours… On en reparle quand j’aurai 31 ans ? 😉

PS : à toi la vingtenaire qui lit cet article en se disant « mouais, c’est ça » avec un air mi-sceptique, mi-moqueur, inutile de rire, parce que ça T’ARRIVERA AUSSI d’abord !!! :p

Rendez-vous sur Hellocoton !
Read more