Et aussi..., Forme, Perdre du poids

Rééquilibrage alimentaire : 2 ans après…

Souvenez-vous, il y a deux ans, je vous expliquais comment j’avais perdu 20 kilos grâce à un rééquilibrage alimentaire et au suivi d’une diététicienne à Lille. A l’époque, plusieurs personnes s’étaient inquiétées que je puisse « tout reprendre » et justement, comme je suis en plein élan positif à ce sujet, j’ai décidé de faire le point. A la fois pour vous, pour vous permettre de répondre à la fameuse question : est-ce qu’on reprend tout après un régime ? Et pour moi aussi, parce que cette question du poids reste importante, moins qu’avant, mais bien présente.

La reprise du poids après un régime : mythe ou réalité ?

Je vais tenter de répondre à cette question en faisant le point avec vous, mais je tiens à vous prévenir qu’il s’agit d’un ressenti personnel. Je ne dis pas que ma façon de faire est la bonne, ni la plus conseillée. Je dis juste que c’est celle qui me convient, à ce jour, et que je serais contente si cela peut vous aider. En 2015, j’avais perdu à peu près 20 kilos, ce qui plaçait mon poids aux alentours de 81/82 kilos. A l’heure actuelle, je fais 87 kilos, j’ai donc repris un peu plus de 5 kilos en 2 ans. 5 kilos, c’est du poids repris MAIS ce n’est pas « tant que ça » si on se penche sur mon parcours durant ces 2 ans : une année à faire du yo-yo entre « je suis mon régime » et « je fais ce que je veux » et six mois à faire carrément n’importe quoi car étant au chômage, je n’avais plus de rythme. Ce sont des choix que j’ai fait, ça me regarde, et je n’ai pas l’intention de m’attarder là-dessus ici car ça n’aurait pas d’intérêt pour cet article…

Donc, si vous avez bien suivi ( 🙂 ), à ce train-là, j’aurais pu reprendre bien plus de poids… mais je suis toujours restée active. Déjà, pendant mon régime, je faisais du sport toutes les semaines avec le self-defense. Et même quand j’ai arrêté, j’ai toujours continué le sport une fois par semaine minimum, avec souvent des séances à la salle de sport, et des activités pour me bouger.

On dit souvent que pour perdre du poids, l’alimentation représente 80% du travail et le sport 20%.  Je ne suis pas spécialiste, mais après ça, j’aurais tendance à dire que pour ne pas reprendre de poids, quand l’alimentation fait défaut, c’est le sport qui sauve votre peau (même si ce n’est pas une excuse pour manger n’importe quoi). Régulièrement, j’ai aussi alterné entre alimentation équilibrée et mauvaise alimentation, mais j’ai souvent gardé l’habitude de peser mes féculents et d’ajouter des légumes à mes repas. C’est peut-être la chose la plus compliquée pour moi : j’arrive facilement à suivre des repas équilibrés, mais je craque encore de manière cyclique sur une avalanche de sucreries et de chocolats. Le positif s’annule avec le craquage négatif, retour à la case départ.

Genre ça, c’est bon, mais c’est pas bien ^^
( Mon avis sur PNY Burger Paris à découvrir sur mon blog voyage pour info)

Rester optimiste et penser objectifs

J’ai eu envie d’écrire cet article suite à un défi écriture sur Le Café des blogueuses à propos de « La tristesse ». Parce que justement, la tristesse me guette encore dans mes efforts. Pendant longtemps, ça a été l’abattement. Je me sentais déjà vaincue, et je ne faisais rien pour changer. Maintenant, c’est la tristesse qui revient parfois, quand j’ai l’impression de ne pas évoluer assez vite, assez bien. C’est d’ailleurs pour ça que même quand je passe des journées à mal manger, je me dis que je suis encore en rééquilibrage alimentaire. Parce que je ne veux pas me dire « j’arrête, je suis nulle, je saurais pas ». Pour moi, je fais des pauses, un peu trop d’ailleurs, avec un peu trop de mal pour reprendre le fil, mais je ne me laisserai pas décourager. Même si ce n’est pas évident, je garde mon optimisme dans ma perte de poids parce que j’ai deux grands objectifs à atteindre !

  • Améliorer mes performances sportives

Vous l’avez compris, pour moi, le sport est important lorsqu’on veut perdre du poids. Pas du sport tous les jours non plus, mais à échelle minimale (une fois ou deux par semaine) pour garder votre masse musculaire (et donc continuer de brûler autant de calories que lorsque vous pesiez plus). Mais depuis que j’ai une salle de sport au travail, je fais maintenant du sport deux à trois fois par semaine… et parfois, je galère. Mon corps me fait parfois ressentir (fatigue, courbatures) qu’il a du mal à suivre le rythme. Mais je suis tout de même heureuse car je sens que ça me rend service et j’aime me savoir active.

C’est pour cette raison que l’un de mes objectifs est de continuer à perdre du poids pour et grâce au sport. Du coup, je continue les séances régulières, et je m’équipe petit à petit. J’ai par exemple dernièrement reçu ce sac de sport Puma du site de vente de sacs Sacastar, que j’aime beaucoup avec ses deux compartiments séparés dans le sac, sa poche avant pour y glisser une serviette ou des papiers par exemple, sa grande taille, idéale pour mettre plusieurs tenues. Je l’ai d’ailleurs utilisé pour partir en week-end à la mer, il était parfait niveau contenance ! Il me reste encore à trouver de nouveaux t-shirts sport plus colorés (si vous en voyez des sympas quelque part, dites-le moi), une nouvelle brassière de sport et pourquoi pas une nouvelle paire de baskets elle-aussi plus sympa. Oui, je suis motivée alors j’ai envie de couleurs et de style dans ma tenue, plus simplement de tenues « premier prix » passe-partout.

Oui, je suis légèrement obsessionnelle…

  • Passer le cap de la réduction mammaire

Le deuxième objectif poids que j’ai en tête, et celui qui marquera la dernière étape, c’est la réduction mammaire. Comme vous pouvez le voir sur certaines photos, j’ai une très grosse poitrine qui continue de me gêner. Malgré la perte de poids, je n’ai perdu qu’un ou deux bonnets et c’est largement insuffisant et ça devient pour moi de plus en plus… « lourd » tout simplement. Cela fait des années que j’ai une grosse poitrine et qu’on me parle de réduction mammaire. Mais jusque là, je ne voyais pas cela comme une priorité car je devais déjà m’occuper de mon poids.

Maintenant que je suis sur la bonne route de ce côté et après avoir perdu autant de kilos, je ressens toujours cette grosse poitrine comme une énorme gêne. J’en ai marre de me sentir définie par ça, aux yeux de tant de mecs. D’avoir encore des mecs que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam qui se permettent de me demander si ils peuvent toucher parce qu’ils ont jamais eu une copine avec autant de poitrine (SERIOUSLY ??). De galérer à trouver un magasin de lingerie à Lille qui vende ma taille (spoiler : y’en a pas). Bref, c’est la dernière étape mais pour ça, il faut que j’atteigne mon poids « idéal », une dizaine de kilos en moins, car après une réduction mammaire, il est déconseillé de perdre plus de quelques kilos. D’ailleurs, si vous avez une adresse de bon chirurgien à Lille, je suis preneuse car je ne connais encore personne.

Voilà, vous savez tous sur ma perte de poids et mes objectifs. C’est sûr que c’est encore loin d’être gagné… atteindre 75 kilos, ce serait parfait. Mais me stabiliser à 80 kg, ce serait déjà chouette 🙂

Et pour rester dans l’anti-tristesse, je vous recommande le blog de Beauty Addict Corner avec son article, celui de Lilitu qui a fait le même rééquilibrage que moi et celui de Lucile Woodward et de ses bons conseils sportifs 🙂

Et vous, si vous souhaitez perdre du poids, quels sont les objectifs qui vous motivent ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Cosmétiques, Mes tests beauté, Soins corps

La crème à la fleur de tiaré Moana de Baïja : soleiiil ! ☼

La crème Moana Baïja fait partie de ces produits-plaisir qui ne sont ni indispensables, ni uniques en leur genre, et pourtant… si addictifs ! J’ai d’ailleurs mis du temps avant de l’utiliser, pour ne plus la quitter…

Avec sa gamme Moana, la marque Baïja nous emmène sur les îles. Cette gamme propose en effet des produits à la fleur de tiaré, celle qui nous évoque les jours chauds, les vacances, la mer, le bonheur quoi <3

J’avais reçu la crème pour le corps Moana dans une box beauté et je n’avais pas encore pris le temps de l’utiliser car… je ne suis pas une grande fan des crèmes pour le corps. Voilà, c’est dit, j’en utilise parfois, mais clairement, c’est peut-être le type de crème dont je me sers le moins souvent.

Mon avis sur la crème corps Baïja Moana

Jusque là, je l’avoue, ma crème reposait parmi d’autres et puis, je ne sais plus pourquoi, je l’ai glissée dans mon sac… et quand je l’ai appliquée, j’ai adoré son parfum solaire ! A base de karité, d’huile de coco et de beurre de cupuaçu pour apaiser, cette crème nourrit et hydrate votre peau sans laisser de film gras. Je l’ai d’autant plus aimée qu’elle porte le même nom que l’héroïne du dernier Disney dans la version USA / Canada, nom qui signifie « mer » en tahitien il me semble 🙂

Pour ma part, je la garde toujours sur mon bureau et dés que j’ai envie de soleil, je m’en applique sur les mains et… je sniffe 😀 J’aime beaucoup son packaging et c’est vrai qu’elle pénètre très bien et vite. Par contre, pour moi, c’est plus une crème « de confort » qu’une crème « pour guérir » : elle hydrate bien, mais ce ne sera pas assez pour une peau très sèche.

Où acheter les produits Baïja ?

Pour acheter des produits Baïja, vous devrez passer par la boutique officielle de Baïja, une boutique en ligne ou un revendeur. Pour acheter des produits Baïja à Lille par exemple, vous pourrez aller à la boutique Soapeo.

Vous l’avez compris, cette crème, je l’aime beaucoup ainsi que la gamme… Et vous, vous l’avez déjà testée ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Adresses beauté à Lille

Alexandre Bruno : dans mon top 3 de coiffeurs à Lille

Tester un nouveau coiffeur, c’est comme un premier rencard. On a plein d’idées sur ce qu’on attend, on appréhende, on a peur de la déception, on en parle aux copines pour savoir ce qu’elles pensent de nos premières impressions… et c’est encore pire quand on a rien de rien si ce n’est une photo ! C’est un peu dans cet état d’esprit que je suis arrivée pour tester le nouveau salon de coiffure Alexandre Bruno à Lille, par lequel j’avais été invitée. Alexandre Bruno a en effet un salon de coiffure sur Valenciennes, mais ils sont arrivés sur Lille il y a quelques mois. Au moment de leur invitation, ils commençaient à communiquer, j’y suis donc allée un peu « à l’aveugle »… mais je n’ai pas regretté 🙂


Premier bon point, Alexandre Bruno est situé rue Esquermoise, à côté du magasin Tiger. Facile d’accès donc. J’arrive et je suis surprise car le salon se divise en deux étages, le hall d’accueil est au niveau 0, et le salon au niveau -1, ce qui n’empêche pas l’endroit d’être lumineux, avec des murs blancs, de la lumière, mais aussi un mur végétal au 0 et un autre mur végétal au -1. C’est simple, mais design, moderne, et ça change.


Lorsque j’arrive, c’est Alexandre de « Alexandre & Bruno » qui m’accueille. On discute un peu et il m’explique qu’après quelques années à Valenciennes, lui et son associé ont choisi d’ouvrir à Lille. Le contact se passe bien, au niveau de la couleur et de la coiffure, on se comprend bien. Moi qui appréhendais un peu, je me sens déjà rassurée. Tout au long de la prestation, je remarque des petits détails qui méritent d’être notés, comme la coiffeuse qui m’explique en me lavant / rinçant les cheveux après la couleur qu’il faut appliquer le soin sur cheveux humides mais pas dégoulinants d’eau (pour éviter que le soin ne « glisse ») et travailler un peu les cheveux en l’appliquant pour qu’il pénètre bien. De même, au moment du séchage, Alexandre me propose de faire un séchage avec un diffuseur pour amplifier l’effet bouclés naturel que je souhaite. Vient l’heure des résultats…

J’avais demandé :
– une couleur rousse, avec des petites éclaircies niveau mèches pour une base naturelle mais pep’s

– une coupe pas trop courte, mais qui boucle bien avec un effet carré plongeant

Résultat : j’ai eu ce que je voulais ! Le résultat est à la hauteur, je me sens revivre, ça a fait un bien fou à mes cheveux. Au passage, j’ai adopté le séchage avec diffuseur (et même un nouveau sèche-cheveux ionique) dont je vous parlerai bientôt. Le prix est correct également, environ 80 euros pour une coupe – coloration avec gloss sur les mèches, c’est le prix pour un bon coiffeur à Lille.

Et vous, vous avez tendance à tester parfois de nouveaux salons de coiffure ou ça vous fait peur ?

Alexandre Bruno, coiffeur à Lille – 31 Rue Esquermoise, 59800 Lille

Où trouver un bon coiffeur à Lille ?

Aux côtés d’Au-delà du miroir (pour le côté tendances) et Anso coiffure (pour le côté girly), Alexandre Bruno est donc le troisième salon de coiffure que je vous recommande si vous cherchez un bon coiffeur à Lille. En effet, le lieu design et moderne ainsi que les conseils d’Alexandre sont parfaits pour changer de look ou redonner un coup d’éclat à votre crinière.

Rendez-vous sur Hellocoton !