News Beauté : Bulgari t’offre un soin !

Bulgari, tu connais ? Mais si, cette marque de cosmétiques haut de gamme dont le nom suffit à évoquer le luxe et la féminité ! A l’occasion du lancement de sa nouvelle ligne de soins anti-rides intitulée « Secrets de Gemme », la marque vous propose de bénéficier d’un bon plan exceptionnel, réservé aux lectrices des blogs qui auront relayé l’information.

Pour tout achat (sauf démaquillants) dans la gamme de cosmétiques Bulgari, on t’offre un soin SUR MESURE de 45 minutes ! La classe quoi :)

Pour en savoir plus sur les conditions, RDV sur le blog de Wiareyou !

Rendez-vous sur Hellocoton !

[Concours] Jean-Louis David vous offre une chevelure de rêve… !

Il y a deux mois, c’était mon anniversaire de blog… et je n’avais pas fini de le fêter avec vous !! La faute aux vacances, au travail, au temps qui manque, il me restait un dernier concours à vous proposer et autant dire que Jean-Louis David ne s’est pas moqué de vous !

Il faut savoir que cette année, Jean-Louis David a fêté ses 50 ans en grandes pompes au Grand Rex dans une soirée assez mémorable semble t-il, racontée par Fleur de Menthe sur cet article. L’occasion pour la marque de présenter son opération inédite « Mon coiffeur et moi » : un événement participatif qui vous proposait d’envoyer une photo de vous et de votre coiffeur Jean-Louis David pour, peut-être, devenir le visage de la marque pour sa future campagne.

Aujourd’hui, Jean-Louis-David va devenir votre meilleur ami puisque pour fêter l’anniversaire du blog, nous vous proposons de remporter deux produits collector lancés spécialement dans le cadre des 50 ans de Jean Louis David et utilisés par les coiffeurs studios sur les plateaux de tournage et de shooting :

–          Un lisseur professionnel avec plaques en tourmaline ionisante pour le respect de la fibre capillaire (que ça abime pas les cheveux, pour simplifier),

–          le Collector Elixir Brillance et soin : http://www.jeanlouisdavid.com/urbanstyle.php?cat=3&sub=1&ucproduit=3

3 lots sont à gagner :

– Lot 1 : Le lisseur et le collector Elixir Brillance

– Lot 2 : Le lisseur

– Lot 3 : Le collector Elixir Brillance

Pour participer :

Je vous propose de revenir sur ces un an de blog… au travers de six événements marquants qui s’y sont déroulés ! Des expériences intéressantes, des découvertes surprenantes, de jolies rencontres… Pour chaque événement, je vous poserai une question. Certaines propositions sont très faciles (promis), d’autres un peu plus compliquées.

Pour valider votre participation pour le lot 2 (le lisseur) et le lot 3 (le collector brillance), vous devez répondre correctement à deux questions, au moins.

Pour valider votre participation pour le lot 1, vous devez répondre correctement à quatre questions, au moins(il faut bien récompenser celles qui auront cherché :) ).

Histoire de remercier Jean-Louis-David de sa générosité (je vous jure, j’y croyais pas quand on m’a proposé de vous offrir deux lisseurs tellement je trouvais ça extra!), je compte sur vous pour relayer ce concours ! D’ailleurs, 2 chances supplémentaires seront accordées à celles qui relayeront sur leur blog, Facebook, Twitter…

Passons aux devinettes !

1er événement : Quel est le nom de la chanteuse que j’ai rencontré lors d’une soirée en mai (indice : ça rime avec Nivea !) ?

2ème événement : A quelle date ai-je publié mon tout premier article sur le blog ?

3ème événement : Gameuse/Geek/Girly… à quel événement ces trois mots font référence ?

4ème événement : Pour quelle raison ai-je arrêté de participer à des concours pendant trois mois à partir d’août 2010 ?

5ème événement : A quelle occasion ai-je organisé un concours avec Platine Girl (Apologie d’une Shopping-Addicte) ?

6ème événement : Parlons marques pour finir, avec quelle marque brésilienne ai-je « fêté » les vendanges (et passé une chouette soirée) ?

A vous de jouer maintenant et de répondre aux questions en commentaire. Pour rappel, vous devez répondre correctement à un minimum de deux questions pour jouer pour les lots 2 et 3, et quatre questions pour le lot 1. Le concours se termine le 10 octobre 2011.

Merci encore à Jean-Louis David de sa générosité et… bonne chance à tous / toutes !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lush, tu commences à me fatiguer…

J’ai toujours beaucoup aimé la marque Lush et mes nombreux articles sur le blog ne sont pas là pour me contredire. Pourtant, malgré tout le bien que j’ai pu dire de cette boutique et les futurs achats que j’y ferai sûrement, Lush commence à me fatiguer…

Il y a d’abord eu cette histoire de carte de fidélité Lush qui passa d’extra (4 achats effectués = un morceau de savon offert) à inexistante en décembre 2010. Selon le discours officiel de la marque, Monsieur Lush (ce n’est pas son vrai nom hein) trouvait que la carte de fidélité ne reflétait pas les valeurs de Lush et ne voulait pas « faire comme tout le monde ». C’est sur que c’est bien mieux de renier toute notion de fidélité en supprimant les initiatives visant à « récompenser » les habituées. Déjà là, j’étais perplexe mais soit, on va dire que je ne suis pas dans les coulisses et qu’il y a probablement de réelles motivations (économiques) qui justifiaient cette décision.

Puis il y a eu le lancement des parfums Lush, les Gorilla Perfume. Enfin, nous allions pouvoir retrouver les odeurs irrésistibles de nos produits préférés ! J’étais carrément pour et je les attendais avec impatience… jusqu’à ce que leurs prix soient annoncés : Echantillon 2 ml : 4,95 euros ; Atomiseur 10 ml : 19,95 euros ; Vaporisateur 30 ml : 39,95 euros. Il n’y a que le parfum en stick qui restait raisonnable, 10,95 euros pour 12 grammes. Les parfums sont composés en grande partie à base d’ingrédients naturels et il y a une certaine démarche écolo-éthique derrière, certes. Cependant, à mes yeux, cela ne justifiait pas des prix équivalents à ceux d’une « grande marque ». Pour moi, Lush, c’est de l’éthique qui reste fun, une petite marque qui a le mérite d’une grande… mais qui n’en a pas l’étoffe au contraire de Sabon, par exemple, qui mise sur une image haut de gamme. Alors payer 40 euros pour un parfum que j’assimile davantage à de la qualité « parfum fun » qu’à celle d’un parfum artisanal/ de grand créateur, non merci !

Une boutique Sabon, c'est classe, non ?

Mais soit, vous allez dire que je suis prise de tête à remettre tout en question comme ça… sauf qu’aujourd’hui, à l’annonce des prix qui seront pratiqués dans le futur spa Lush, je pense tout à fait légitime de dire qu’il y en a marre que Lush veuille nous plumer comme des dindons !

Alors, vous avez vraiment envie de savoir combien vous coûtera un soin visage au spa Lush de 50 minutes ? Attention, vous êtes prêtes ? 90 euros. Oui, 90 EUROS ! Pour un modelage profond de 60 à 70 minutes, vous devrez investir 110 euros… et si vous avez vraiment gagné au loto, craquez pour le soin d’1h30 à 150 euros ! Mais Lush a aussi pensé aux pressées (par le temps et de dépenser vite de l’argent), pour 30 à 40 minutes de modelage sur mesure, ce sera 60 euros ma petite dame… Excessif, vous avez dit ?

Certes, le concept est original et bien travaillé : Le spa a été créé avec la participation d’un synesthéte senteur/forme (Mark Constantine, créateur de la marque), un synesthéte son/couleur et une hypnothérapeute. 5 soins éveillant les sens sont ainsi proposés. Dès votre arrivée, vous vous installez dans une jolie cuisine, vous choisissez un « état d’esprit » parmi les onze proposés : ambition, humour, confiance… et une fiole d’huiles essentielles dans la gamme de la marque pour créer votre ambiance idéale, et hop c’est parti ! Un grand soin a été accordé aux détails, aux choix des matériaux pour préserver l’environnement, à la musique… Bref, je reconnais que sur la forme, Lush ne se fout pas de nous.

Cependant, sur le fond, je suis une consommatrice fidèle de la marque et j’ai une image de Lush qui ne me quitte pas, celle de la boutique avec des descriptifs produits écrits à la craie, dont on renifle la bonne odeur à des kilomètres à la ronde et qui piquerait presque aux yeux tellement il y a de couleurs à l’intérieur. J’adore totalement… mais c’est trèèèèès loin de ce vers quoi semble tendre la marque : une image plus qualitative, haut-de-gamme et artisanale… et des tarifs qui sont de moins en moins abordables pour le grand nombre d’étudiantes qui ne jurent que par la marque.

Aujourd’hui, je dois dire que Lush commence à me fatiguer avec ses lancements de concepts de plus en plus chers et la suppression progressive des petits bonus qui font tout son charme… Je reconnais cependant que je peux être une consommatrice chiante et, surtout, que ce qui me gène le plus, ce n’est pas tant les prix que cette image que Lush met en avant pour justifier des prix excessifs. C’est un peu comme si, je ne sais pas, Nivea lançait une crème au caviar naturel à 160 euros le pot (ne me dites pas que c’est déjà le cas ?^^) alors qu’à côté, le prix moyen d’un produit est inférieur à 10 euros. J’ignore si c’est une volonté de la marque de tendre vers des produits de plus en plus haut-de-gamme… mais si c’est le cas, elle perdra au moins une cliente au passage parce que ce n’est pas du tout l’esprit Lush dont je suis fan !

Tout cela reste mon avis mais justement : quel est le votre ? Pensez-vous comme moi que Lush abuse carrément sur les prix ou cela reste tout à fait normal pour vous ?

Ouverture prévue du Spa Lush à Paris, 18 rue Vieille du Temple : 10 décembre 2011

Si vous voulez lire un avis sur le spa Lush à Londres, c’est par ici !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tatouage : pourquoi je me suis « dégonflée »…

Voilà 5 ans que j’y pensais. Et si je me faisais un tatouage ? Des heures à y réfléchir, à me renseigner pour finalement ne rien faire. Jusqu’à il y a quelques semaines. Je voulais marquer mon départ de Clermont-Ferrand d’un acte symbolique. J’ai évolué dans cette ville, à un moment ou j’avais besoin d’avancer en perdant tous mes repères. Aujourd’hui, j’ai envie de continuer d’avancer en retrouvant mes repères mais je ne veux pas oublier les jolis moments passés la-bas. De nouveau la question : Et si je me faisais un tatouage ?

J’ai pris rendez-vous chez un tatoueur, sur les conseils de Ugly Beauty, Maneil Tatoo. On a discuté de ce que je voulais faire, je leur ai montré des modèles. Une semaine après, j’avais un joli dessin qui exprimait exactement ce que je recherchais.

Celui d’un lézard joliment personnalisé, pour un tatouage à la cheville droite. Prix estimé à 150 euros, ce n’est pas rien. Le rendez-vous fut pris le samedi 24 septembre à 15h30. Le jeudi 22 septembre, j’ai annulé, je me suis dégonflée. Prix trop cher ? Peur de la douleur ? Pas tellement sure de moi ? Rien de tout ça, ou un peu de tout ça. Un malaise inexplicable qui m’a pris, un gros coup de flippe concernant les conditions d’hygiène (et risques d’IST). J’avais pourtant vu que l’endroit était clean, Ugly beauty m’assurait qu’il l’était… mais voilà, une grosse frayeur. On m’a suggéré que je n’étais peut-être pas prête et que je pouvais toujours annuler si nécessaire. Une fois que je me suis dit que je n’allais pas le faire, un gros soulagement.

Au final, je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé. C’est une période un peu chargée pour moi, mon déménagement est dans une semaine, je finis le travail vendredi, je passe mon mémoire vendredi, bref je pense que trop de choses se sont accumulées et que le tatouage était peut-être un changement de trop. Au final, je garde le dessin et je sais que si un jour, je veux vraiment le faire, il n’y aura plus qu’à prendre rendez-vous. D’ailleurs, ma meilleure amie veut le même tatouage au même endroit (elle l’a découvert quand je lui en ai parlé), qui sait, on se le fera peut-être à deux. Enfin, tout ça pour dire que si vous ne le sentez pas, ne faites pas votre tatouage. En dehors du prix ou de la douleur, je pense que c’est un acte vraiment important, avec des conséquences (« marquage » à vie, possibilité de réactions) et il faut être sur de soi pour l’entreprendre.

Certaines d’entre vous ont-elle été dans le même cas que moi ? Et sinon, envie de vous faire un tatouage ? Vous en avez déjà un ?

Ugly Beauty parle de son addiction aux tatouages dans cet article !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Être blogueuse beauté, ça prend de la place…

Aujourd’hui, atelier cartons pour mon (très) proche déménagement sur Lille City ! C’est l’occasion de faire le tri et de ranger / classer tous mes produits de beauté… Et devinez à combien de cartons de cosmétiques j’en suis ? Un carton ? Deux cartons ? Trois cartons ? Ou plus…

5 CARTONS !  J’en suis à 5 cartons, dont 3 grand format !(ceux qui sont sur la pile de droite). Alors bien sur, il n’y a pas que des produits reçus, il y a aussi mes propres achats, des lots gagnés à des concours. Certains d’entre eux sont en cours d’utilisation, d’autres à tester et d’autres à faire tester à d’autres … mais 5 cartons quand même, on ne se rend pas compte ! D’autant plus que ce n’est pas fini et qu’un ou deux autres cartons vont probablement les rejoindre bientôt.

En tout cas, j’ai d’ores et déjà rangé mon maquillage pour ne garder qu’une seule palette, la meilleure de toutes, la fameuse Book Of Shadows IV d’Urban Decay. Autant optimiser les 58 euros dépensés, d’autant plus qu’elle contient des couleurs qui permettent de se la jouer naturelle ou plus sophistiquée.

Et vous, ils vous prennent beaucoup de place vos produits de beauté ? D’ailleurs, comment organisez-vous votre coin beauté, ça me donnera peut-être des idées ! N’hésitez-pas à me laisser des photos ou à me renvoyer vers un article publié  sur votre blog à ce sujet !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nesfluid : un projet qui tombe à l’eau (de coco) !

On avait aimé leur communication très pulpeuse et pleine de couleurs joyeuses. On avait été intrigués par son concept d’hydranutrition et ses ingrédients. On avait pu douter devant le rayon du supermarché : je prends, je prends pas ? Désormais, on pourra (ou pas) regretter la disparition de la gamme de boissons Nesfluid, un an après son lancement.


Nesfluid, qu’est-ce que c’était ?

Une phrase d’appel « Trouvez l’hydranutrition qui vous correspond ». Une gamme de plusieurs références : Equilibre, Vitalise, Renforce, Body, Rayonne, Protect… Associé à l’eau de coco, le lactosérum nous promettait d’apporter à l’organisme des acides aminés essentiels qu’il ne sait pas fabriquer lui-même. Bref, un bon alicament vendu avec de jolis arguments et surtout un packaging aux formes esthétiques et aux couleurs attractives.

Nesfluid, ça a été aussi une grosse campagne de communication : échantillonnage, street marketing, campagne sur les blogs, événement blogueuses, plusieurs dizaines de millions d’euros investis dans un produit qui aurait du rapporter 100 millions de chiffre d’affaires d’ici à 2015.

Pourtant, le concept n’a pas pris. Est-ce du au prix carrément répulsif de 1,65 euros les 25 centilitres ? Au concept désormais érodé des alicaments, qui ne tient plus la concurrence face à d’autres types de produits ? Ou encore est-ce que simplement, les consommateurs ne sont désormais plus prêts à avaler n’importe quelle pilule sous peu qu’elle soit joliment emballée ? Selon le site officiel de Nesfluid, c’est la faute au contexte économique difficile. Enfin, le contexte est difficile pour de nombreux produits, de là à arrêter la production, on peut en déduire que les clients fidèles ne l’étaient pas tant que ça et que le public n’a simplement pas été séduit.

Pour ma part, je n’ai jamais goûté Nesfluid. J’ai été tentée, ça me branchait bien, ça n’allait pas me ruiner mais… au final je n’étais pas convaincue, moi, la fille qui saute sur toutes les nouveautés et parfums inédits, il faut le faire. J’aime pourtant l’eau de coco… mais pour son goût, pas pour ses bénéfices. Au final, une gamme se revendiquant comme « l’eau de coco à toutes les sauces » m’aurait peut-être davantage attiré. Ici, je n’y ai pas cru. Je ne dis pas que les promesses étaient fausses mais je ne suis pas cruche au point de penser qu’une consommation non régulière de ce produit peut avoir des effets visibles. Et pas riche au point de tenter quand même de suivre un « programme Nesfluid » avec assiduité.

Et vous, vous allez regretter Nesfluid ?

Source : La Tribune

Rendez-vous sur Hellocoton !

Book of Shadows IV Urban Decay : je l’aurai un jour, je l’aurai !

Il y a quelques années, lorsque je passais devant le corner Urban Decay de Sephora, jamais je n’aurais pensé craquer pour un produit. Je trouvais les packagings jolis mais les produits horriblement chers. Je ne savais même pas ce qu’était la primer potion, par contre je trouvais le packaging carrément d’enfer. C’est mon dur passé de fille non-blogueuse beauté… mais mon prochain achat va sûrement rattraper tout ça !

Après la primer potion, les palettes Urban Decay en édition limitée sont juste mythiques sur la blogosphère beauté ! Souvent joliment présentées, accompagnées d’accessoires ou du traditionnel format mini de la primer potion, il y a forcément une palette Urban Decay qui vous correspond. J’ai moi-même craqué pour une palette toute simple, mais très jolie, la palette Ammo.

Je m’en sers régulièrement, j’en suis satisfaite. J’aime toujours autant les jolis motifs présents sur celle-ci. A côté, je n’ai pas du tout aimé la BOS III, je trouve le design assez « moche », il ne me parle absolument pas. Pourtant, j’aime beaucoup les couleurs présentes, les roses, les prunes…

On en arrive au point qui amène cet article : j’ai totalement craqué pour la BOS IV qui est apparemment disponible dans les magasins Sephora dès à présent ! J’adore ses motifs, les papillons, c’est typiquement féminin et totalement cliché mais je trouve ça super girly. Les « bonus » fournis avec la palette : la primer potion en format mini, le mascara Supercurl Curling tout argenté et décoré d’arabesques, l’eyeliner 24/7 waterproof en teinte noire (Perversion… j’adore ce nom. Pardon, je m’égare :p ), la carte « Get the look » avec les tutos… ils me seront TOUS utiles !! La quasi-totalité des fards me plaisent aussi. Bref, cette fois-ci, je vais craquer. Au grand malheur de mon porte-monnaie qui va déjà grave morflé avec l’achat d’un nouvel animal de compagnie (il va vous intéresser… sisi je vous en parle bientôt), je pense céder à la tentation. Et après, j’ai plutôt intérêt à ne plus craquer du tout, il faut dire que je commence à cumuler les palettes, entre celles de Sleek, Urban Decay, Bourjois… je dois bientôt atteindre la dizaine !!

Et vous, vous allez céder ou pas ?

Source des photos de la BOS IV

Rendez-vous sur Hellocoton !

Avène prend soin de vos lèvres…

Le baume à lèvres, c’est un peu mon must-have en toutes saisons. Mon baume Vita Citral fini, me voilà devant le grand rayon des baumes de ma parapharmacie.  Le baume Vita Citral est là, il me fait des grands signes mais les autres me font de l’œil… C’est ça d’être « blogueuse beauté », on a toujours envie d’essayer des nouveaux produits, même si on a déjà ce qui nous convient.

Les prix se valant à peu près tous (en moyenne entre 5 et 7 euros), j’ai opté pour le baume Cold Cream d’Avène après mon coup de cœur pour la crème Cicalfate . Le baume lèvres Cold Cream est destinés aux lèvres très sèches, qu’il nourrit et répare. Comme tous les produits Avène, il contient de l’eau thermale d’Avène pour apaiser et diminuer les sensations d’irritation.

Il se présente en tube avec embout « coupé », qu’on peut choisir d’appliquer directement sur les lèvres. Le mieux est quand même de prélever la quantité suffisante de crème sur l’embout, même si ce n’est pas toujours super hygiénique.  La texture est plutôt agréable, elle pénètre raisonnablement bien. J’ai lu sur certains avis de Beauté Test que l’odeur n’était pas terrible mais… je n’ai rien constaté de ce genre.

Côté efficacité, il est top :) Pour des lèvres un peu abimées, il fera probablement des miracles. Pour les miennes très abimées, il apaise et répare progressivement. Je ne suis pas déçue de l’avoir acheté. Est-ce que je le rachèterais ? Ça ne me dérangerait pas mais je ne trouve pas non plus les résultats extraordinaires au point de ne plus pouvoir utiliser QUE lui. Est-ce que je vous le recommande ? Oui, bien sur, comme je l’ai dit, il remplit bien ses promesses.

Et vous, c’est quoi votre baume à lèvres du moment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

News beauté : une gamme de cosmétiques pour la fête de la bière !

Les Irlandais ont la Saint-Patrick, les Portugais la Saint-Jean… les Allemands ont la Sainte-Bière :) Chaque année, l’Oktoberfest – fête de la bière – rassemble des millions de personnes (en 2010, 6,4 millions de personnes selon Wikipédia) et confirme son statut de plus grande fête populaire au monde. Elle a lieu en Allemagne, à Munich, et dure entre seize à dix-huit jours.  Okay, là, vous ne comprenez plus rien et vous êtes en train de vous demander ce que fait une fête de la bière sur un blog principalement beauté ? Tout comme jeux vidéo et beauté peuvent s’accorder, bière et cosmétiques peuvent aller de pair… En tout cas, c’est ce que pense la marque Manhattan Cosmectics.

A l’occasion de l’Oktoberfest, la marque a en effet lancé une collection de maquillage sur son site internet. Dans cette collection, on retrouve 4 rouges à lèvres, 4 blushs, des papiers matifiants, un mini-mascara et une serviette de pique-nique :) Le tout est proposé entre 2,99 euros et 5,99 euros. Si j’imagine mal ce genre de collection sortir en France, j’aime son c

Rendez-vous sur Hellocoton !

Womanity… ou Gossip Girl ?

D’abord, elle fut amazone, guerrière, blonde à la blancheur immaculée, noire aux cheveux de jais… Aujourd’hui, Thierry Mugler nous propose une nouvelle  vision de « Womanity », son fameux parfum sucré – salé… en mode Gossip Girl ?

Chevelure brune, rousse ou noire, voici le nouveau trio de choc qui incarne la femme Womanity. Voici ce qu’en dit le site de Womanity :

En réinterprétant le concept, Thierry Mugler reste fidèle à son idée première.
Le plus important, c’est ce qu’une femme apprend de l’autre, c’est ce lien qui unit les femmes entre elles.
Thierry Mugler nous invite à partager cette relation de complicité et d’amitié qui s’installe entre ces 3 femmes.
Mêlant sophistication et glamour, elles jouent ensemble parées de cette chaîne omniprésente, symbole de ce lien unique qui les unit.

Je vous avais déjà fait part de mon scepticisme face à la précédente campagne de Womanity. Encore une fois, j’aime beaucoup la vision proposée par Thierry Mugler, si les filles sont connues pour se raconter les derniers potins, il n’y a rien de plus réconfortant que de se confier à sa meilleure amie et de l’entendre nous consoler par exemple.

Personnellement, j’aime bien cette nouvelle campagne et je pense que ce sera aussi le cas du grand public. Ces femmes sont jolies, elles ressemblent à trois copines se racontant les derniers potins, le genre de secrets qu’on aime partager autour d’un café pour oublier tout le reste. Cependant, aussi jolie soit-elle, je trouve qu’elle se démarque moins que la précédente. Je n’étais pas une grande fan du précédent visuel mais il avait le mérite de se démarquer et d’affirmer une vision, une manière de penser, forte et différente.

La nouvelle campagne est plus accessible, on a davantage envie de posséder ce parfum, pour s’amuser autant que ce trio d’enfer… mais que vont en penser celles qui étaient particulièrement fans de la précédente ? Celles qui aimaient cette singularité, remplacée par une vision plus commune  qui pourrait légèrement tomber dans le cliché des copines qui ne savent que caqueter entre elles et rester dans le superficiel ?

Certes, on n’achète pas (normalement) un parfum pour le marketing fait autour, mais je trouve que ça joue. Moi, ça me pousse souvent à m’intéresser à un parfum pour vérifier s’il me plait en tout cas !

Cette nouvelle campagne vous plait-elle ?Est-ce qu’elle vous donne envie d’essayer « Womanity » ?



Rendez-vous sur Hellocoton !