Cosmétiques

Deux plages d’Islande : Vik – Jökulsarlon

 

 

Sur les plages d’Islande, le sable est noir. Souvent, le courant ne pardonne pas. On admire mais on ne se baigne quasiment pas. Pourtant, les plages de Vik et de Jokulsarlon sont deux de mes meilleurs souvenirs d’Islande.

 

 

La plage de Vik : sublime et impressionnante

Situé dans le Sud de l’Islande, à mi-chemin entre les côtes Ouest et Est, Vik est réputé pour être le village le plus pluvieux d’Islande. Il abrite aussi une très belle plage sur laquelle nous nous sommes promenés. Dés l’arrivée sur la plage, deux surprises : le sable est noir, les vagues sont intenses. Les gens marchent avec leurs chaussures… mais, mais, on est sur une plage, non ? Le temps est agréable, je décide de faire ce qu’on fait à la plage : j’enlève mes chaussures et je marche pieds nus.

Les pieds dans le sable... noir !

Nous avançons vers les aiguilles rocheuses appelées Reynisdrangar, sur lesquelles de nombreux oiseaux se reposent. Vous trouverez d’ailleurs de nombreux oiseaux de différentes variétés en Islande, j’ai adoré. Je me risque à tremper mon pied dans l’eau, brrrr elle est bien froide ! Impensable de se baigner. Les vagues sont violentes, mais elles m’apaisent. Arrivés au bout de la plage, nous nous aventurons dans quelques grottes, au plus près de l’eau… Et ce qui devait arriver arriva, une vague plus grosse qu’une autre m’a coincée, j’ai eu de l’eau jusqu’aux jambes ! Mais on a bien ri quand même et je n’avais pas mes chaussures.

Vous avez raison, c'est un mauvais refuge !

Par contre, je regrette de ne pas avoir continué… car j’aurais ENFIN pu voir des macareux ! La falaise de Reynisfjara cache une grotte qui abrite une colonie de ces oiseaux typiques de l’Islande (« puffins » en anglais). Et dire qu’on a risqué de crever les pneus de la voiture et galéré alors qu’il aurait suffit de marcher un peu plus.

Au retour de la plage, je me sens revigorée. Mieux, je n’ai plus mal aux pieds alors que nous sortions d’une randonnée épuisante de plus de quatre heures. J’ai vraiment bien fait d’enlever mes chaussures. Alors, si vous passez par cette plage et que le temps est bon, décoincez-vous et enlevez vos chaussures ! Le sable est noir mais il ne salit pas, c’est comme notre sable à nous au final.

La plage de Jökulsarlon : glaciale et unique

Brrrr... ça donne froid non ?

Cap sur l’Est, on continue la route jusque sur les côtes est vers Jokulsarlon. A cet endroit se trouve un lac glaciaire dans lequel vous pourrez admirer des centaines de glaciers. Et même les approcher de près en bateau (moyennant finances, comme on dit). L’endroit est unique, mais le temps est froid et le ciel nuageux. Si vous allez à Jökulsarlon, n’oubliez pas de descendre sur la plage que vous apercevez depuis la route. C’est sur cette plage que s’échouent de nombreux glaciers.

Oh le bel iceberg !

Voilà ce que ça peut aussi donner... hallucinant !

Plus vous approchez du large, plus le courant est fort, rapide, bruyant. Au loin, il forme une sorte de « barrière », on devine l’intensité des vagues. L’eau est glaciale et les glaciers qui s’échouent ça et là valent le détour. Mais je reste prudente. Encore plus qu’à Vik, j’ai le sentiment qu’une « baignade accidentelle » serait mortelle : à cause du froid ou du courant, au choix 🙂 Ici encore, le sable était noir. Par contre, il faisait bien froid alors cette fois-ci, j’ai gardé mes chaussures. Faut pas pousser quand même.

La ballade  valait franchement le détour, même si les icebergs sont moins impressionnants. Encore une fois, pas de chance, je n’ai pas vu les phoques parfois présents sur le lac. En fait, je ne savais pas qu’on pouvait en voir, sinon j’aurais scruté le large et les abords avec mes jumelles. Oui, je sais, je suis un peu obsessionnelle comme fille.

Pour votre plus grand bonheur, les plages de Vik et de Jokulsarlon ne sont pas trop fréquentées. Ce sont deux plages touristiques mais il faut beaucoup rouler pour les voir. Et du coup, beaucoup de gens de passage pour un court séjour ne vont pas jusque là. A choisir, allez au Jokulsarlon. La plage de Vik est superbe mais le spectacle qu’offre le Jokulsarlon est unique et inoubliable. D’ailleurs, jetez un œil à cet article qui vous montre des photos hallucinantes (et qui est la source de ma dernière photo).

Alors, vous auriez choisi laquelle ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply LadyMilonguera juin 15, 2012 at 12:03

    La présence des icebergs suffit à dissuader de la baignade…

    • Reply Malicia juin 15, 2012 at 2:40

      Je confirme 🙂 même le temps très glacial d’ailleurs. Par contre, à Vik, on pourrait être tentée de marcher les pieds dans l’eau (comme on peut le faire en Bretagne)… jusqu’à ce qu’on ait vraiment les pieds dans l’eau (et p… qu’est-ce qu’elle est froide aussi^^) 😉

  • Reply tanagr juin 15, 2012 at 6:00

    Les photos sont sublimes.
    L’eau devait être bien froide…gla gla
    BIses et bon week

  • Reply nino19 juin 15, 2012 at 6:58

    oh que oui, tu as du avoir froid. mais quel beau paysage….et ce sable noir, j’adore….ça change de la couleur que nous trouvons sur nos plages ensoleillées!!!!!

  • Reply Cirque de Beauté juin 18, 2012 at 10:04

    Wahou c’est vraiment sublime ! Beaucoup de gens rêvent du sud et du soleil, mais moi, c’est ça qui me fait rêver … Finlande, Suède et Islande ! 🙂

    • Reply Malicia juin 18, 2012 at 10:05

      Tout pareil ! D’ailleurs, ça a beaucoup étonné les gens quand je leur disais que je partais en vacances en Islande, limite « mais pourquoiiiiii ? » 😉 Bon, faut pas abuser, mes prochaines vacances seront au soleil je pense, quand même^^

  • Reply Clara juin 18, 2012 at 3:16

    C’est magnifique, ça fait rêver *_*

  • Reply gregorovna juin 19, 2012 at 4:49

    Très belles photos, elles font rêver 🙂

  • Reply NaturElle juillet 3, 2012 at 7:08

    Ces deux plages sont magnifiques, je ne choisis pas je prends un « forfait » pour les 2, lol ^^. Le sable est noir sûrement car c’est une île volcanique. Et perso je ne suis pas du tout attirée par les pays chauds mais uniquement par les pays froids. Idéalement le cercle polaire mais je ne le ferai jamais, pas uniquement parce que c’est cher mais surtout parce que c’est une des rares régions du globe qui n’est pas encore détruite et polluée par l’homme (encore que, le réchauffement climatique, la fonte des icebergs qui entraine la disparition de l’ours blanc, tout cela est bien de notre faute, par « ricochet »…). Je ne cautionne pas les excursions et croisières touristiques qui se développent maintenant en Arctique et en Antarctique, donc par conviction personnelle je n’irai pas.
    Je pensais déjà à l’Islande depuis un moment, ça me semble un bon compromis, et ton articles (et photos) me donnent encore plus envie !
    Merci pour le « voyage virtuel » 😉

    • Reply Malicia juillet 6, 2012 at 1:45

      Oh je trouve que c’est très bien de pas aller en Antarctique par conviction personnelle 🙂 et je suis pareille que toi, vive les pays froids !

    Leave a Reply