Cosmétiques

Garder le sourire face à l’agressivité dans les transports en commun

J’avais oublié à quel point les gens peuvent être de mauvaise humeur dans les transports en commun. Vie de freelance oblige, je ne prends plus très souvent les transports de bon matin et je me suis rappelée aujourd’hui pourquoi ça ne m’a pas manqué… mais je me suis décidée aussi à adopter une nouvelle attitude face à cette agressivité inutile.

1915162_169976019667_4514929_n

Ce matin donc, j’ai du prendre le tram à l’heure de pointe. Tram blindé, obligée de se pousser pour entrer, et de rester agglutinés les uns sur les autres. Malgré moi, je colle une nana qui par un raclement de gorge signifie bien que ça la gène. J’ai envie de lui dire que ça me gène aussi et qu’en plus, le mec derrière moi était quasiment en train de me mettre une main au cul mais que comme tout le monde, je prenais mon mal en patience parce que ce n’est de la faute de personne. A l’arrêt, j’ai du mal à me reculer pour laisser passer les gens qui sortent, je le manifeste par je ne sais plus quel « Oui ben euh » un peu maladroit, on me fait remarquer que « ben oui, quand il y a trop de monde, il faut sortir pour laisser les gens sortir » d’un ton condescendant. Toujours en mode « il est tôt, je suis dans ma bulle de zen », je ne réagis même pas devant la pique mais après coup, j’ai envie de dire que oui, ça je sais, mais j’ai encore le droit de faire gaffe à pas non plus me faire éjecter trop loin du tram au risque de ne pas pouvoir revenir dedans.

Si vous commencez à sentir poindre l’énervement, vous avez raison, car clairement sur le coup, je commençais à me sentir moi aussi énervée. En mode « mais vous faites chier à vouloir foutre les nerfs aux gens dès le début de la journée, vous ne pouvez pas me foutre la paix et comprendre qu’une inattention n’est pas toujours une agression » ? Et je parle de ça, mais je parle aussi de ces fois ou on peut gêner quelqu’un sans s’en apercevoir, ne pas laisser sa place à quelqu’un qui en a besoin parce qu’on ne l’a pas vu… bref, de toutes ces fois où l’agressivité des gens ne fait que créer un conflit là où il n’y en avait pas.

14567627_672154412936542_1399417329335629357_o

Et c’est justement en me rendant compte que je commençais à m’énerver alors que 10 minutes auparavant, je marchais zen dans la rue, tout ça à cause de l’énervement des autres, que je me suis dit STOP. Stop, Malicia, ne t’énerve pas au point de toi aussi faire sentir ta mauvaise humeur à des gens qui n’ont rien demandé dès le matin. Stop, tu as raison, « les gens » sont relous, mais souris, et reste polie pour ne pas être la relou de quelqu’un. Stop, oublie l’énervement injustifié des autres, pour rester ouverte et positive face à ceux qui gardent leur bonne humeur. Et vous savez quoi ? J’ai passé une très bonne journée. Aujourd’hui, j’ai souri aux gens, je suis restée attentive, positive, patiente, j’ai échangé un fou rire avec une nana dans le métro, discuté avec une personne âgée, et à chaque fois que j’aurais eu de quoi m’énerver, je me suis forcée à rester zen. J’ai même su gentiment et avec le sourire signifier à un vendeur de Starbucks que « Merci d’attendre deux secondes » que j’ai récupéré ma commande avant que je ne libère le passage. Ce qui demandait des efforts, c’est vrai, de l’énergie que je n’aurais peut-être pas tous les jours, mais qui m’a fait me sentir bien mieux et plus ouverte aux autres que d’habitude.

Parce que finalement les transports en commun, et les espaces communs en général, portent bien leur nom : ils sont COMMUNS. Ce que vous faites impacte les autres personnes qui partagent avec vous cet espace. Si vous y apportez du négatif (musique en hauts-parleurs, manque de respect, colère, agressivité…), l’ensemble devient moins vivable. Mais si chacun essaye d’apporter un tout petit peu plus de positif (un sourire, de la politesse, un coup de main), alors chacun vivrait dans un monde un petit peu plus cool au quotidien, non ?

PS : je ne suis pas à l’abri d’avoir renié un jour avoir écrit cet article lors d’un moment de colère, mais on va croiser les doigts pour que ma résolution tienne le coup le plus longtemps possible, hein ? 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Kariana novembre 9, 2016 at 9:29

    Ah les transports… au début je me contentais de me blottir dans un coin mais depuis quelques mois j’ai entrepris d’éduquer les gens ! On me bouscule ? Je rends la bousculade bien violemment. Ce matin encore, bus blindé, un trou du cul me pousse pour pouvoir rentrer avec sa foutue valise… je l’ai attrapé par le col et flanqué dehors ! Je rends la violence… peut-être pas la meilleure solution, mais les gens ne comprennent jamais si on ne leur rend pas leur muflerie.

    • Reply Malicia novembre 9, 2016 at 9:31

      Je comprends ta réaction en mode « oeil pour oeil ». Perso,ça m’a aidé de gérer ça en mode « positif », mais c’est sûr que ce n’est pas une raison pour la jouer mode guimauve et vas-y crois-toi tout permis 😀

  • Reply Kallyane novembre 9, 2016 at 10:20

    Les prenant tous les jours, j’avoue que quand même moi je n’arrive pas à contenir ma colère alors que je sortais du boulot hyper contente par exemple… et là, les gens s’agglutinent devant la porte (ceux dehors qui attendent) pour entrer en m’empêchant de sortir. Comme tu dis c’est commun, je ne comprends pas que les gens ne comprennent pas qu’il faut d’abord laisser sortir les autres pour qu’ils puissent eux-mêmes entrer dans la rame… Et c’est tous les jours, et au bout d’un moment, ça exaspère énormément. Surtout quand on prend les transports tous les jours. Les jours où je ne bosse pas, je suis bien plus compréhensive c’est fou…
    M’enfin boooooooooooon. Faut être positif comme tu dis… Mais ça, c’est au dessus de mes forces pour le moment XD

    xx

    • Reply Malicia novembre 9, 2016 at 9:31

      Ahlala j’ai eu plusieurs fois aussi envie de dire « Astuce pour entrer plus vite : laissez passer les gens qui sortent » ! Je sais pas, je pense que certaines personnes s’en cognent totalement. Après, ça m’est arrivé d’être dans la lune et de ne pas laisser passer les gens qui sortaient une fois et je me suis fait insulter. Là, j’avais juste envie de dire « mais je faisais pas attention, pourquoi insulter ? ». Après je comprends que ce soit dur de garder son calme, c’est mon cas bien trop souvent :/

  • Reply Sabrina de Ca se Saurait novembre 10, 2016 at 12:34

    Je m’efforce aussi de faire pareil et c’est vrai que certains jours c’est un sacré défi mais comme tu dis quel plaisir quand on a un fou rire avec une inconnue ou tout simplement qu’on refuse ce flot de stress.
    Pour le stress au comptoir ou en caisse c’est fou ça aussi comme on nous invite à dégager rapidement ! Du coup perso je prends mon temps que ça plaise ou pas 🙂

    • Reply Malicia novembre 13, 2016 at 5:02

      Oui, voilà, certains jours c’est difficile, mais d’autres, ça amène vraiment de beaux moments 🙂

  • Reply Hélène - Beauty Addict Corner novembre 12, 2016 at 9:12

    Dans les lieux publics, et plus pertinemment dans les transports en commun, il y a comme une espèce de code non explicite que tout le monde se doit d’appliquer, comme dans les escalators, se mettre sur la droite, ne pas se mettre devant la porte mais plutôt sur les côtés pour laisser les gens sortir quand tu attends le métro, etc. . Sauf que les gens oublient parfois / souvent (rayer la mention inutile) que certaines personnes prennent les transports en commun pour la première fois ou rarement, d’autres peuvent être « dans la lune » et ne pas faire gaffe à la situation, etc. De toute manière, y aura toujours des gens pour râler (ptet moi la première :p ).
    Dans la rue, en fonction de mon humeur (oui je l’avoue), j’adore sourire aux gens, leur dire bonjour (oui on dirait pas comme ça hein ^^). C’est fou les réactions qu’ils peuvent avoir. Entre ceux qui te prennent pour une tarée, ceux qui te répondent avec plaisir, ceux qui pensent que c’est pour une caméra cachée, … Mais moi, je trouve ça cool 🙂

    • Reply Malicia novembre 13, 2016 at 5:06

      Ahah j’aimerais bien voir ça 😀 et oui je suis d’accord sur les codes, des fois ça peut arriver de les oublier, et c’est dommage dans ces cas là de se faire limite insulter alors qu’on ensait même pas à mal ou en mode manque de respect -_-

  • Reply Julie (patati et patata) novembre 12, 2016 at 5:43

    C’est drôle, parce que Bordelaise d’origine expatriée à Londres je n’ai jamais encore ressenti cette atmosphère de stress et de frustration dans les transports en commun. Mais ca c’était avant que je sois en déplacement professionnel sur Paris toute la semaine dernière. J’ai détesté ! Les gens se sentent obligés de te faire la morale, de mal te parler et être désagréable. Ca a vraiment été un choc pour moi. Je n’en revenais pas. Quand je vois toutes les choses horribles qui se sont passées à Paris dernièrement, je me dis « Est-ce que ça vaut vraiment la peine que les gens se prennent autant la tête pour des choses si futiles » ? Et ca a malheureusement renforcée mon idée que les Parisiens ne sont pas très agréables en règle général …

    • Reply Malicia novembre 13, 2016 at 5:08

      Je ne sais pas pour tous les parisiens mais c’est vrai que c’est particulièrement visible dans les transports à Paris malheureusement 🙁 je pense que les gens ont tellement l’habitude qu’ils ne se rendent plus compte :s

    Leave a Reply