Browsing Tag

avis coiffeur pas cher

Adresses beauté à Lille, Soins capillaires

Les chaînes de coiffeurs pas chers et moi : c’est fini !

Régulièrement, je fais des infidélités à mon coiffeur (Pierre Rasseneur du salon de coiffure Au delà du miroir à Lille) pour des raisons financières… Pendant longtemps, je trouvais d’ailleurs ça aberrant qu’on puisse payer plus de 50 euros pour un coiffeur ! Mais aujourd’hui, alors que je regrette encore un mois après d’avoir craqué parce que « j’ai pas trop de sous », je me dis que la prochaine fois, je n’hésiterais plus.

coiffeur-pas-cher-ou-salon

Pourtant, quand je suis allée il y a un mois chez Tchip, je me suis dit « ça devrait aller, en plus, je ne veux pas changer ». Je savais ce que je voulais : rafraîchir mon carré plongeant dégradé (bien entretenu par Pierre et encore bien « visible »), refaire ma couleur au passage. Quand je suis arrivée et que j’ai discuté avec la coiffeuse, j’ai exactement dit ça et ça me semblait bien parti. Sauf que, fin de journée oblige, la coiffeuse est partie après ma coloration et c’est une autre coiffeuse qui s’est occupée de ma coupe. Une coiffeuse qui ne m’avait pas vue les cheveux secs. A qui j’ai bien expliqué que je ne voulais pas un carré plongeant type « boule », mais bien garder ce qui était fait (« ah oui oui, on voit bien comment le carré a été fait » => ce qu’elle a dit), bref j’ai essayé de faire « au plus clair et précis ». Sur le coup, à la fin du séchage, ça ne me semblait pas si mal.

Sauf que… en sortant, et en me regardant mieux, j’ai vu que ce n’était pas du tout ça ! Parce que la coiffeuse n’avait pas pris en compte mes cheveux ondulés qui « remontent » une fois secs. Pourtant, même mouillés, ils ondulent déjà, mais en plus, elle ne m’avait pas vue cheveux secs. Résultat : à la place d’un carré plongeant dégradé, je me suis retrouvée avec un carré dégradé tout court.

Voilà, voilà, "pas si pire", mais pas du tout carré plongeant

Voilà, voilà, « pas si pire », mais pas du tout carré plongeant

Rien de dramatique, ça passe totalement, mais le truc, c’est que ce n’est pas MON carré. Et depuis un mois, je sais que je n’ai pas MA coiffure. Ce carré plongeant un peu lâche, dégradé, avec les longues mèches devant qui gardent une longueur, le côté plus volume, qu’on ne voit pas chez tout le monde, mais qui « change ». D’ailleurs, en allant chez Hélène juste après, direct, je lui ai dit que j’avais un peu « les boules » parce que « j’ai un carré dégradé, c’est pas moche, mais c’est pas ce que j’ai demandé ». Et depuis, je n’ai qu’une hâte, c’est de retourner chez MON coiffeur pour qu’il me refasse MON carré (ou plutôt le sien, car c’est quand même lui qui l’a initié), mais il faut que je patiente encore un peu pour que mes cheveux soient plus longs.

Ceci est "mon" carré plongeant à l'état sauvage. Avec de belles longueurs devant, du mouvement, tout !

Ceci est « mon » carré plongeant à l’état sauvage. Avec de belles longueurs devant, du mouvement, tout !

Bref, je pense que cette dernière expérience a signé la fin de l’époque « je suis trop fauchée pour aller chez un coiffeur un peu plus cher parce que je suis étudiante ». Bien sûr, je n’estime pas que les coiffeurs comme Tchip (et dans le genre) ne sont pas de bons coiffeurs. Pendant des années, je suis passée par ces chaînes, j’ai eu des bonnes coiffeuses, mais ce qui s’est passé illustre pour moi totalement le souci de ces salons qui manquent souvent de « personnalité ». Dans lesquelles les coiffeuses enchaînent en reproduisant bien souvent les mêmes « recettes » un peu trop banales, en faisant des erreurs pour certaines au passage. Ce que je comprends, c’est « pas cher » et je doute qu’elles soient bien payées, je ne mets pas la faute sur elles, je ne dénigre pas leur travail, plutôt le cadre qui ne se prête pas à une vraie attention personnalisée envers le client. En fait, je crois que je suis « trop vieille pour ces conneries ». Je savais ce que je voulais, je voulais « ce que mon coiffeur fait, mais deux fois moins cher ». Sauf que bien souvent, quand on veut « moins cher », on a aussi « moins bien ». (Il y a beaucoup trop de « guillemets » dans ce paragraphe, non ? 😉 )

Conclusion : Mon coiffeur me coûte bien 80 euros à chaque fois que j’y vais, mais il ne m’a jamais fait une coupe « banale ». Quand j’y vais, je lui fais entièrement confiance, je ne me sens pas obligée de lui expliquer exactement ce que je veux pour être sûre de ne pas me retrouver avec l’opposé. Il connaît les dernières nouveautés, il participe à des événements L’Oréal en tant que coiffeur reconnu, si j’ai envie de changer de style, il aura plein de conseils à me donner. Certes, il me coûte deux fois plus cher, mais il vaut son prix et en plus, ma coiffure est simple à entretenir. Ce n’est pas le genre de coiffure ni de couleur qui demande un entretien mensuel, elle « vieillit » bien. Alors oui, ça ne signifie pas que je ne changerais jamais… mais clairement, ce ne sera plus pour lui faire une infidélité avec un coiffeur plus « cheap* » mais moins « chic » 🙂

Et vous, vous êtes plutôt « chaîne de coiffeur pas cher », « chaîne de coiffeur plus chère » (type Dessange, Jean-Louis David) ou salon de coiffure ?

 

*cheap

Rendez-vous sur Hellocoton !